Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The matrix, The Matrix Realoaded, The matrix Revolution (HD DVD)

Catégorie Cinéma
Genre Science Fiction
Pays USA
Date de sortie 01/11/2007
Réalisateur Larry & Andy Wachowski
Avec Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss, Hugo Weaving, Lambert Wilson, Monica Bellucci
Format HDDVD
Boitier Amaray
Producteurs Joel Silver
Scénaristes Wachowski Brothers
Compositeur Don Davis

Critique de Bruno Orru
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 380 min
Support
   
   

En 2070, Programmeur anonyme dans un service administratif le jour, Thomas Anderson devient Neo la nuit venue. Sous ce pseudonyme, il est l'un des pirates les plus recherchés du cyber espace. A cheval entre deux mondes, Neo est assailli par d'étranges songes et des messages cryptés provenant d'un certain Morpheus. Celui-ci l'exhorte à aller au-delà des apparences et à trouver la réponse à la question qui hante constamment ses pensées : qu'est-ce que la Matrice ? Nul ne le sait, et aucun homme n'est encore parvenu à en percer les défenses. Mais Morpheus est persuadé que Neo est l'Elu, le libérateur mythique de l'humanité annoncé selon la prophétie. Ensemble, ils se lancent dans une lutte sans retour contre la Matrice et ses terribles agents qui tentent de cacher que la réalité est une immense simulation : l'homme vit dans une reproduction virtuelle du XXe siècle créée par la Matrice (les ordinateurs) pour se nourrir de la bio énergie humaine.

 

Une sombre idée paranoïaque

"Nous avons commencé à écrire Matrix en partant de l'idée que toutes les choses que nous croyons réelles, que tous les objets qui nous entourent, sont en fait élaborés par un univers électronique : la Matrice", expliquent les frères Larry et Andy Wachowski. "Tout au long de leur histoire, les hommes ont cherché à approfondir le sens de la vie, à aller au-delà des apparences, ce qui les conduits à d'étonnantes révélations. Dans ce film, nous avons voulu raconter l'aventure d'un petit groupe de rebelles qui passe de l'autre côté du miroir et prend conscience du pouvoir de la Matrice. Cette découverte amorce le récit au lieu d'en constituer le terme, comme il est de règle dans les contes initiatiques". Oeuvre dense, Matrix fait bien évidemment appel à de nombreuses références et cultures diverses. On y retrouve ainsi des éléments littéraires (le conte initiatique, Alice au Pays des merveilles), philosophiques (La Caverne de Platon, l'oeuvre de Baudrillard) et mythologiques (la thématique de l'Elu, l'Oracle...), mais également tirés des comic-books, de l'animation japonaise (<>, Ghost in the Shell) et du jeu vidéo (le film est construit sur une série de choix : se faire arrêter ou fuir, prendre la pilule bleue ou la rouge, partir sauver Morpheus ou le laisser)... Autant d'éléments qui font de Matrix une œuvre hybride, à la frontière du cinéma, de la bande dessinée, du conte et du jeu vidéo.

 

Une trilogie inégale

The Matrix a indiscutablement « cogné » fort sur l’imaginaire des spectateurs, sortant des salles souvent médusés, véritablement interloqués et se demandant s’ils avaient bien tout compris. De fait, une masse conséquente de spectateurs était retournés voir le film afin de vérifier que la compréhension était totale. Une compréhension qui s’est bien malheureusement effilée sur la suite en deux épisodes. Il suffit de suivre les différents documents vidéo proposés sur les différentes éditions de collection et mais aussi sur le commentaire vidéo qui accompagne ces HD DVD pour mesurer l’ampleur de la tâche ; les comédiens eux-mêmes ne semblent pas toujours certains de leurs interprétation du scénario global, de la signification de certaines séquences, voir même de la réaction sous supposée de leur personnage ! Si, à postériori, l’analyse de cette matrice semble si compliquée, il n’est donc pas étonnant que les deux frères Wachowski ont perdus une bonne partie de leurs fans sur la double suite.
The Matrix Reloaded et The Matrix Revolution offrent un spectacle visuel époustouflant mais dont la base narrative et spirituelle semble trop torturée pour convaincre totalement le spectateur. On peut également reprocher une certaine exagération sur les combats, notamment dans The Matrix Reloaded ou la multiplication de (l’ex) agent Smith traduit une excellente idée mais trop exagérée dans son traitement ; à l’image de ce combat dans la cour qui permet d’accoler des plans visuellement impressionnants mais franchement interminable.
Si une certaine déception entoure le traitement intellectuel de la matrice, je le répète, les trois films sont parsemés de scènes anthologiques. De fait The matrix Revolution, même en bout de chaîne doit être vu, notamment pour toutes les scènes de combat dans Zion. Les morceaux de bravoure se lient à une mise en scène maîtrisée pour offrir un spectacle visuel totalement effarant et justifiant la note maximale apposée à cette trilogie.

 

Renouveau HD

Si, comme moi, vous avez déjà dépensé de l’argent sur les éditions DVD originelles et sur le coffret de collection, vous hésiterez à dépenser de nouveau de l’argent pour ces versions HD DVD. Vous le verrez plus bas dans la section bonus, si le traitement informatif est différent, le contenu global synthétise celui des nombreux DVD du coffret collector. C’est donc bien sur l’aspect visuel et sonore qu’il faut regarder pour se décider et là je n’ai aucune réserve : la qualité visuelle et sonore est bien au-delà des éditions DVD et justifie totalement de revivre de nouveau cette aventure en HD… à moins que cela ne soit encore une tentative de la matrice d’influencer votre vie !



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

L’arrivée de Matrix en DVD, il y a quelques années déjà, apportait son lot de nouveautés interactives mais également posait un nouveau jalon au niveau de la qualité d’image. Il faut dire que l’exercice n’est pas aisé, notamment par cette dominante colorimétrique verdâtre qui accompagne le spectateur dans la matrice. La version HD DVD ici commentée apporte un nouveau cran de réalisme à cette matrice… si l’on peut dire ! Ce sont surtout les dégradés qui profitent de ce nouveau transfert HD, apportant une meilleure fluidité d’image.

La haute définition permet notamment de profiter avec un œil nouveau de la garde robe avant-gardiste et des détails de chaque recoin du vaisseau qui a vraiment fait son temps. Un vrai plaisir de (re) découverte d’autant plus que la compression VC1 se fait plus que discrète, y compris dans certaines zones sombres.

Comme on pouvait s’y attendre, la qualité d’image varie entre les trois films. Si The matrix d’évidence propose une image (un soupçon) moins définie, l’expérience visuelle est sensiblement au-delà de l’édition DVD. The Matrix Reloaded et The Matrix Revolution sont quant à eux mieux définie, sans être certain que cela soit une volonté artistique ou lié aux différences d’âge des films ; l’image est plus lisse et plus vive. Les contrastes sont plus appuyés, notamment dans les scènes de combat hallucinantes de Zion. C’est par exemple dans ces séquences que la HD apporte un vrai plus car le « réalisme » de la situation semble plus probant et laisse apprécier la qualité des effets spéciaux.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais Dolby True HD 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Anglais Dolby Digital Plus 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital Plus 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Hollandais Sous-Titrage Oui Oui Oui      

J’ai toujours été frustré par les éditions DVD Warner sur des films à grand spectacle. Proposé un Dolby Digital à seulement 384 Kb/s pour des séquences lourdement chargées de musique et bruitages amène forcément à un degré de compression facilement audible. Passer à la version Dolby Digital TrueHD (VO) permet de le confirmer dès les premiers plans de The Matrix, alors que Trinity fait la fête aux policiers venus la déranger. Mais c’est lors de la grosse séquence d’entrée en force dans le building que l’absence de compression sur la bande son se fait le plus ressentir. La basse de la musique apparaît avec un détachement inédit alors que de la fusillade on perçoit sensiblement mieux les échanges de coups de feu et l’impact des dégâts sur les murs. Les deux autres volets de la trilogie proposent une bande sonore beaucoup plus appuyée au niveau des graves, s’en est même étourdissant dès l’introduction de The Matrix Relaoded lorsque Trinity tombe dans le vide. La chute sur la voiture est par exemple accompagnée d’un choc effroyable, beaucoup plus percutant qu’en DVD ! Les séquences de batailles dans Zion de The Matrix Revolution sont également d’une puissance presque dérangeante. Avis d’alerte pour un bon voisinage !  

Je ne saurais donc trop vous conseiller de profiter de cette piste Dolby TrueHD, l’occasion de redécouvrir en partie ce film qui, décidément, prend un peu plus de saveur avec le temps qui passe.

Si, vraiment, vous ne jurez que par la VF, vous aurez alors à disposition une piste Dolby Digital Plus qui est proche de la piste non compressée… sauf au niveau de la clarté globale en léger retrait et de la gestion des graves, un soupçon moins nuancée.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 999 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Warner propose un mélange de bonus si l’on peut dire. En effet, on trouve dans ces éditions HD DVD trois niveaux de bonus. Les deux premiers s’attachent aux bonus des deux versions DVD déjà existantes mais aussi au coffret 10 DVD. Si vous n’avez pas eu le courage d’acheter le coffret, vous aurez tout au long de ces trois HD DVD tous les éléments pour vous rapprocher de la dimension spirituelle de la matrice, sachant que tous ces bonus sont proposés en définition standard et en VOST, sauf pour les commentaires audio. Sachez également qu’une grande partie de ces documents sont proposés sur la face DVD de ces disques hybrides. De fait, vous avez compris que le maniement de ce disque repose sur une attention particulière.




Certains bonus sont toutefois inédits et sont accessibles depuis la face HD DVD. Le morceau de choix pour chacun des trois films c’est le commentaire vidéo. Nommé comme étant « L’expérience « Au cœur du film », ces commentaires sont basés sur la technologie IME et permettent de revoir le film en compagnie de toute l’équipe du film.




Un commentaire vidéo qui distrait le regard entre la grande fenêtre du film et la petite fenêtre des bonus (sans oublier le sous-titrage) mais qui à le mérite par ce nouveau montage d’apporter un nouveau regard sur le film. Il s’agit bel et bien d’une compilation des les interventions des deux frères réalisateurs Wachowski, du producteur Joel Silver, des principaux comédiens et de quelques directeurs techniques.


 


On retrouve quelques extraits des nombreux documents vidéo déjà disponibles sur les versions DVD mais de certaines interventions m’ont semblées inédites, en notant que je ne connais pas par cœur de contenu des 6 DVD de bonus qui dorment sagement dans mon coffret.





Le montage des interventions colle parfaitement à l’action du film, sachant que dans le cadre vidéo on voit plus souvent celui qui parle que des images de production / tournage. La grande satisfaction ici, surtout de la part de Warner, c’est qu’un sous-titrage français intégral est proposé sur ce commentaire vidéo.


 


Autre grande surprise sur The Matrix, il est possible de découvrir en bande son haute résolution la bande son du film retravaillée. Avec pas moins d’une trentaine de morceaux, la séance musicale s’avère longue mais tout n’est pas forcément à retenir. Personnellement j’aurais franchement aimé retrouvé la piste musicale présente sur l’édition DVD Z1 autrement que dans cette stéréo surround étriqué.

 

Pour The Matrix Reloaded et The Matrix Revolution, de nouveaux documentaires inédits apparaissent. Ils sont au nombre de 5 pour The Matrix Reloaded dont un vue sur les publicités issues de la trilogie et dont The MTV MOVIE AWARDS RELOADED (2003) que je vous recommande tout particulièrement car en 10 minutes il parodie les principaux atouts et défauts de la trilogie, en mettant en vedette Justin Tinberlake..

 

The Matrix Revolution propose 7 nouveaux documentaires sous le titre BEHIND THE MATRIX mais leur intérêt est discutable car a tendance à ressasser des thèmes déjà abordés dans les documents déjà disponibles.