Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Bullitt (HD DVD)

Catégorie Cinéma
Genre Policier
Pays UK
Date de sortie 17/10/2007
Réalisateur Peter Yates
Avec Steve Mcqueen, Jacqueline Bisset, Don Gordon, Robert Duvall
Format HDDVD
Boitier Amaray
Producteurs Steve McQueen & Philip d'Antoni
Scénaristes Robert L. Fish, Harry Kleiner et Alan Trustman
Compositeur Lalo Schifrin
A propos du film Bullitt est adapté d'un roman de Robert L. Pike intitulé "Mute witness".

Critique de Sylvain Fossey
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 110 min
Support
   
   

Biographie de Steve McQueen

Né en 1930 à Beech Grove dans l'Indiana, il s’engage dans les Marines pendant 3 ans, avant de se tourner vers le théâtre. Après un passage à l’Actor’s Studio, il accepte de jouer un chasseur de primes dans un feuilleton télévisé, Au nom de la loi en 1958 qui lui assure une notoriété immédiate. C’est avec Le Kid de Cincinnati en 1965 de Norman Jewison qu’il devient une star. Il enchaîne alors une série de films à succès, comme L'Affaire Thomas Crown en 1968 de Norman Jewison, Guet-apens en 1972 de Sam Peckinpah et Papillon en 1973 de Franklin Schaffner. Son personnage de dur au visage imperturbable, mais incorruptible, fait de lui l’une des valeurs sûres d’Hollywood. Il disparaît prématurément à l’âge de 50 ans.

L’histoire principale

Bullitt, un lieutenant de police, est chargé par un politicien ambitieux de protéger Johnny Ross, un gangster dont le témoignage est capital dans un procès où est impliqué l'homme politique. Malgré les précautions prises par Bullitt et ses hommes, Ross est grièvement blessé, puis achevé sur son lit d'hôpital. Bullitt s'aperçoit alors que la victime n'était pas le vrai Ross...

Avis Subjectif

Le film est basé totalement sur le lieutenant Franck Bullit joué par Steve McQueen, en effet il est quasiment présent sur chaque séquence du film. Son charisme à toute épreuve crève l’écran avec son arrogance, sa sérénité et sa fierté au volant de sa fameuse Ford Mustang Fastback. Bullitt c’est avant tout un monumental travail de montage où les scènes sont toutes réalistes les unes que les autres, avec des plans très travaillés et une mise en scène grand spectacle avec la fameuse course poursuite à travers les rues de San Francisco qui reste encore de nos jours une des scènes d’actions les plus connues du cinéma. A noter que les scènes de courses poursuites ont été jouées par Steve McQueen lui-même à plus de 200 km/h. En effet, le rythme du film est du début jusqu’à la fin (2 jours) à fond aussi bien au niveau de l’enquête que des courses automobiles ou de la course poursuite à pied dans l’aéroport. Le rythme du film est aussi pour beaucoup du soutient de la bande originale de Lalo Schifrin qui retranscrit parfaitement le déroulement de l’enquête avec ses rebondissements et son rythme constant.

Coté technique, on reste un peu sur notre fin avec des pistes audio de qualité moyenne, une définition d’image en dessous de ce que propose le format HD DVD et des bonus corrects, mais rien de révolutionnaire par rapport à l’édition DVD Collector.

Conclusion

Le film Bullitt est facile d’accès avec des scènes d’actions musclées, un scénario des plus simple, mais efficace et un Steve McQueen à l’apogée de son art, un vrai régal qui plaira à tous les fans de films d’actions, de belles voitures et de courses poursuites. Dommage que l’aspect technique soit en dessous de ce que peut proposer le format HD DVD.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Même remarque que pour les pistes audio, la qualité de l’image est en dessous de ce que peut proposer le format HD DVD. En effet, l’image est quasiment identique à la version DVD collector, avec pas mal de grain, mais des couleurs bien respectées dans l’ensemble. Il faut malgré tout repréciser que le film à près de 40 ans et l’éditeur ne peut certainement mieux faire en terme de qualité en vue de l’âge du master.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais Dolby Digital Plus 2.0 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital Plus 1.0 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Anglais Dolby Digital 2.0 Non Non Non Bonne Bonne Bonne

Les pistes audio ne sont pas à la hauteur de ce que peut proposer le format HD DVD. En effet, la première piste audio est au format Dolby Digital Plus Anglais 2.0, de bonne qualité, mais qui ne gagne pas en qualité par rapport à la dernière version DVD collector avec des voix claires et une absence de Surround. La version française est quant à elle au format Dolby Digital Plus mono 1.0, assez pauvre en terme de qualité surtout que l’on remarquera souvent des grésillements, on pourra préciser que le doublage est de bonne facture, c’est déjà pas mal.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 35 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Commentaire audio du réalisateur Peter Yates : Ce commentaire est VOSTF et est assez facile à comprendre. Ce genre de bonus est toujours une mine d’informations du début à la fin. Il y traite des éléments fondamentaux du film, du travail en collaboration avec le producteur Philip D’Antoni, de son travail avec le directeur de la photographie William A. Fraker…

Steve McQueen, the essence of cool : Voici donc un bon documentaire de 23 minutes en VOSTF sur la vie et la filmographie de Steve McQueen. Basé sur des documents d’archives et des témoignages, ce document est vraiment intéressant, mais la qualité est assez inégale.

The Cutting Edge, the magic of the Movie Editing : Premièrement il faut le signaler ce documentaire est en haute définition 1080p et Audio 5.1. Ce documentaire parle du métier de monteur avec la participation de nombreux grands monteurs hollywoodiens. Pas vraiment en rapport directement  avec le film ce documentaire est intéressant mais les fans du film ne trouveront pas là un grand intérêt. Il faut rappeler que le film Bullit a été Oscarisé pour le Meilleur Montage en 1968.

Bullitt : Steve McQueen Commitment to Reality : Ce bonus est une sélection d’anciennes scènes de Bullitt pour une durée environ 10 minutes, avec des images d’époque très bien filmées, et d’excellentes qualités, un bon bonus.

Des bandes-annonces.