Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

KIRIKOU ET LES BETES SAUVAGES (BLURAY)

Catégorie Animation
Genre Enfants
Pays France
Date de sortie 20/08/2008
Réalisateur Ocelot Michel
Avec Kirikou -
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Didier Brunner
Scénaristes Michel Ocelot
Compositeur Manu Dibango
A propos du film LIEN vers le site officiel !

Critique de Sylvain Fossey
Editeur France télévisions Distribution
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 72 min
Support
   
   

Synopsis ;

Le grand-père, trônant dans sa grotte bleue, explique : "L'histoire de Kirikou et la sorcière était trop courte. On n'a pas eu le temps de rapporter tout ce que l'enfant Kirikou avait accompli. Et il a vraiment accompli de belles et bonnes actions, qu'il ne faudrait pas oublier. Alors, je vous les raconte."
Et il nous dit comment l'inventif Kirikou est devenu jardinier, et détective, et potier, et marchand, et voyageur, et médecin, toujours le plus petit et le plus vaillant des héros.

Avis subjectif:

Apres le succès du premier opus, Michel Ocelot décide de narrer de nouvelles histoires des aventures de l’enfance du petit Kirikou. Le vieux sage nous raconte ainsi quatre histoires ou Kirikou déjouera les mauvais sorts de la sorcière Karaba au service du village. Ce deuxième dessins anime n’est pas une suite mais plus un complément a la première histoire, qui met en avant le courage et l’intelligence de Kirikou qui encore une fois sauvera son village d’une épidémie qui touche toutes femmes du village, sauvera la récolte du village et écartera le danger de la sorcière et de ses fétiches.

La critique de Simon Volant pour le DVD (suivre de lien pour la critique complète du DVD)

Après le succès de Kirikou et la Sorcière, Didier Brunner et Michel Ocelot s'étaient promis de résister à la tentation de Kirikou 2, "Kirikou la suite" ou "Le Retour de Kirikou". Malheureusement pour cette promesse, la pression du public en a eu rapidement raison. Au lieu d'une suite à la Disney, ce nouveau film de Kirikou tient plus de la fantaisie animalière et musicale. Au lieu d'une simple histoire, Kirikou et les bêtes sauvages nous présente quatre tableaux presque indépendants.

La première histoire joue sur la peur avec la hyène qui vient saccager le nouveau potager du village. Heureusement, Kirikou met la bête en fuite et trouve même l'origine de l'attaque de ce carnivore.

Dans la seconde histoire, les villageois conçoivent des poteries pour les vendre. Ils rencontrent un buffle, mais la bête casse toute la production. Heureusement, le petit Kirikou soupçonnait la bête depuis le début.

La troisième histoire est la plus belle, graphiquement. Kirikou va faire une longue excursion sur la tête d'une girafe. Les nombreux animaux et décors sont accompagnés par la musique signée Manu Dibango (avec la participation de Youssou N'Dour et Rokia Traoré). Avec une forte présence de choeurs, elle souligne les moments forts de l'aventure et amplifie le choc des images et des décors.

La dernière aventure remet Kirikou face à la sorcière pour sauver les femmes du village.

Tout au long de ces nouvelles aventures, l'enfant nu, l'enfant noir, nous présente encore beaucoup de courage, de débrouillardise, mais aussi de simplicité. D'une manière générale, ce nouveau Kirikou est l'occasion de sortir un peu de l'histoire du premier film face à la sorcière même si cette dernière reste en filigrane jusqu'à la dernière histoire. L'histoire sort largement du cadre du village et le titre ne ment pas en mettant en scène de nombreux animaux et en nous montrant de nombreux paysages.

La réalisation est d'une excellente qualité au niveau de l'aspect artistique avec des décors bien définis, des plantes et des animaux que ne renierait pas le douanier Rousseau. L'animation n'est pas en retrait avec des mouvements bien détaillés et quelques scènes mémorables comme ce décollage d'oiseaux.

Verdict :

Un retour magistral du petit africain dans ce second film de Kirikou. Histoire, graphismes et musiques sont un enchantement pour les grands et surtout pour les plus petits d'autant plus que la durée d'une heure et quelques minutes ainsi que le découpage en 4 histoires permettent de le visionner en une ou plusieurs fois.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Comme sur la partie audio on frise la perfection avec une image hors du commun, tous les petits défauts de la version DVD (image déjà excellente) sont effacés. Les couleurs sont comme sur Kirikou et la sorcière le point fort de ce support, les détails des paysages et des personnages est bien mis en avant, une image avec beaucoup de précision qui se révèle encore meilleure que le premier opus. 

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Non Non Bonne Bonne Moyenne

Au menu nous avons le droit à une piste DTS-HD Master Audio française qui est proche de la perfection. La musique de Manu Dibango est extrêmement bien retranscrite, les voix sont bien mises en avant, la stéréo dynamique par contre les Surround sont un peu timide.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 60 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

La partie bonus est identique au DVD mais sans la partie jeux / partie ROM, ni la  galerie de dessin.

On retrouve donc le Making of, documentaire un peu court mais se révélant très intéressant, qui traite de la partie artistique au niveau graphique (dessin et ordinateur) et sonore (musique et bruitage). Nous avons également le droit à une petite séance de doublage du garçon qui prête sa voix à Kirikou, les grands trouveront leur compte dans ce petit making of très plaisant à suivre.

Le deuxième bonus se nomme Leçon d'animation de Michel Ocelot, il s'agit d'une vidéo réalisée lors de l'avant-première mondiale de Kirikou et les Bêtes Sauvages au Festival de Cannes 2005. Devant une salle remplie de jeunes, Michel Ocelot et l’équipe du film parle du film, livre une leçon d’animation s’appuyant sur des illustrations et parle des différentes étapes de la réalisation, le tout avec un langage qui permet aux novices de bien comprendre.

Autre bonus intitulé : Il était une fois le Burkina Faso, petit reportage qui nous plonge dans l'ambiance d'un village africain, avec a la clef un conteur (François Moïse Bamba) qui partage une de ses histoires à des enfants.

On retrouve également un Clip Karaoké, de la chanson L'Enfant Nu, L'Enfant Noir, de Youssou N'Dour.

Pour finir on retrouve les bandes annonces des deux opus.