Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Les Goonies (Blu-ray)

Catégorie Cinéma
Titre Original The Goonies
Genre Aventures
Pays USA
Date de sortie 29/10/2008
Réalisateur Richard Donner
Avec Robert Davi, Joe Pantoliano, Anne Ramsey, John Matuszak, Sean Astin, Josh Brolin, Jeff Cohen, Corey Feldman, Kerri Green, Martha Plimpton, Jonathan Ke Quan, Lupe Ontiveros
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Richard Donner, Harvey Bernhard
Scénaristes Steven Spielberg, Chris Columbus
Compositeur Dave Grusin

Critique de Frédéric Beaufrere
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 114 min
Support
   
   

Quand le film culte de toute une génération de quadras débarque en édition Blu-ray au catalogue de la Warner, on ne peut que ressentir un mélange de joie et de doute. Tourné en 1985 le film est aussi vieux que d’autres productions dont le transfert sur support haute définition n’a pas toujours été très heureux. Quid des Goonies ?

Synopsis

Choco (Jeff Cohen) un petit grassouillet, Mikey Walsh (Sean Astin) un jeune rêveur, Bagou (Corey Feldman) le baratineur de service et Data (Jonathan Ke Quan) fou de gadgets et d’expériences forment les Goonies, bande de copains dont les parents respectifs sont en voie d’expropriation dans la petite ville d’Astoria. Mais les Goonies trouvent dans le grenier de la famille Walsh une carte mystérieuse indiquant qu’un pirate nommé Willie le Borgne aurait caché un incroyable butin dans la région. La joyeuse bande de jeunes aventuriers se lance alors dans la recherche de ce trésor qui pourrait aider leur parents à conserver leur maison et par conséquent empêcher le démantèlement forcé des Goonies. Ils entrainent malgré eux Brandon (Josh Brolin), le grand frère de Mikey, ainsi que la belle et romantique Andy (Kerri Green) et sa copine binoclarde intello Stef (Martha Plimpton) dans la quête au trésor. Mais l’équipée doit faire face aux impitoyables Fratellis, une famille de malfaiteurs menés d’une poigne de fer par Ma Fratelli (Anne Ramsey) qui donne ses ordres à ses deux fils Francis (Joe Pantoliano) et Jake (Robert Davi), ce dernier étant fraichement évadé de prison…Une famille qui abrite un lourd secret en la personne de Cinoque (John Matuszak)…

Un amusement pour tous

Sur fond de quête au trésor, avec un soupçon d’archéologie, une pluie de squelettes, des pièges mécaniques et des méchants à mourir de rire, le scénario donne la part belle au rêve dans cette aventure très sympathique qui dépeint le succès d’une poignée d’aventuriers en herbe dont la logique et l’union fait la force. Une bande d’amis dans laquelle chacun peut d’identifier. Les Goonies est un film culte qui plait à toute la famille parce qu’il est bon enfant. On rit, on retient sa respiration, on s’émerveille comme des gamins devant les décors inspirés et chacun passe un excellent moment à se délecter de cette aventure au rythme soutenu, porté par des petits acteurs visiblement très joueurs et très bien dirigés par Richard Donner. La présence de Anne Ramsey donne du crédit au machiavélisme des Fratellis, tandis que le duo Robert Davi et Joe Pantoliano forme un couple gagnant de cambrioleurs du dimanche, maladroits et comiques à souhaits.

Conclusion

Les Goonies propulse le spectateur dans une histoire aux situations farfelues et merveilleusement bien orchestrée et les embuches inventives auxquelles les aventuriers doivent faire face font de ce film distrayant un régal à partager en famille. Une quête au trésor mouvementée, menée par des enfants plus doués et débrouillards que les adultes devant l’adversité, il n’en fallait pas moins pour nous régaler dès 1985. La magie reste intacte dans cette édition Blu-ray qui apporte juste ce qu’il faut de haute définition, avec des anglophones plus gâtés concernant la restitution audio. Un disque à l’attention des fans.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Côté image, le film ne déçoit pas, compte tenu de la date de sortie du film. Il ne faut pas s’attendre à une haute définition formidable, même si le transfert a été assuré par un encodage en VC-1 qui assure une fluidité de trame, sans aucun grain dans l’image. Et c’est tant mieux puisque la plupart des scènes se trouvent plongées dans une semi obscurité, sans souffrir d’artefacts ou de défauts. La précision de l’image n’est pas extraordinaire et le piqué manque cruellement de présence, notamment dans les second plans qui restent flous, ce que l’on comprend vu l’époque de tournage. Les contrastes demeurent irréprochables et les éclairages chaleureux nous offrent toute une palettes de tons très agréables, sans bavures ni mauvais goût. En définitive, le rendu reste très « cinéma » sur une dalle HD de grande taille. On est loin de la précision d’un film HD tourné en numérique, mais pour un film culte, on se réjouit tout de même de la qualité globale du transfert.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais Dolby True HD 5.1 Oui Non Oui Bonne Bonne Bonne
Anglais Dolby Digital 5.1 Oui Non Oui Bonne Insuffisante Insuffisante
Anglais Dolby Digital 2.0 Oui Non Oui Insuffisante Insuffisante Insuffisante
Espagnol Dolby Digital 2.0 Oui Non Oui Insuffisante Insuffisante Insuffisante
Français Dolby Digital 2.0 Oui Non Oui Insuffisante Insuffisante Insuffisante
Chinois Sous-Titrage Oui Non Non      
Coréen Sous-Titrage Oui Non Non      
Néérlandais Sous-Titrage Oui Non Non      
Portugais Sous-Titrage Oui Non Non      

La version originale est à l’honneur sur ce Blu-ray puisque les anglophones bénéficient de trois pistes distinctes : une version remastérisée en Dolby Digital 5.1 True HD (non testée) sans doute la plus dynamique et présente qui soit, mais aussi une piste en Dolby Digital 5.1 très correcte même si elle reste avant tout concentrée sur les voies frontales et une version Dolby Digital 2.0 rejoignant ce qui est proposé pour les Français et les Espagnols. Un rendu stéréo tout simple, mais qui permet de se délecter de l’excellentissime doublage français grâce à une adaptation remarquable et un travail professionnel des excellents acteurs de doublage de l’époque avec une mention toute particulière pour les comédiens ayant doublé les Fratelli. Un petit bémol dans la VF : toutes les répliques espagnoles de Bagou son sous-titrées en anglais uniquement.

La musique de Dave Grusin est sans surprise, ni bonnes ni mauvaises. Le thème principal nous échappe tant la partition est discrète. Elle soutien cependant correctement l’action ainsi que les images à suspens mais ne laisse pas de souvenirs. Quant à la chanson de Cindy Lauper, bien que j’apprécie de nombreux titres de la chanteuse, le single des Goonies ne me plait pas du tout et sonne un peu comme un méli-mélo agaçant.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 142 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Les menus du Blu-ray sont sympas et dans l'esprit du film, sur fond de parchemin. Leur lecture est limpide, lisible et agréable. La section bonus propose tout d’abord les commentaires sous-titrés de Richard Donner et des 7 acteurs principaux constituant les Goonies. Le même bonus peut aussi être lu en activant « Les trésors cachés » (avec une belle faute de frappe « Tésors »). On  propose alors d'assister à la projection du film avec les anecdotes de tournage de Donner et des 7 acteurs, mais cette fois l’image propose de temps à autre une restitution visuelle des acteurs filmés dans le studio d'enregistrement des bonus. Un plaisir de les revoir adultes et bien portants, s'amusant tout au long de la projection du film. On passe ainsi des images du film à celle des acteurs en train de commenter leurs prestations, visiblement amusés de raconter avec émerveillement le plaisir qu’ils ont eu à tourner ce film avec Richard Donner. Un bon moment pour redécouvrir le film du point de vue de ses acteurs.

Le making of des Goonies qui suit est un document court de 6'49 qui parcourt rapidement la genèse des Goonies, le tournage, les cascades, etc. Trop court et en définition standard, il n’est pas vraiment indispensable. On reste un peu sur sa fin car on aurait aimé un making of plus long ou du moins plus étoffé en informations inédites. Suivent ensuite des scènes inédites : 6'53 de scènes coupées au montage et enchainées à la suite. Enfin, le vidéo clip "The Goonies R Good Enough » de 12'04 propose la  chanson de Cindy Lauper, mise en scène dans un une mini histoire. L’ensemble est clôturé par la bande annonce du film : 2'41 de trailer officiel en anglais.