Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

30 ans sinon rien

Catégorie Cinéma
Titre Original 13 going on 30
Genre Comédie sentimentale
Pays U.S.A.
Date de sortie 21/01/2009
Réalisateur Gary Winick
Avec Jennifer Garner, Mark Ruffalo, Judy Greer
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Susan Arnold, Donna Roth, Gina Matthews
Scénaristes Josh Goldsmith, Cathy Yuspa
Compositeur Theodore Shapiro

Critique de Maxime Claudel
Editeur SPHE
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 98 min
Support
   
   

Synopsis
Jenna, adolescente de treize ans qui rêve de devenir célèbre, s'enferme dans un placard après avoir subi une expérience humiliante. Lorsqu'elle se décide enfin de sortir de sa cachette, elle s'aperçoit que, par un phénomène extraordinaire et inexplicable, elle est sur le point de célébrer son trentième anniversaire et qu'elle est devenue extrêmement belle et populaire.
Alors que Jenna commence à profiter de sa toute nouvelle vie, elle découvre que celui auquel elle tenait tant n'est plus là. Non seulement elle n'a plus aucune nouvelle de Matt, mais elle apprend qu'il s'apprête à épouser une autre demoiselle...

Critique artistique
Doté d’un pitch à en faire frémir les plus beaux contes de fées jamais sortis, 30 ans sinon rien se veut être une réflexion sur le désir de maturité ressenti par un mal être de jeunesse. De cet intéressant sujet découle une histoire malheureusement beaucoup trop fleur bleue et naïve pour supporter le poids et la profondeur d’un tel thème. Le personnage de Jennifer Garner est bizarrement explicable car terriblement paradoxal : d’un côté ses mimiques de gamine dans un corps d’adulte séduisent, de l’autre ses réactions trop adultes pour son âge en trahissent sa crédibilité…

Sinon rien…
Hormis l’insipide intrigue et le peu de renouvellement criant à l’écran, le film se voit néanmoins porté par une certaine fraîcheur presque candide. Jennifer Garner sait être pétillante si le besoin s’en ressent et Mark Ruffalo est toujours aussi bon en éternel séducteur qui s’ignore… Et puis il y a cette scène quasi anthologique où l’ensemble des protagonistes nous font une danse sur le cultissime Thriller de Michael Jackson.

Conclusion
Entre fraîcheur et déception, entre ado pré-pubère et adulescent, la mèche ne prendra pas… Reste quelques bonnes idées éparpillées dans une vague ennuyante…



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Dans un ensemble relativement propre et convaincant, la pellicule se déroule pour nous offrir une image non pas au sommet mais suffisamment qualitative pour combler les plus exigeants d’entre nous. Le piqué est correct nous laissant apercevoir une foule de détails qui passeraient au travers de la SD. La colorimétrie est parfaitement étalonnée même si un poil douce de temps en temps. La compression laisse entrevoir un léger bruit de temps à autre.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Allemand Dolby True HD 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Anglais Dolby True HD 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français Dolby True HD 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Arabe Sous-Titrage Oui Non Non      
Néérlandais Sous-Titrage Oui Non Non      

Une spatialisation correcte, une dynamique forcément adoucie par le genre du film sont les premiers adjectifs qui viennent à l’esprit à l’écoute de la partie sonore de ce blu-ray. Ceux-ci nous permettent donc de profiter au mieux du spectacle, certes pas toujours au rendez-vous, mais bel et bien là quand la musique s’en mêle.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

• Commentaire du réalisateur

• Commentaire des producteurs

• Début et fin alternatifs

• Scènes supplémentaires

• Bétisier

• 4 documentaires :
le making of de 13 à 30 ans ; la mode dans les années 80 ; séquence supplémentaire, on était de jeunes crétins

• Clips musicaux : « love is a battlefield » de Pat Benatar et « Jessie’s girl » de Rick Springfield

• Galerie animée photos

• Films annonces