Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Batman le défi

Catégorie Cinéma
Titre Original Batman returns
Genre Action
Pays U.S.A.
Date de sortie 04/03/2009
Réalisateur Tim Burton
Avec Michael Keaton, Danny Devito, Michelle Pfeiffer
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Tim Burton, Denise Di Novi
Scénaristes Daniel Waters (I)
Compositeur Danny Elfman

Critique de Maxime Claudel
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 126 min
Support
   
   

Synopsis
Non seulement Batman doit affronter le Pingouin, monstre génétique doté d'une intelligence à toute épreuve, qui sème la terreur mais, plus difficile encore, il doit faire face à la séduction de deux super-femmes, la douce Selina Kyle et la féline Catwoman qui va lui donner bien du fil a retordre. Si Bruce Wayne apprécie Selina, Batman n'est pas insensible au charme de Catwoman.

Critique artistique
Après un premier pari réussi, Burton relève une nouvelle fois le défi de transposer à l’écran les aventures du chevalier noir. De son précédent essai, il en reprend l’essence qui en fait son succès, à savoir tout d’abord un habillage gothique du plus bel effet. Ici, il choisit Noël pour contraster encore plus avec l’univers sombre déployé dans le précédent opus. Il semblerait en effet qu’une nuit noire et profonde se soit installée sur Gotham City. Il a également repris l’excellente performance commencée par Michael Keaton dans le premier opus.

Chat alors
Une fois de plus, Burton centre son histoire sur les personnages. Ici, il fait le choix d’opposer Batman au Pingouin et à Catwoman. Deux personnages qu’il décide de caricaturer jusque dans les moindres retranchements, expulsant toute leur folie sans concessions. Dani DeVito, plutôt habitué à des rôles comiques, nous livre ici une transformation détonante et  nous incarne un Pingouin coincé entre une crise identitaire et un besoin de reconnaissance. Michel Pfeiffer, terriblement sexy en catwoman, explore avec brio les deux facettes de son personnage à savoir la fragilité et la bestialité. Les protagonistes sont d’ailleurs les principales réussites de ce Batman le Défi. Mais Burton ne s’arrête pas là et nous offre un opus plus violent, plus déroutant et à la limite du cauchemardesque.

Conclusion
Burton transcende littéralement sa première œuvre et on aurait aimé qu’il garde la main plutôt que de la passer à Schumacher…



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Du précédent métrage, elle en reprend les principales caractéristiques, à savoir un piqué correct mais sans plus, une colorimétrie suffisante et des noirs limite abyssaux. Cependant, il semble que cet opus ait reçu une meilleure restauration tant le résultat visuel apparaît beaucoup plus enchanteur. Le principal facteur de cette amélioration est la compression qui s’en sort beaucoup mieux. Enfin, le niveau de détail est un chouia plus poussé.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais Dolby True HD 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Allemand Dolby Digital 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Anglais Dolby Digital 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Espagnol Dolby Digital 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Portugais Dolby Digital 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Chinois Sous-Titrage Oui Non Non      
Finnois Sous-Titrage Oui Non Non      
Hollandais Sous-Titrage Oui Non Non      
Italien Sous-Titrage Oui Non Non      
Néérlandais Sous-Titrage Oui Non Non      
Norvégien Sous-Titrage Oui Non Non      
Russe Sous-Titrage Oui Non Non      
Suédois Sous-Titrage Oui Non Non      

A l'image de la partie visuelle, Batman le Défi bénéficie d'un meilleur traitement en ce qui concerne la section sonore. Les scènes d’action jouissent en effet d’une dynamique  plus confortable. La spatialisation en garde le meilleur, à savoir une clarté de tout instant. Enfin, les effets surround nous permettent de nous plonger très facile dans le métrage.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

• Commentaire audio de Tim Burton

• La chauve-souris, le félin et le pingouin (22 minutes)
: un bonus qui s’intéresse aux acteurs expliquant leur personnage

• Les ombres de la chauve-souris (30 minutes) : ce documentaire nous explique les secrets du tournage. On y apprend notamment que la Warner aurait refusé le troisième scénario élaboré par Burton… quand on voit le gâchis entamé par Schumacher, on ne peut être que surpris…

• Batman, les héros (7 minutes) : bonus qui ressemble très fortement à celui du premier opus

• Batman les méchants (11 minutes) : idem qu’au dessus mais pour les méchants

• Un making-of très complet et avec des choix judicieux

• Le clip vidéo de Face to face

Conclusion : Exactement le même traitement que le précédent film au niveau de l’interactivité et non content de surpasser avec brio sa genèse, il se permet l’audace d’être plus solide techniquement parlant.