Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The Cure - Trilogy

Catégorie Cinéma
Titre Original The Cure - Trilogy
Genre Concert
Pays UK
Date de sortie 21/03/2009
Réalisateur Nick Wickham
Avec The Cure
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Compositeur The Cure

Critique de Bruno Orru
Editeur Eagle Vision
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 248 min
Support
   
   

Parmi les groupes représentatifs d’un vague Punk / new wave du début des années 80, The Cure est l’un des rares survivants avec Depeche Mode. The Cure, surtout connu pour son leader / chanteur Robert Smith à la coiffure hirsute reconnaissable entre mille, a offert à un public totalement acquis une (longue) prestation regroupant, en intégral, les morceaux des trois albums ; Pornography, Disintigration, Bloodflowers.  Un sublime retour dans le temps de plus de trois heures dans un écrin Blu-ray de qualité.

 

Berlin, novembre 2002. La lumière blafarde du Tempodrom s’éteint pour laisser placer au jeu de lumière un tantinet « vaporeux » du groupe The Cure. One hundred years débute ce set particulier puisque l’idée du groupe pour cette tournée « Trilogy » est de jouer, dans l’ordre d’apparition sur la galette, tous les morceaux de trois albums. Groupe et fans s’accordent en effet sur l’importance cruciale de ces trois albums qui ne synthétisent pas la vie musicale du groupe mais représente trois moments charnières.

 

La prestation se veut relativement fidèle aux orchestrations originelles, avec toutefois un brin de modernité. Le plus important reste tout de même de se croire de nombreuses années en arrière et retrouver la « pêche » et l’esprit du groupe. Et il faut bien avouer qu’à ce petit jeu, Smith et ses compères sont bons, très bons même. Mis à part un physique qui souligne le passage du temps, la prestation s’avère en droite ligne avec celle vécue tout au long des deux dernières décennies.

 

Avis aux amateurs, qui par le plus grand hasard n’auraient pas encore acheté la version DVD (voir la critique du DVD en suivant ce lien), ce concert représente désormais un incontournable que le support Blu-ray met parfaitement en valeur, tant pour l’image que le son.

 

Tracklisting

Pornography Set

01.One Hundred Years

02.A Short Term Effect

03.The Hanging Garden

04.Siamese Twins

05.The Figurehead

06.A Strange Day

07.Cold

08.Pornography

 

Disintegration Set

01.Plainsong

02.Pictures of You

03.Closedown

04.Lovesong

05.Last Dance

06.Lullaby

07.Fascination Street

08.Prayers For Rain

09.The Same Deep Water As You

10.Disintegration

11.Homesick

12.Untitled

 

Bloodflowers Set

01.Out of This World

02.Watchingc Me Fall

03.Where the Birds Always Sing

04.Maybe Someday

05.The Last Day of Summer

06.There Is No If...

07.The Loudest Sound

08.39

09.Bloodflowers

 

Encores Set

01.If Only Tonight We Could Sleep

02.The Kiss



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.78:1
   
   

Le jeu de scène n’est pas le plus virevoltant qui soit, la longueur du concert s’avère quelque peu pesante lorsqu’on est confortablement assis dans son canapé, les plans séquences ayant la fâcheuse tendance de se répéter. Si l’on excepte quelques plans flous, qui n’ont pas l’air toujours volontaires, l’image est digne du support haute-définition. L’éclairage étant plutôt vif, l’image présente peu de grain et les couleurs semblent fidèles.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Anglais PCM 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Anglais Dolby Digital 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français Sous-Titrage Non Oui Oui      

Les deux pistes 5.1 Dolby Digital et DTS HD Master Audio (sans compression et ici en résolution 96/24) laissent transparaître le son lourd et chaud du groupe. Le mixage permet de ne pas trop mélanger les différents instruments mais les laissent avec logique sur le front avant. La clameur d’un public venu retrouver une certaine jeunesse est fortement perceptible dans les canaux surround. Peu d’écart entre piste Dolby et DTS avec un léger avantage à cette dernière sur la transparence du bas du spectre. Enfin, signalons pour les amateurs de stéréo, la présence d’une piste PCM non compressée de haute qualité, notamment par sa dynamique et sa force.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 40 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- A déguster en bonus deux  morceaux supplémentaires, issus de l’album Kiss, kiss, kiss. Il s’agit là du rappel qui aurait très bien pu figurer dans le programme principal. Heureusement, son et image sont strictement de même qualité que le concert.




- Deux morceaux sont présentés avec un montage alternatif. Pour  le premier morceau une caméra est « greffée » au micro de Smith permettant d’apprécier sans montage particulier la prestation du chanteur. Pour le second morceau c’est différent, il semble qu’une caméra mobile ait été accrochée à une personne (membre du groupe ?) qui évolue sur la scène. Qualité en retrait de l’image du fait que ce soit une petite caméra SD et prise de son « live » type enregistrement pirate.

- Une interview VOST (contrairement au DVD) permet aux différents membres du groupe de revenir sur les motivations de cette tournée « Trilogy », avec peu de propos véritablement intéressants.




- Une séquence « bêtisier » sans grand intérêt permet de voir quelques ratés ou propos coupés au montage de l’interview.