Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

2010: l'année du premier contact

Catégorie Cinéma
Titre Original 2010: the year we make contact
Genre Science Fiction
Pays Etats-Unis
Date de sortie 21/10/2009
Réalisateur Peter Hyams
Avec Roy Scheider, John Lithgow, Helen Mirren, Keir Dullea
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Peter Hyams
Scénaristes Peter Hyams
Compositeur David Shire

Critique de Chanh Hong
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 116 min
Support
   
   

L'histoire
2010, neuf ans après l'échec de la mission Discovery, un autre équipage composé de scientifiques et d'astronautes Américains et Russes est chargé de partir à la recherche de Discovery et de réactiver HAL.

Critique
2001, l'odyssée de l'espace était un film très visuel, et très philosophique côté scénario, laissant beaucoup de questions sans réponse. 2010: l'année du premier contact est tout son contraire, l'histoire est plus descriptive et narrative, remplie de tension et de suspense, car elle se déroule à la période la plus tendue de la guerre froide entre les Etats-Unis et l'URSS. Le message du film est beaucoup plus clair que celui de "2001...", prônant la paix entre les U.S.A et l'URSS. 
Sans atteindre le même sommet artistique que le film de Kubrick, celui de Hyams ne démérite pas pour autant. Il a l'intelligence de ne pas marcher sur le même terrain que son prédécesseur, qui reste un chef d'oeuvre inimitable. Le film conserve quand même quelques connections avec le passé, comme Hal 9000 ou le Discovery et le Monolite noir.

Le film a aussi conservé l'acteur Keir Dullea dans le rôle de Dave Bowman, même si sa participation dans le film reste anecdotique. Le casting principal est mené par Roy Sheider qui en impose en chef de mission. Helen Mirren, l'actrice d'origine anglaise, joue ici une astronaute russe, avec un accent parfaitement convaincant. L'autre acteur connu est John Lithgow, qui est ici loin de ses rôles plus légers qu'il aura plus tard dans ses autres films.
Le seul point négatif du film se situe au niveau des effets spéciaux, qui sont moins impressionnants que "2001...", difficile de passer après un tel chef d'oeuvre.

Conclusion
2010: l'année du premier contact, tout comme son prédécesseur est prenant du début jusqu'à la fin. Il est complémentaire à 2001, l'odyssée de l'espace en apportant certaines réponses aux questions restées en suspens dans le film de Kubrick. Le récent Sunshine de Danny Boyle doit beaucoup à ces deux films.




Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

L'image de ce Blu ray s'avère être de très bonne qualité. Premièrement la copie est propre. La compression reste discrète. Seul quelques plans tremblotants viennent affecter la qualité globale de cette édition. Warner n'a pas trafiqué l'image avec un quelconque procédé numérique que ce soit.
L'image spécifique aux films tournés dans les années 80 est respectée. Certains plans sont plus granuleux que d'autres, et certains autres plans ont une image plus douce dû à l'utilisation intentionnelle de filtres de la part du réalisateur et de son directeur de photo.
En résumé, ce transfert est fidèle aux films tournés à cette époque, l'image n'a pas le côté clinquant, ultra constrasté et tridimentionnel des films d'aujourd'hui. Mais chaque époque a son type d'image.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais Dolby True HD 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Moyenne Moyenne Moyenne
Allemand Sous-Titrage Oui Oui Non      
Danois Sous-Titrage Oui Non Non      
Espagnol Sous-Titrage Oui Oui Non      
Finnois Sous-Titrage Oui Non Non      
Italien Sous-Titrage Oui Oui Non      
Néérlandais Sous-Titrage Oui Non Non      
Norvégien Sous-Titrage Oui Non Non      
Portugais Sous-Titrage Oui Non Non      
Suédois Sous-Titrage Oui Non Non      

Côté bande son bien qu'encodée en Dolby True HD 5.1, il ne faut point s'attendre à ce que les enceintes réveillent les voisins. Ce n'est pas le genre de film qui s'y prête à une démonstration sonore. Pourtant le Dolby True HD n'est pas inutile, car il permet d'apprécier des dialogues précis, une écoute de qualité des morceaux de musique composés pour le film, et c'est déjà énorme.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

-2010: l'odysée continue: Il s'agit d'une featurette promotionnelle qui ne dépasse pas les 10 minutes, composée d'interview des comédiens, réalisateur, auteur...le tout servi par des images du tournage. Un bonus qui manque de profondeur, et donc totalement dispensable.

-Bande annonce:
la bande annonce du film.