Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

A dangerous Man

Catégorie Cinéma
Genre Action
Pays USA
Date de sortie 20/04/2010
Réalisateur Keoni Waxman
Avec Steven Seagal, Byron Mann, Terry Chen, Jerry Wasserman, Jesse Hutch
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Deborah B. Gabler
Scénaristes Keoni Waxman
Compositeur Michael Richard Plowman

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Seven7
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 94 min
Support
   
   

Shane Daniels vient de passer 15 ans en prison pour un crime qu’il n’a pas commis. A sa sortie de prison, il est témoin d’une négociation mafieuse qui dégénère. Des membres d’un gang et des policiers sont tués, ne laissant qu’une fille appeurée et un sac plein d’argent. Shane va devoir se battre au sein d’un ville corrompue tout en protegeant la jeune fille de la mafia chinoise qui l’avait prise en otage.

Comment dire ? Dès le générique, il y a comme une certaine odeur de gras dans ce nouveau film avec Steven Seagal. D’abord parce que le générique en question ressemble à ceux des séries télévisées des années 70, un brin teinté de Shaw Brothers. Ensuite parce qu’il prépare le spectateur à ce qu’il va voir. Et là, on ne  peut pas dire que l’on soit particulièrement rassuré.

Et en fait, on avait un peu raison, car dès le départ on plonge dans les critères de base : avec le personnage de Shane Daniels, qui est, encore une fois, un ancien des forces spéciales, une guerre entre les policiers corrompus et la mafia chinoise qui fait des prises de karaté et n’a aucun remord à faire souffrir un homme déjà bien mal en point, et surtout une explication aussi grotesque qu’un épisode d’ « Amour, Gloire et beauté ».

Le scénario n’est d’ailleurs pas en reste dans le style léger comme une poutrelle. On pourrait presque se demander s’il n’y a pas eu un concours de la plus grande accumulation de répliques du genre. Aucune originalité, les comédiens ont à peine le temps d’ouvrir la bouche que l'on sait déjà ce qu’il vont dire. Et le film se déroule ainsi devant les yeux ébahis des amateurs du genre et au grand désespoir des autres. Mais l’intrigue ne s’arrête pas aux dialogues savoureux, elle mélange aussi les accessoires improbables, sans réelle crédibilité, comme le mouchard dans une chambre d’hotel où Seagal vient de s’installer, le scorpion, inévitable tatouage des méchants, les 4x4 aux vitres teintés. Tout y est !

Mais alors côté distribution, on touche de prêt la sélection des oscars. A commencer par Steven Seagal, aussi expressif qu’une pierre ponce. Et l’ensemble des acteurs de seconds rôles qui passent le temps à se déformer le visage pour mieux rendre crédible leur aspect méchant. Tout le monde est là pour payer ses impots et cela se voit ! Aucun effort de composition n’est fait pour donner un peu de volume à l’ensemble.

Par contre du côté de l'action et de la bagarre, le film tient ses promesses, ça explose dans tous les coins environs toutes les cinq minutes, Steven Seagal (Même s’il est un peu bedonnant) donne toujours de sa personne pour faire saigner de manière originale ses victimes, et les chorégraphies de bagarres sont réglées au millimètre prêt, ce qui n’est pas pour déplaire. Le réalisateur veut en donner pour son argent au spectateur, et de ce point de vue là, il touche sa cible.

En conclusion « Dangerous man » est un film avec Steven Seagal, avec tout ce que cela comporte de finesse et de douceur. A ne strictement réserver qu’aux amateurs du genre, avec tous les clichés que cela comporte. 



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une image de très bonne qualité qui met encore plus les décors en valeur. Les contrastes sont toutefois un peu léger et ne donnent parfois pas suffisamment de relief à lensemble. Mais les couleurs sont suffisamment bien tenues pour offrir un véritable moment de plaisir à celui qui visionne cette petite douceur.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Une piste DTSHD5.1 en VO comme en VF parfaitement en adéquation avec le film proposé. L’équilibre entre les dialogues et les scènes d’actions est à peu près respectét et l’on n’est pas obligé de trop jouer avec la télécommande pour entendre. La dynamique joue la carte des effets de basses et offre tout de même quelques surprises dans la répartition des canaux.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Un making of qui nous confirme, si besoin en était, que nous venons de voir un chef d’œuvre !