Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

SPACE JAM

Catégorie Cinéma
Genre Enfants
Pays USA
Date de sortie 29/10/2011
Réalisateur Joe Pytka
Avec Michael Jordan, Bugs Bunny
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Ivan Reitman
Scénaristes Leo Benvenutti
Compositeur James Newton Howard

Critique de Simon Volant
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 88 min
Support
   
   

Résumé 

Dans le monde des Toons, les extra terrestres de la petite planète de Moron Mountain pensent qu'il est temps de renouveler les attractions de leur parc d'attractions géant. Il décide d'enlever les Looney Tunes. Ils permettent toutefois à Bugs Bunny et ses amis de défendre leur liberté dans un match du sport de leur choix. Le basket étant choisi les extra terrestres volent le talent des principaux joueurs de la NBA. Les Looney Tunes recrutent alors Michael Jordan fraîchement converti au baseball qui a toujours tous ses talents. Le match peut alors commencer.


Critique

Si l'histoire plaît aux plus jeunes, elle est simple et ne réserve pas de franche surprise. Le déroulement est assez prévisible avec les différents passages obligés de films familiaux avant l'inévitable happy end. Niveau acteur Bugs, Tazz et les autres Toons offrent ce que l'on est en droit d'attendre de personnages de fiction. Par contre, Michael Jordan est avant tout un sportif et aurait bien besoin de prendre quelques cours de comédie.

Space Jam est produit par Ivan Reitmann (réalisateur des films Ghostbuster) et réalisé par Joe Pytka spécialiste des publicités et des clips. Space Jam reste le seul long métrage à l'actif du réalisateur. Space Jam est donc un film animé à la Roger Rabbit. Il mélange allègrement personnages réels et personnages de fiction dans décors réels ou de dessin animé.

Niveau réalisation, le film a désormais quelques années et sur ce type de réalisation les effets spéciaux datent rapidement. Selon le type de dessin, les habits des acteurs ou le niveau d'intégration entre les acteurs réels et ceux en image de synthèse, on sait si c'est un film des années 64 (Mary Poppins), 77 (Peter et Elliott le dragon), 88 (Roger Rabbit) ou 95 comme Space Jams. Space Jams a profité de nombreuses avancées technologiques comme la capture de mouvement en 3D qui permet à Michael Jordan d'échanger des balles avec des personnages animés à l'écran de manière réaliste. Bien entendu avec des Toons en 2D, il ne faut pas pousser le réalisme trop loin et le film réussit à bien placer le curseur pour les rends plausible dans le monde réel et garder la touche Looney Tunes niveau animation.

Malheureusement la mise en scène reste bien sage, la bande-son alterne musique originale et quelques tubes avec entre autres le chanteur Seal.


Verdict

Un divertissement familial qui respecter un peu trop les règles du genre. Si les plus jeunes aiment, les adultes regretteront le manque de surprise dans l'histoire et se consoleront avec l'excellente intégration entre les Toons et les personnages réels.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Bon master avec un léger grain, mais sans défaut particulier et une colorimétrie dopée au cellulo !

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD High Resolution 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Les nombreux titres hip hop de la bande son et les nombres effets spéciaux permettent de bien exploiter les différents canaux avec une certaine préférence pour les enceintes frontales et le caisson.
Du bon vieux Dolby Digital en Français qui offre tout ce que l'on peut attendre d'une bande-son multicanal.
  La version originale en DTS Master Audio offre naturellement un meilleur rendu.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 60 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Commentaire en VO non sous-titrées par Bug, Daffy et le réalisateur.

Un making of d'époque assez long mais avec de longues tirades d'auto congratulation (SD faible qualité)
une paire de clips (
Fly like an Eagle par Seal et Hit'em High par The Monster Anthem) toujours en SD

La bande annonce toujours en SD