Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The divide

Catégorie Cinéma
Titre Original The divide
Genre Thriller psychologique
Pays Etats-Unis
Date de sortie 01/06/2012
Réalisateur Xavier Gens
Avec Michael Biehn, Lauren German, Milo Ventimiglia, Rosanna Arquette, Michael Eklund
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Chris Ouwinga
Scénaristes Karl Mueller, Eron Sheean, Xavier Gens, Yannick Dahan
Compositeur Jean-Pierre Taieb

Critique de Julien Sabatier
Editeur Bac films
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 117 min
Support
   
   

L’histoire :

Après un bombardement atomique sur New-York, quelques survivants trouvent refuge dans le sous-sol d’un immeuble.

Critique subjective :

Avec ses deux premiers longs-métrages, Xavier Gens ne s’était pas fait que des admirateurs. Frontière(s) avait déçu par son côté très référentiel et Hitman s’était montré trop timoré pour convaincre. A la vision des deux films, on sentait pourtant que Gens possédait un authentique talent ne demandant qu’à exploser et qu’un jour ou l’autre, il finirait bien par nous sortir un petit chef-d’œuvre de derrière les fagots. S’il n’est pas encore la fameuse bombe attendue, The divide (2011) marque pourtant une réelle progression dans la filmographie de son réalisateur. Un pas de plus vers l’excellence.

Huis-clos post-apocalyptique, The divide permet à Xavier Gens d’accomplir un gros travail sur la psychologie des personnages et la direction d’acteurs. Filmant une microsociété d’une petite dizaine d’individus, il s’attache à montrer comment la peur et la claustration vont affecter la personnalité de chacun. Le propos n’est d’ailleurs pas tant de détailler le mécanisme de la démence que d’évoquer la perte d’humanité (voir comment le personnage de Rosanna Arquette se voit rabaissé au rang d’objet sexuel). Tenant davantage du thriller psychologique que de l’œuvre horrifique, The divide développe par ailleurs une certaine dimension philosophique (l’Homme restera toujours son propre pire ennemi). Pour mener à bien sa démarche, Gens s’appuie sur des personnages plus nuancés qu’il n’y paraît et capitalise sur un casting hyper impliqué (Michael Biehn crève l’écran, Milo Ventimiglia et Michael Eklund sont d’une intensité rare).

Esthétiquement, Xavier Gens ne cherche jamais à trop en faire, préférant laisser s’épanouir les prestations des comédiens. Scrutant des âmes captives dans un environnement confiné et glauque, sa mise en scène accentue discrètement le malaise et fait de The divide une œuvre parfois suffocante. Infernale mélodie en sous-sol, The divide doit aussi beaucoup à une notion du temps volontairement floue. Depuis combien de temps les protagonistes se terrent-ils ? Des jours ? Des semaines ? Des mois ? Impossible à dire. Troublant.

Verdict :

Malgré quelques menus défauts (la gestion du rythme n’est pas parfaite et certaines scènes ont un côté too much), The divide est de loin ce que Xavier Gens a tourné de mieux à ce jour. On suivra donc ses prochains projets avec une attention toute particulière. Le chef-d’œuvre attendu pourrait bien être au prochain chapitre.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Un sans faute côté image. Le master haute définition brille par un piqué impressionnant et permet de découvrir le métrage dans des conditions optimales. La teinte et la texture du film (granularité prononcée) sont respectées à la lettre. Quant à la compression, elle ne faillit jamais malgré l’abondance de scènes obscures. Impeccable.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Des pistes robustes et immersives. Le 5.1 DTS HD master audio déploie des trésors d’énergie et d’ampleur. Riche, travaillé, le sound design trouve ici un superbe écrin. Le rendu cristallin ne gâche rien. Seul bémol : des doublages français « plats » et trop présents. En VF, ce n’est décidément pas le même film …


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 87 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- De The shelter à The divide – Interview de Xavier Gens (30 minutes) : Franc du collier et peu avare en informations, le réalisateur évoque la genèse du projet, l’évolution du scénario, le choix du titre, les difficultés de financement, le tournage et les différentes versions du film.

- Les effets spéciaux dans le film (12 minutes) : Explication étape par étape de la création de certains plans à effets spéciaux. Didactique et passionnant.

- La musique de The divide (11 minutes) : Le compositeur nous parle de sa collaboration avec Gens et de la tonalité de la bande originale.

- La préparation au financement (30 minutes) : Supplément édifiant sur les difficultés rencontrées pour financer le film.

- Fin alternative (3 minutes) : Le fameux happy end (tourné « au cas où ») en version brute de décoffrage.

- Bande annonce (2 minutes).