Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

30 minutes maximum

Catégorie Cinéma
Titre Original 30 minutes or less
Genre Comédie
Pays Etats-Unis
Date de sortie 08/06/2012
Réalisateur Ruben Fleischer
Avec Jesse Eisenberg, Aziz Ansari, Danny McBride, Nick Swardson, Fred Ward
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Monica Lewinson, Brian Levy
Scénaristes Michael Diliberti
Compositeur Ludwig Goransson

Critique de Julien Sabatier
Editeur SPHE
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 83 min
Support
   
   

L’histoire :

Un livreur de pizzas est contraint de s’improviser braqueur de banque.

Critique subjective :

Avec Zombieland (2009), le réalisateur Ruben Fleischer s’était sorti haut la main d’un exercice périlleux : le mélange des genres. Imbriquant parfaitement l’horreur et la comédie, le film s’était imposé comme une réussite du calibre d’un Shaun of the dead. Un travail d’une qualité remarquable, surtout pour un premier long-métrage. Dès lors, il allait sans dire que le prochain film de Ruben Fleischer était attendu avec une bonne dose d’impatience. N’enchaînant pas sur un Zombieland 2 (en projet à l’heure actuelle), le réalisateur continuera néanmoins dans la comédie en signant 30 minutes maximum (30 minutes or less).

L’histoire de 30 minutes maximum commence avec Dwayne King (Danny McBride), grand dadais dont le père, un militaire campé par Fred Ward, a décroché la timbale au loto. Mauvais, Dwayne verrait bien son paternel passer l’arme à gauche, ce qui lui offrirait une existence plus sereine (fini les corvées pour papa) et surtout un beau pactole. Pour mener à bien son triste plan, il lui faut néanmoins rassembler 100 000 dollars, somme réclamée par un  tueur à gage pour exécuter le contrat. Cet argent, Dwayne le fait quérir à Nick (Jesse Eisenberg), livreur de pizzas qu’il kidnappe et harnache dans une veste chargée d’explosifs et programmée pour exploser si la mission n’est pas accomplie promptement. Aidé de son ami Chet (excellent Aziz Ansari), Nick n’a alors d’autre choix que de s’improviser braqueur de banque. Une intrigue à tiroirs, une galerie de personnages hauts en couleurs, un plan débile et une situation qui dégénère de plus en plus. Voici un scénario qui, sur le papier, n’est pas sans évoquer le cinéma des frères Coen. De quoi présager du bon.

Les ingrédients de 30 minutes maximum ? Un casting explosif : Jesse Eisenberg (Zombieland, The social network), Danny McBride (Tonnerre sous les tropiques, Le monde presque perdu), Aziz Ansari (Funny people, American trip) et Nick Swardson (Les rois du patin, Rien que pour vos cheveux). De l’humour potache enclin à taper sous la ceinture. De joyeuses références à la culture populaire. Des dialogues poilants. Une mise en scène dynamique. Des visuels pétillants. Autant dire que le film a tout pour être fun. Globalement, il l’est. Le hic, c’est que la chose a tout de même un côté décevant dû à un certain manque de personnalité. La formule est en effet trop classique. L’ensemble manque de folie. On a l’impression de n’avoir droit qu’au package standard, et à rien de plus (pas l’ombre d’un gag vraiment marquant). Les zygomatiques seront sollicités mais on gardera cette sensation frustrante qu’ils auraient pu l’être bien davantage. Dommage.

Verdict :

Une comédie sympathique mais pas inoubliable.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Une qualité d’image optimale. Excellent à tous les niveaux, le master offre un piqué assez saisissant ainsi qu’une parfaite gestion des couleurs. Discrète, la compression fait son travail en sourdine. On découvre le métrage dans d’irréprochables conditions visuelles.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne

Un 5.1 DTS-HD master audio précis et immersif. Le rendu est ample, parfaitement clair, énergique et riche de nombreux détails qui rendent l’expérience auditive particulièrement plaisante. Le mixage est légèrement supérieur sur la version originale mais la VF, dotée de doublages soignés, reste fréquentable.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- Commentaire vidéo « picture in picture » des acteurs Jesse Eisenberg, Aziz Ansari, Danny McBride, Nick Swardson et du réalisateur Ruben Fleischer : Un commentaire enjoué (Fleischer a d’ailleurs parfois du mal à gérer sa bande de joyeux drilles) et bourré d’anecdotes de tournage. Le procédé du commentaire vidéo (une petite fenêtre à l’écran) est intéressant (on identifie bien l’intervenant) mais s’avère finalement moins plaisant qu’un classique commentaire audio, l’image étant parasité et l’expérience s’avérant moins captivante qu’avec la voix seule.

- Explosion de joie avec les acteurs et l’équipe de « 30 minutes maximum » (14 minutes) : Un making of d’intérêt relatif, surtout après le visionnage du commentaire.

- Le crime parfait : l’action et la comédie dans 30 minutes maximum (11 minutes) : Supplément peu passionnant sur le mélange des genres dans le film.

- Scènes supplémentaires (12 minutes) : Dix scènes n’apportant pas d’éléments majeurs au récit.

- Bêtisier (6 minutes) : Un bonus beaucoup moins drôle que le film lui-même.

- Films annonces (6 minutes) : Bad teacher, Bucky Larson.