Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Lady Antebellum : own the night world tour

Catégorie Musique
Genre Pop Folk
Pays USA
Date de sortie 17/01/2013
Réalisateur Kenneth A. Labarre
Avec Dave Haywood, Hillary Scott, Charles Kelley
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Hank Neuberger
Scénaristes Lady Antebellum
Compositeur Lady Antebellum

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Eagle Vision
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 124 min
Support
   
   

Depuis ses débuts, le groupe de musique Country Lady Antebellum a fait main-basse sur les grammy awards en 2011, vendu des millions de disques, plaça plusieurs titres en tête des hits parades. Moins connus en France qu’aux Etats-Unis, ce groupe ne cesse de grimper d’album en album.  « Own the night World Tour » est la consécration d’une tournée américaine remarquable et forte en émotion.

 

Oui, alors, autant le dire dès le départ, Lady Antebellum est un groupe composé de trois membres : Dave Haywood, le guitariste, Charles Kelley, le chanteur et la chanteuse Hillary Scott, qui sent bon l’Amérique profonde, avec des chansons très édulcorées sentant bon le maïs grillé et les travers de cochon grillés au miel. Il n’est donc pas surprenant, tout au long de ce programme de voir le groupe parcourir les Etats-Unis dans une série de concert dans des salles prestigieuses mais aussi dans d’autres peut-être moins remarquables, comme l'ouverture de la chasse aux cerfs à Little Rock, où la chanteuse Hillary Scott, n’hésite pas à mouiller la chemise en s’affichant toutes armes dehors pour vanter les bienfaits de la chasse pour le compte de l'association des chasseurs.

 

Tout est une question de goût et le groupe lady Antebellum semble bien l’avoir compris dans cette démarche de promotion de leur musique, qui au demeurant, reste agréable à écouter mais ne vient pas renouveler le genre encore moins dans le jeu de scène un peu tendu des membres du groupe.  Car si Charles Kelley fait tout son possible pour faire corps avec la musique, Dave Haywood ne semble pas forcément très à l’aise et sa posture très emprunté à d’autres artistes, nous laisse penser que le monsieur est certainement plus à l’aise en studio, quand à la chanteuse, son charisme est tellement débordant qu’on finit carrément par oublier qu’elle est là !

 

Alors on peut trouver beaucoup d’excuses à cela, notamment la scène qui parait beaucoup trop grande pour le groupe, qui n’en utilise qu’une petite partie. Mais heureusement, le programme ne s’arrête pas à un simple visionnage linéaire d’un concert du groupe, mais on suit au contraire, le groupe à travers sa tournée qui les emmena à travers les Etats-Unis croisant d’autres artistes célèbres, d’autres beaucoup moins, ou encore des anonymes qui viennent leur témoigner leur amour, comme ces jeunes filles qui attendent à la sortie d’un hôtel, le groupe en dissertant sur la beauté de l’un ou de l’autre. On se croitrait presque à la sortie d’un boys band.

 

La meilleure chose que l’on puisse dire de ce programme, c’est qu’il correspond à ce que peut en attendre les fans de Lady Antebellum. On y voit le groupe en toute simplicité dans les coulisses, en plus difficile sur scène, mais un groupe qui semble décidé à reprendre le flambeau de la musique country en lui donnant un nouveau souffle avec parfois des intonations un peu celtiques, un peu irlandaises et des envolées plus rock comme le hit « Lookin for a good time ».  

 

En conclusion, « Lady Antebellum » ne se présente pas au meilleur de sa forme scénique dans ce programme, mais donne une vision plus simple, plus proche des gens et de leurs fans autant que des artistes qu’ils ont pu croiser, dans ce programme qui mêle performance live et « footage » dans les coulisses. Un programme qui devrait beaucoup plaire aux fans du groupe.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.78:1
   
   

Une image soignée qui met parfaitement en valeur le concert. Les contrastes sont de très bonnes tenues et donnent une réelle profondeur à l’ensemble. Les couleurs quant à elle gardent une véritable identité servant à merveille les besoins de la réalisation.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Non Non Bonne Bonne Bonne
Anglais PCM 2.0 Oui Non Non Bonne Bonne Bonne
Français Sous-Titrage Oui Non Non      

L’utilisation d’une piste DTS-HD reste forcément une bonne nouvelle puisqu’elle permet réellement de plonger au cœur de la musique du groupe. La spatialisation offre une très belle répartition, y compris dans les scènes documentaires, la dynamique est minutieuse et respecte parfaitement l’univers du groupe.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Dans la section bonus on peut retrouver cinq morceaux live supplémentaires dont « Black water » en association avec Darius Rucker and Thompson Square. Puis un bêtisier de la tournée et pour finir un petit documentaire sur les coulisses.