Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

OMD live : Architecture & Morality & More

Catégorie Musique
Genre Pop rock
Pays Grande Bretagne
Date de sortie 01/05/2013
Réalisateur
Avec Andy McCluskey,, Paul Humphreys , Malcolm Holmes , Martin Cooper
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Sans Objet
Scénaristes Sans objet
Compositeur OMD

Critique de Bruno Orru
Editeur Eagle Vision
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 115 min
Support
   
   

OMD – Orchestral Manoeuvre in the Dark est l’un des groups phares du début des années 80 avec notamment le tube planétaire Enola Gay. Après 19 ans de séparation (amicale) les quatre membres du groupe se retrouvent pour une tournée axée sur l’album Architecture and Morality. Un concert agréablement filmé et qui propose un mixage 5.1 d’une redoutable efficacité.

 

OMD est un groupe anglais, de Liverpool plus exactement, formé dans un premier temps par deux camarades. Les autres amis musiciens sont en effet restés à l’écart au début car n’adhéraient que très peu aux relents de musique allemande qu’affectionnaient Andy McCluskey (le chanteur bassiste qui balance les bras dans tous les sens) et Paul Humphreys (le gentil blondinet derrière ses claviers). Le groupe est ensuite complété à la demande des deux compères par deux autres camarades alors que le groupe prenait de l’importance en réquisitionnant à plusieurs reprises les premières places des top anglais ou européens. Malcolm Holmes se place derrière la batterie et Martin Cooper joue à la fois des claviers et du saxophone.

 

On se souvient bien sur du fameux tube Enola Gay mais il y a également eu Electricity puis un peu plus tard Souvenir. Mais les fans du groupe se souviennent surtout de l’album Architecture and Moralité, sans doute l’album de plus abouti du groupe. Le groupe reformé reprend donc l’intégralité de l’album avant d’enchaîner sur une large sélection de singles, y compris une paire de titres issus des albums alors que Paul Humphreys avait déjà quitté le groupe. Bien sur, tous les titres les emblématiques ne sont pas présent sur cette compilation live, notamment quelques morceaux de l’album Dazzle and Chips qui manquent cruellement.

 

Le public est à l’image des musiciens, il a perdu quelques cheveux et pris quelques kilos mais l’enthousiasme est bien là et, tant sur scène que dans la salle, on sent que tout le monde est content de se retrouver. Le plus amusant est de constater le plaisir évident qu’on les quatre amis de rejouer ensemble. Les entretiens dans la section Bonus permettent d’ailleurs de vérifier que ces retrouvailles n’ont rien de préméditées et font suite à une émission pour la télévision allemande. Revus à cette occasion les quatre (ex) membres du groupe ont alors décidés de refaire une tournée basée sur leur répertoire. Une idée qui mettra deux ans à se mettre en place.

 

Le concept proposé sur ce DVD est issu des prestations londoniennes, devant le public anglais initial. La présence scénique de chacun est similaire à celle d’il y a vingt ans ! Les voix n’ont pas changées, ni le comportement parfois désordonné de Andy McCluskey.

 

Un concert à ne louper sous aucun prétexte pour les amateurs du groupe d’autant plus que les enregistrements vidéo publics du groupe sont rares.

 

Liste des titres :

Architecture & Morality

Sealand

The new stone age

Georgia

She’s leaving

Souvenir

Joan of Arc

Joan of Arc (maid of Orleans)

The beginning and the end

Messages

Tesla girls

Forever (Live and die)

If you leave

Pandora’s box

Talking loud and clear

So in love

Locomotion

Sailing on the seven seas

Enola gay

Walking on the milky way

Electricity

Romance of the telescope



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.77:1
   
   

Une captation qui alterne images de type video et de type film avec une excellente définition mais aussi via de petites caméra fixes avec une définition plutôt limite, surtout visible sur cette édition Blu-ray. La prestation du groupe est agréable à suivre et plutôt équilibrée entre les différents membres du groupe. Bonne visibilité globale en termes de luminosité, notamment grâce à une mise en scène basée sur des visuels électroniques sur le fond de la scène et sous les trois musiciens.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Anglais PCM 2.0 Non Non Non Bonne Bonne Moyenne
Français Sous-Titrage Non Oui Non      

Cette édition Blu-ray propose une piste PCM stéréo et une piste DTS HD Master Audio 5.1. C’est cette dernière qu’il faut impérativement sélectionner si vous avez un ensemble home-cinéma chez vous et pour deux raisons cruciales ; le mixage 5.1 est d’une redoutable efficacité et la gestion des graves est meilleure. Au niveau du mixage, il est parfaitement audible que le responsable du mixage 5.1 s’est fait plaisir en élargissant la scène stéréo et arrière sur les passages musicaux. Cest donc avec un immense plaisir sonore que l'on écoute les nombreux passages musicaux, notamment l’introduction avec Architecture & Morality puis l’extraordinaire morceau Sealand, la spatialisation est extraordinaire, doublée d’un fond de graves impressionnant.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 25 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Les bonus sont intégralement sous titrés en français.

-       Deux montages alternatifs de deux titres (Joan of Arc (maid of Orleans) & The new stone age) sont proposés qui prouvent que les montages retenus sont franchement supérieurs.

-       Un montage d’interview des quatre membres du groupe permet de comprendre comme s’est réalisé ces retrouvailles et l’état d’esprit qui les entourent sur cette tournée. Des propos qui reviennent peu sur l’histoire du groupe, hormis pour justifier la création du groupe et revenir sur les premiers concerts.

-       L’interview de Hambi Haralambous, ami d’Andy McCluskey qui à mis en place la création visuelle électronique sur scène.