Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Vive la France

Catégorie Cinéma
Genre Comédie
Pays FR
Date de sortie 20/06/2013
Réalisateur Michaël Youn
Avec Michaël Youn, José Garcia, Isabelle Funaro, Ary Abittan
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Alain Goldman et Catherine Morisse-Monceau
Scénaristes Michaël Youn, Dominique Gauriaud, Jurij Prette
Compositeur Freaks

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Gaumont
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 95 min
Support
   
   

Muzafar et Feruz sont deux gentils bergers du Taboulistan… tout petit pays d’Asie centrale dont personne ne soupçonne l’existence. Afin de faire connaître son pays sur la scène internationale, le fils du président tabouli décide de se lancer dans le terrorisme «publicitaire» et de confier à nos deux bergers, plus naïfs que méchants, la mission de leur vie : détruire la Tour Eiffel ! Pour atteindre leur objectif, ils devront traverser le milieu le plus hostile qui soit : la France ! Une France, bien loin de l’Occident qu’on leur avait décrit : entre les nationalistes corses, les policiers zélés, les taxis malhonnêtes, les supporters violents, les employés râleurs, les serveurs pas-aimables, les administrations kafkaïennes et les erreurs médicales… rien ne leur sera épargné. Ils rencontreront heureusement Marianne, jeune et jolie journaliste qui, pensant qu’ils sont deux sans-papiers, les aidera à traverser ces épreuves et leur fera découvrir un autre visage de la France… Celui d’une terre d’accueil, magnifique et généreuse, où il fait si bon vivre. Vive la France!

Alors il faut bien le dire dès le départ, Mickaël Youn, a tendance à beaucoup copier sur les idées de Sacha Baron-Cohen ou des Jackass. On avait pu s’en rendre compte avec « Fatal » qui faisait énormément penser à « Ali G », et « Les 11 Commandements » faisaient indéniablement référence aux idioties des membres des « Jackass ». « Vive la France » n’échappe pas à la règle, et en bon homme de télé qui se respecte, Mickael Youn a su importer son idée et se la modeler. Car ne l’oublions pas avant d’être l’un des comédiens-réalisateurs les plus rentables du cinéma, l’acteur est avant tout un produit de la télé. Mais loin d’être un handicap, son expérience Télé lui permet de s’adapter aux besoins des spectateurs. Il parvient avec peu de choses à faire un véritable petit bijou d’humour.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit ! « Vive la France » est une réussite, car le film ose la caricature de ce qui semble être tout juste impossible, mais en profit au passage pour distiller un message d’amour de ce pays, que l’on passe notre temps à démonter mais qui, au final nous donne bien des raisons de l’aimer, de l’apprécier, si l’on se donne le temps de prendre un peu de recul. Et du coup, Mickaël Youn, sous couvert de nous faire rire avec une farce où des terroristes d’un pays imaginaire, aux fortes consonances Afghanes, sont obligé de traverser le pays pour aller faire exploser la Tour Eiffel, uniquement dans le but de faire parler de leur pays, le réalisateur, nous donne une leçon d’humilité et d’amour.

D’abord parce qu’il a mûrit, les blagues sont drôles, mais beaucoup plus intelligentes qu’elles n’y paraissent, avec plus de subtilité dans les scènes, même si certaines ne peuvent masquer le passé du comédien (comme celle du chien par exemple…), le scénario donne au film un volume presque satirique à l’ensemble. On rit beaucoup, parfois on s’arrête pour comprendre un jeu de mot comme celui du nom du chef, que je ne dévoilerais pas, pour ne pas gâcher la surprise.

En résumé, le film est drôle, plus subtil qu’il n’y parait, mais, tout cela il le doit aussi aux deux comédiens principaux : Mickaël Youn et José Garcia. Le couple s’est formé et fonctionne au-delà de toutes espérances. Passant le relais en permanence de l’un à l’autre, les deux comédiens s’amusent, en fond des tonnes parfois, osent tout et l’on sent que l’osmose qui se dégage de ce duo a dû faire des victimes durant le tournage à commencer par  Ary Abittan, dont le calvaire est à découvrir dans la partie bonus.

En conclusion, « Vive La France » est une véritable réussite, drôle, subtile avec un duo de comédiens qui fonctionne parfaitement de bout en bout. Une comédie à recommander de toute urgence en ces temps de crise.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Comme à son habitude, la réalisation joue sur les lumières, sur les ambiances, pour mettre en valeur cette atmosphère, entre les décors français et ceux du Maroc pour imager le Taboulistan. L’image souligne parfaitement le travail soigné des décors avec des couleurs plutôt bien tenues et des contrastes qui savent mettre en valeur les décors naturels..


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

La piste DTS HD Master Audio 5.1 se démarque par un travail évident sur le  dynamisme. La répartition est très homogène et brille par sa qualité, notamment lors de l’utilisation des effets sonores. Pour le reste la spatialisation reste assez correcte et les dialogues sont assez bien équilibrés.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Il est assez rare de rire autant en visionnant un making of qu’en regardant le film. C’est le cas dans cette édition ! Mickaël Youn a décidé de « tout nous dire » sur le tournage. Que ce soit une mauvaise aventure entre José Garcia et une petite chèvre ou Ary Abittan en plein tournage d’une scène difficile. Tout y dit avec malice et amusement. Un bonheur supplémentaire.

L’ensemble est complété par des scènes coupées.