Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Springsteen & I

Catégorie Cinéma
Genre Rock
Pays USA
Date de sortie 28/10/2013
Réalisateur Baillie Walsh
Avec Bruce Springsteen
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Ridley Scott
Scénaristes Divers
Compositeur Bruce Springsteen

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Eagle Vision
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 90 min
Support
   
   

Un documentaire agrémenté de nombreuses images de concerts, témoignant de la relation unique que le « Boss » entretient avec ses fans à travers l'Amérique et le monde.

Très peu de stars internationales peuvent se valoriser d’une aura toujours aussi impeccable, dans laquelle dominent la simplicité et la force créatrice permanente. C’est le cas de Bruce Springsteen, un acteur majeur de la scène rock international, qui brille en permanence par son goût du partage, mais également par la générosité qui émane de ses concerts fleuves où priment le bonheur de jouer pour un public qui ne boude jamais son plaisir, même si le concert atteint quasiment les 5 heures. Et Baillie Walsh (Nowhere Boy)a bien compris que les mieux placés pour parler de la star, ce sont justement les fans, pas les hystériques des attentes de portes d’hôtel, non ceux qui ont une histoire à raconter, ceux qui vivent la musique du « Boss » intérieurement, que les mots de cet insatiable auteur ont pu toucher au cœur, par une histoire ou par une blessure que les mélodies ont su panser. C’est tout ça Springsteen, et encore plus, puisqu’avant tout c’est une expérience scénique hors du commun, très loin des grosses machineries américaines, à grands renfort d’effets visuels, de pyrotechnie, etc…

« Le Boss », c’est un type sur scène avec son groupe, qui occupe tout l’espace, qui regarde ses fans dans les yeux, les prends par la main, dans ses bras, leur donne ce qu’ils viennent chercher, une proximité même dans l’espace immense des stades, qu’il remplit comme une grande messe. Comme le démontre si bien le film « Springsteen and I », la musique de Bruce Springsteen n’est jamais aussi cohérente que lorsqu’on la découvre sur scène. Dans ce documentaire, on découvre des anecdotes amusantes, comme celle de jeune homme qui accompagnait sa mère et qui a eu la chance de serrer la main de la star alors que sa voiture quittait la salle. Une anecdote toute en simplicité, où le Boss apparait dans toute sa lumière, ou encore celle, un peu raccourcie dans le film », où Springsteen invite un sosie d’Elvis, qu’il a repéré dans la fosse, et le fait monter sur scène pour chanter un morceau du King. Une expérience inoubliable pour le jeune homme qui raconte cette histoire le regard brillant de mille étoiles. Les fans dans ce film sont aussi divers que tendre, ce ceux qui ont une aventure intérieur avec la musique du Boss, à ceux qui ont vécu la simplicité de l’artiste dans toute sa lumière, comme ce guitariste de rue, sans le sou, qui alors qu’il allait jouer pour un auditoire invisible, croise Springsteen et lui propose de jouer dans la rue avec lui.

L’intelligence du film « Springsteen and I » c’est de montrer à quel point la générosité de l’artiste est le point culminant de la passion de ces fans, finalement assez conscient qu’il n’y a plus d’artistes comme Springsteen, capable d’improviser devant des stades de 95 000 personnes, ou au coin d’une rue, juste pour le plaisir, ou encore d’artiste capable de jouer jusqu’à ce que les organisateurs finissent par menacer de couper le courant… Alors, on peut toujours reprocher au réalisateur et à Ridley Scott son producteur, un parti pris évident, mais il faut reconnaitre que le personnage vaut le coup et que l’on soit fan ou non, on ne peut lui reprocher cette générosité qui le pousse jusqu’à l’épuisement sur scène, ou jusqu’à se mettre en danger dans une rue devant une foule médusée de voir « Springsteen » jouer pendant un peu plus d’un quart d’heure, avec un musicien qu’il ne connait pas.

En conclusion « Springsteen and I » est un documentaire à destination des fans, certes, mais pas seulement, et je dirais même surtout à destination des néophytes, qui découvriront à travers le regard de passionnés, un artiste unique en son genre, proche de son auditoire et en même temps dans les hautes sphères de la célébrité artistique. Une star qui sait descendre au niveau du commun des mortels pour mieux se ressourcer et redonner ensuite. Un film magnifique de simplicité à l’image de l’artiste.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.78:1
   
   

Les fans se sont filmés eux-mêmes, cela donne parfois quelques moments de solitude visibles, mais surtout quelques différences de qualité d’images, d’autant que le film alterne également avec des images d’archives. Dans l’ensemble le programme met en valeur le travail souvent soigné et les extraits des derniers concerts est un véritable plaisir pour les yeux. Les contrastes donnent suffisamment de profondeur à l’ensemble pour que le plaisir soit intact.


 


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Anglais PCM 2.0 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français Sous-Titrage Non Oui Non      

La piste DTS-HD Master Audio se met totalement au service de la musique. Les marques de la batterie et l’accompagnement de la basse ressortent avec beaucoup de précision pour mieux imprégner le vidéaste. Les témoignages ne souffrent pas de décalage sonore. Un seul bémol toutefois, lors de la séquence où un couple de fans danse sur un morceau de Springsteen, la transition avec un extrait de ce morceau en concert est un peu hasardeuse.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 52 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Bruce Springsteen : Hard Rock Calling 2012

Bonus 

Côté Bonus, que du bonheur !

Tout d’abord six morceaux extraits du plus long concert de sa dernière tournée. Le passage à Hyde Park où justement les organisateurs menacent de couper l’alimentation ! Six morceaux : « Thunder Road », « Because the night », « Shackled dans Drawn », « We are alive », « When I saw her standing there en duo avec Paul Mc Cartney » et « Twist and Shout » toujours avec Paul Mc Cartney. Au passage d’ailleurs, ce dernier a un peu de mal avec le côté impro du boss et cela se voit !

Puis des séquences inspirées, réalisées par des fans ! On y voit d’ailleurs certains d’entre eux apparaitre en version courte dans le film. Le résultat est évidemment plein de tendresse.

Puis la rencontre entre Bruce Springsteen et ses fans qui ont participé au film et qui, bien évidemment ont encore une nouvelle anecdote pleine de tendresse à raconter.