Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Metallica through the never

Catégorie Musique
Titre Original Metallica through the never
Genre Concert
Pays USA
Date de sortie 05/03/2014
Réalisateur Nimrod Antal
Avec Dane DeHaan, James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett, Robert Trujillo
Format Blu-ray 3D
Boitier Amaray
Producteurs Charlotte Huggins, Jeff Zachary
Scénaristes Nimrod Antal, James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett, Robert Trujillo
Compositeur James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett, Robert Trujillo
A propos du film

Setlist
The Ecstasy Of Gold
Creeping Death
For Whom the Bell Tolls
Fuel
Ride the Lightning
One
Memory Remains
Wherever I May Roam
Cyanide
...And Justice For All
Master of Puppets
Battery
Nothing Else Matters
Enter Sandman
Hit the Lights
Orion


Critique de Bruno Orru
Editeur Metropolitan
Edition Prestige
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 90 min
Support
   
   

24 Caméras aux services d'un concert spécialement conçu pour un film spectaculaire mêlant une fiction fantastique et la performance live d'un des groupes les plus populaires de la scène hard rock.

Metallica Through the Never est principalement une œuvre musicale réalisée en 3D par Nimród Antal (Predators, Kontroll). Le film mêle une fiction fantastique et la performance live d’un des groupes les plus populaires et les plus influents de l’histoire du rock. Le jeune Dane DeHaan (Chronicle, The Place Beyond The Pines, Kill Your Darlings, The Amazing Spider-Man 2) prend les traits de Trip, un jeune régisseur envoyé pour une mission urgente pendant le concert rugissant de Metallica dans un stade survolté.


Alors que le groupe joue plusieurs de ses tubes devant des milliers de fans, Trip est envoyé récupérer un objet mystérieux qu’il doit absolument rapporter pour le spectacle. La tâche apparemment simple prend la tournure d’une aventure surréaliste quand sa camionnette est violemment heurtée par une voiture. Trip, sonné, s’extrait du van pour se retrouver au milieu d’un imminent affrontement entre casseurs en colère et escouades de police anti-émeute. Dans ce chaos, un chevalier masqué, doté des pires intentions pose son regard meurtrier sur Trip. Seul et désarmé dans un paysage urbain post-apocalyptique, Trip ne peut compter que sur lui-même pour combattre le chevalier et protéger le précieux sac de cuir qu’il doit remettre au groupe.

Si vous lisez cette critique il y a de fortes chances que vous soyez fan du groupe. Pour les autres, ceux qui ont entendus ce que spectacle valait le détour, rappelons que Metallica c’est James Hetfield (chant, guitare), Lars Ulrich (batterie), Kirk Hammett (guitare et voix) et Robert Trujillo (basse et voix). Le groupe a vendu plus de 200 000 millions d’albums dans le monde et a fait partie du top 10 des tournées les plus suivies de 2012.

Le groupe compte 9 albums n°1 des ventes, les meilleures ventes d’albums US des 22 dernières années, d’innombrables disques d’or, de platine dans plus de 40 pays, des dizaines de prix, des tournées mondiales couronnées de succès et la production d’un documentaire… intime. Fini l'intimité et bonjour le grandiose et le spectaculaire avec ce film IMAX 3D.

Etant sur un site généraliste, il me semble utile de confirmer qu'il vaut mieux aimer le métal pour apprécier pleinement ce film. Certes, il y a de la fiction. Certes le show est spectaculaire. Certes la captation 3D est royale. Certes la bande son déchire et le mixage 5.1 est à tout instant judicieux. Mais le film est tout de même grandement composé des meilleurs titres du groupe et pour cela il vaut mieux ne pas être fermé à ce style de musique.

Véritable fan ou simple amateur vous ne pouvez pas de toute façon passer à coter de ce spectacle, de préférence dans la version Blu-ray 3D que j'ai eu le plaisir de découvrir.

Attachez vos ceintures, préparez vos oreilles et laissez vous transporter par la démesure de ce spectacle, vous ne le regretterez pas pour son coté visuel éblouissant et pour son coté sonore certes un brin assourdissant mais doté d'une 5.1 démoniaque.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Les longs making-of disponibles dans cette version Prestige testée permettent de se rendre compte du gigantisme de cette entreprise et des efforts mis en place durant plusieurs années pour arriver à capter avec autant de pertinence un show complexe et riche d'effets visuels et pyrotechniques.

Les 24 caméras utilisées pour capter les deux soirées de concert sont judicieusement placées, on apprécie les efforts de mise en scène et on imagine facilement les nombreuses répétitions nécessaires pour apporter à nos yeux une suite de plans tous fantastiques. On ne peut qu'apprécier que le réalisateur Nimrod Antal (et tout le groupe) ont préférés prévoir un montage avec des plans stables et souvent longs (en tout cas en dehors de cette horrible mode de couper les plans toutes les deux secondes). Il est vrai qu'il n'est pas simple de manier les énormes caméras 3D qui apparaissent d'ailleurs souvent dans le cadre.

La très grande netteté d'image (en 2D ou 3D) est optimisée par un éclairage très fort qui permet de capter avec une grande profondeur de champ les membres du groupe. Le charme visuel fonctionne également par le professionnalisme des membres du groupe qui maîtrise totalement leurs mouvements et postures.

La 3D apporte un réel plus justement par le découpage au rasoir et par le choix de focale courtes mais pas trop permettant de donner un vrai effet de relief que ce soit sur des plans rapprochés ou larges. Une véritable démo à chaque instant.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français Sous-Titrage Oui Oui Non      

J'ai eu la chance de tester ce Blu-ray dans des conditions de haute qualité et avec une machinerie apte à gérer la déferlante de décibels que propose Metallica. J'espère que vous aurez également une installation 5.1 permettant de supporter une ambiance et une dynamique de concert, heavy metal qui plus est !

Mais en dehors d'un son qui décoiffe, c'est aussi le mixage qui est à mettre à l'honneur ; sur une musique qui ne fait pas franchement dans la dentelle on arrive à facilement percevoir les différents instruments. Il faut dire que le 5.1 élargie grandement la scène sonore et rapproche violemment les riffs de guitares de nos oreilles via les canaux surround. Bravo. Seule remarque… pourquoi l'éditeur nous propose un mixage 5.1 alors que le mixage cinéma est en 7.1 ?

Notons que l'éditeur a eu l'excellente idée d'ajouter une piste audio 3D spécifique pour une écoute au casque. Cette piste retraitée procure une grande largeur de scène sonore sans détruire l'assise dans le grave. L'écoute est agréable et ne fatigue pas sur la durée.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 180 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

L'édition prestige testée propose le film sur Blu-ray et les bonus sur deux DVD. Tous les documents sont en VOST.

Si les deux couts documents présentés dans la version standard, c'est le deuxième DVD de l'édition Prestige qui apporte son lot d'informations très intéressantes sur la production, le tournage et les coulisses de groupe. Les groupies seront certainement déçues car les membres du groupe sont ici souvent sérieux et au travail…

Voici la liste des documents

BLU-RAY (EN AUDIO 3D)
-          LE FILM 3D/2D (90 mn. env VOST Piste audio : 5.1 + piste Audio 3D)
-          La bande-annonce
-          Le clip MASTER OF PUPPETS
-      Autour du film : Interviews du groupe et de l'équipe technique (10 mn env) et Les coulisses du mixage d'un film hors de commun (10 mn)
-          Avant-première française au Grand Rex - EXCLUSIF

DVD 1 (EN AUDIO 3D)
-          Le film (92 mn. VOST Piste audio: 5.1 + piste Audio 3D)
-          La bande-annonce
-          Le clip MASTER OF PUPPETS
-      Autour du film: Interviews du groupe et de l'équipe technique (10 mn) et Les coulisses du mixage d'un film hors de commun (10 mn)
-          Avant-première française au Grand Rex - EXCLUSIF

DVD 2 + de BONUS
-          Le making of "HIT THE LIGHTS" - 2 scènes inédites (80 mn)
-          Metallica au festival du film Mill Valley (30 mn)
-          Orion Music + More le festival créé par Metallica, avec Lars Ulrich (54 mn)

 

Extrait dossier de presse
Depuis bientôt 30 ans, Metallica est un groupe phare de la scène Rock, dépassant constamment les attentes avec des performances live exceptionnelles, des albums de très haute qualité et des visuels devenant toujours iconiques. D’un garage du Sud de la Californie où ils commencèrent, aux plus grands stades du monde, Metallica s’est toujours distingué en repoussant ses limites pour créer des expériences musicales singulières et spectaculaires.

« Après 30 ans de métier, le plus important pour nous a toujours été de rendre notre travail le plus varié possible, » explique Lars Ulrich, batteur du groupe et, co-fondateur de Metallica avec le chanteur et guitariste James Hetfield.

« Nous ne voulons pas nous répéter. Durant un temps, nous avons caressé l’idée d’un autre film mais il nous semblait avoir déjà exploré le documentaire avec Some Kind of Monster. Nous désirions quelque chose qui soit différent, frais ».

Pour combler l’ambition de Metallica, le show devait être plus grand que jamais – de préférence plus grand que tout ce qui avait déjà été fait… Une scénographie complètement nouvelle fut donc créée spécialement pour le film, intégrant certains des éléments scéniques les plus élaborés et les plus originaux que le groupe ait développé durant toutes ces années. « On a fait tout à l’envers », raconte James Hetfield. « En règle générale, on fait une tournée, on s’améliore à chaque concert et à la fin, on film le concert. Nous nous sommes donc demandés : pourquoi ne changeons-nous pas de méthode ? Nous aurions alors un environnement complètement sous contrôle pour filmer dans les meilleures conditions possibles. Nous n’avons jamais vu cela auparavant. »

« Ce n’est pas une captation avec 10 caméras des 5 derniers concerts de la tournée », ajoute Lars Ulrich, « il n’y a pas eu de tournée. Ces concerts ont été spécifiquement montés pour le film. Nous avons tenté de rassembler le meilleur, la liste des nos morceaux les plus dynamiques, les favoris des fans et les morceaux les plus profonds de nos albums. »

La 3D
Les récentes évolutions de la captation en 3D a inspiré l’équipe à revoir le film comme une expérience en immersion totale. « La 3D n’est pas utilisée de cette manière un peu dépassée consistant à faire sortir le manche de guitare de l’écran ou à donner l’impression que les baguettes que le batteur a lancées vont atterrir dans le public, » dit Lars Ulrich,

« il s’agit beaucoup plus de donner un sens, une profondeur réelle à ce qui se passe sur la scène. Le film donne largement à montrer le point de vue du groupe sur scène. Le public du film sera beaucoup plus sur scène qu’à regarder vers la scène. Naturellement, la 3D apporte un plus grand réalisme à l’expérience. »

Selon James Hetfield, la technologie 3D peut même rendre l’expérience cinéma plus exaltante encore qu’un live. « Alors que nous tournions, je regardais avec une paire de lunettes 3D un moment où Kirk Hammett jouait sur la scène » raconte-t-il. « Je regardais Kirk sur scène puis je le regardais à l’écran. Il était mieux à l’écran ! La 3D vous emporte au beau milieu de la folie de la scène. Elle vous apporte l’intensité de la narration aussi, avec le chaos des rues autour de vous. »

Pour assurer la production du film, Metallica a fait confiance à Charlotte Huggins, une spécialiste des créations 3D dans l’industrie du film. Depuis son travail dans le court métrage de 1993 Honey, I Shrunk the Audience en tant que productrice des effets spéciaux, Charlotte Huggins a travaillé exclusivement en 3D notamment pour le film Voyage au centre de la Terre.

« Quand Charlotte est arrivée, nous n’avions ni réalisateur ni équipe », raconte Reiter, manager de Metallica. « Nous n’avions qu’une idée et un groupe. Nous pensions avoir le budget mais il était loin d’être complété. Elle nous a mis en relation avec James Cameron et Vince Pace, qui nous a fourni les meilleures caméras du marché et le meilleur équipement. Et je n’exagère pas quand je dis que sans elle, nous n’aurions pas eu de film aujourd’hui. »« J’étais intéressée par le projet car il a un format narratif unique » explique Charlotte Huggins. « Trip, joué par Dane DeHaan, est coursier pour le groupe, envoyé dans la ville. Les événements qui ont lieu dans le stade ont une répercussion sur ce qui se passe dans la ville et réciproquement. Ainsi, Metallica crée une scénographie unique pour les besoins du tournage et je crois que c’est la première fois que cela arrive pour un long-métrage. »