Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Lumière

Catégorie Cinéma
Genre Documentaire
Pays FR
Date de sortie 16/09/2015
Réalisateur Bertrand Tavernier
Avec Bertrand Tavernier, Thierry Frémaux
Format Blu-Ray
Boitier Coffret
Producteurs France Télévision
Scénaristes Divers
Compositeur Camille Saint-Saens

Critique de Emmanuel Galais
Editeur France télévisions Distribution
Edition Coffret
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 93 min
Support
   
   

En 1895, les Frères Lumière inventent le Cinématographe et tournent parmi les tout premiers films de l’histoire du cinéma : Sortie d’usine, L’Arroseur arrosé… Mise en scène, travelling et même trucage et remake : ils inventent aussi l’art de filmer ! Ce sont plus de 110 films, chefs-d’œuvre mondialement célèbres ou pépites méconnues, restaurés en 4K pour rendre hommage à l’héritage laissé par les Lumière : des images inoubliables et un regard sur la France et le monde qui s’ouvrent au 20è siècle. 

N’y allons pas par quatre chemins tous les amateurs de cinéma cinéphiles ou non doivent aux frères Lumière quelques-unes de leurs plus grande sensation. Grâce à leur invention et leur envie consciente ou non de prolonger cette création au-delà d’un simple nouvel appareil. Il est d’ailleurs beaucoup plus respectueux de leur travail de dire qu’ils ont inventé le cinématographe et la manière de filmer et de mettre en valeur les scènes de la vie courante d’une société, qui ne le sait pas encore, mais se tourne vers le modernisme et découvre l’une des inventions majeures de son siècle naissant. Mais au-delà des films les plus célèbres des deux frères : « La sortie d’usine », « l’entrée du train en gare de La Ciotat » ou encore « L’arroseur arrosé », ce programme permet de découvrir tout ce que les deux frères, mais également leurs opérateurs ont pu apporter aux bases de leur inventions. Des films résolument centrés sur la vie courante ou la découverte des autres sociétés du monde.

Et si les films font preuve d’une expertise visuelle évidente, lorsque l’on sait la complexité de l’appareil à sa création, on peut voir des plans soignés comme lorsque le train entre en gare de La Ciotat dans une diagonale parfaite pour mieux partager l'ecran avec l’action qui se passe sur le quai, ou encore l’inauguration d’un bateau avec trois plans imbriqués. Mais c’est surtout le hasard qui offre parfois les plus grands instants de poésie ou de magie, comme lorsque l’opérateur chargé de rembobiner le film de la destruction d’un mur,oublie d’éteindre le projecteur et involontairement invente devant des spectateurs médusés les  premiers effets spéciaux. 

Les frère Lumière se répartissent les tâches et s’amusent autant qu’ils expérimentent une manière de filmer, les capacités de leurs caméras, et certainement un premier goût pour le spectacle. Témoins privilégiés de leur société les inventeurs filment à tout va, la famille, les grands événements du moment, mais aussi les moments de gaieté. Créant les premiers acteurs involontaires, les prémices du surjeux, où la naissance des acteurs de cinéma. Comme le vieil homme hilare assistant aux pirouettes d’un groupe de militaires, ou encore les deux protagonistes de « L’arroseur Arrosé ».

Les commentaires de Thierry Frémaux sont une aide précieuse pour découvrir un peu plus dans le détail les éléments qui font toute la différence, des ombres, des personnages impromptus, des scènes involontairement ou non mises en scènes avec précision, comme celle de la mine dont l’action se passe sur deux niveaux. L’homme de cinéma apporte un regard avisé au spectateur et lui permet de mieux cerner tout ce que ces films ont apporté aux futurs cinéastes, qu’ils soient des prémices du cinéma à l’instar de Jean Renoir, Abel Gance ou Fritz Lang ou à ceux plus contemporains comme Wim Wenders ou Martin Scorcese. 

En conclusion, ce programme regroupant 114 films des frères « Lumière » apporte un regard à la fois technique mais également bienveillant sur des œuvres souvent méconnues qui ont tellement apporté à ce qui nous semble maintenant comme un art évident.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

L’ensemble des œuvres ont été entièrement restaurées et cela se voit. Les noirs et blancs sont d’une grande beauté et les contrastes apportent une grande précision à ces films rendus particulièrement sensible par une technicité rudimentaire et un âge certain : 120 ans. Le travail de restauration est d’une grande précision et permet au spectateur de plonger dans l’univers de la société de cet fin de XIXème siècle qui vit la naissance du cinématographe. 

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français Dolby Digital Plus 2.0 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Une Stéréo, totalement en accord avec le programme. La répartition est minutieuse, et la voix de Thierry Frémaux ne se laisse pas déborder par la musique de Camille Saint-Saens qui habille l’ensemble. La dynamique de l’ensemble ne se fait pas trop agressive et donne même au film une certaine couleur sonore, on plonge totalement dans le propos des auteurs.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 90 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Sur le deuxième blu-ray, on peut découvrir des bonus qui viennent apporter un peu plus de précisions sur l’ensemble des films des deux frères, notamment tout ce qu’il a pu apporter au cinéma international.

On commence par « Lumière, La naissance du Cinéma», un programme datant de 1953, destiné aux étudiants et commenté par le grand Abel Gance (Napoléon). On plonge dans l’univers des frères Lumière, avec une certaine technicité et des coupures parfois hasardeuses ou encore des commentaires un peu hachés et surprenant. L’ensemble est d’une grande précision et apporte, toutefois,  un œil presque universitaire sur les films des Lumière.

Puis « Aller au Cinéma : Louis Lumière » Une rencontre avec Jean Renoir, cinéaste réalisateur entre autres de "La grande Illusion" et Henri Langlois le créateur de la médiathèque et propriétaire du catalogue des Lumière en 1968. Dans ce programme, le cinéaste apporte un regard précis et minutieux sur l’ensemble des œuvres qu’il vient de voir ou revoir. Au départ un monologue, en seconde partie, le programme devient un dialogue avec Henri Langlois qui vient apporter sa précision sur ce qu’ont pu apporter les frères Lumière et leurs collaborateurs dans la manière de filmer de d’utiliser le cinématographe.

« Pierwsky : Premier Film » est le film d’un étudiant Polonais qui nous offre une variation du film des deux frères : « Sortie d’usine ». Une variation remarquable dans laquelle, l’irréelle se mêle à la réalité, où le film de 1895 s’entrecroise avec les images tournée par cet étudiant. Magique !

« Lumière au début et pour toujours », est une présentation par Thierry Frémaux de l’histoire de la famille Lumière avec photos d’archives à l’appuie. Il revient avec beaucoup de précision et relativise également la légende des frères Lumière. C’est passionnant parce que l’éclairage qu’il apporte sur cette invention majeure de la fin du XIXème siècle est précis et lucide.

« L’héritage Lumière ». Bertrand Tavernier rend hommage au travail cinématographique des Frères Lumière et de leurs collaborateurs. Au passage, il en profite également pour rappeller quelques autres inventions des deux frères.

« Les nouvelles sorties d’usine ». Un ensemble de réalisateurs du monde entier sont venus dans le hangar du premier film à Lyon, au sein de l’institut Lumière, pour refaire leur propre film de sortie d’usine. C’est drôle, mais le montage ne permet pas de réellement profiter de la folie ou de l’imaginaire des uns et des autres.

« Lumière : le cinéma Inventé » reprend les deux bandes annonces de l’exposition qui fut consacrée aux frères Lumière de Mars à Juin 2014 au Grand Palais à Paris.

Un  seul regret, l’éditeur ne nous ayant pas fournis le livret, je ne peux malheureusement pas en parler.