Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The Everly Brothers : Harmonies from heaven

Catégorie Musique
Genre Pop Folk
Pays GB
Date de sortie 09/09/2016
Réalisateur George Scott
Avec Don Everly, Phil Everly, Keith Richards, Jake Bugg, Art Garfunkel
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Nick De Grunwald et Célia Moore
Scénaristes Divers
Compositeur The Everly Brothers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Eagle Vision
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 90 min
Support
   
   

« Harmonies From Heaven » raconte l’histoire des Everly Brothers, Don et Phil, en s’intéressant à l’âge d’or de leur carrière entre les années 50 et les années 60.Composé de nouvelles interviews de Don le dernier des deux frères vivant et d’images exclusives de Phil, le documentaire suit leur carrière depuis leur enfance où ils intervenaient dans l’emission de radio de leurs parents, en passant par leur déménagement pour Nashville et leur relation avec l’éditeur Acuff-Roff et particulièrement avec l’équipe de compositeur et d’auteur : Boudleaux et Felice Bryant qui furent à l’origine de leurs plus grands succès comme « Bye Bye Love ».

Le documentaire que nous propose de découvrir Eagle Vision va bien au-delà de la simple lecture linéaire d’une carrière, elle apporte une vision plus fine et surtout rend hommage à un groupe que se fit, dans les générations suivantes, écraser par la mythe Elvis Presley ou les Beatles. Car on oublie bien trop souvent de le dire, mais si Elvis vient ouvrir grand la porte du rock pour les générations à venir, ce sont bien els Everly Brothers, qui furent les premiers à utiliser les techniques de musiques noires, comme le Blues ou le Jazz. Une pratique résolument controversée dans les Etats du Sud des Etats Unis de l’époque, résolument ancrés dans une ségrégation pesante.

Il offre au spectateur, qu’il soit fan ou novice, de découvrir les inspirations, et le travail d’un duo, qui en inspira tant, à commencer par l’un des plus célèbres de l’époque seventies : « Simon & Garfunkel » ou encore un groupe phare de la scène rock : « Les Rolling Stones ». Car le duo de frères, porté par les chansons et les mélodies du duo de l’ombre Boudleaux et Felice Brayant, imposèrent un goût pour les harmonies précises et une sonorité rythmique bien particulière comme la méthode du picking qui consiste à frapper les cordes de la guitare pour leur donner une résonance bien spécifique. De « Wake up Little Susie », à Cathy’s clown » ou encore « Bye Bye Love », le duo a su imposer sa patte et donner une dimension nouvelle dans la musique, mais également dans la société très rigide des années 50-60.

Comme bien souvent, les relations entre les deux frères étaient orageuses, mais sur scène le duo faisait preuve d’une rare connexion musicale qui donne à leurs harmonies tout leur sens pour mieux imprégner les fans dans leur univers parfois faussement édulcoré. Avec l’aide d’intervenants et spécialistes tels que Tim Rice (The Lion King), Art Garfunkel « Simon et Garfunkel), Keith Richards (The Rolling Stones) ou encore Graham Nash (Cosby, Stills & Nash) et bien d’autres encore, le réalisateur nous plonge, non pas dans une narration laconique d’une carrière d’un duo marquant des années 50-60, mais plutôt dans une étude fine et pourtant si abordable d’une carrière et d’une musique qui en inspira tant et continue d’en inspirer encore, comme Jake Bugg, le jeune musicien que l’on découvre depuis quelques années et qui fait part de toute l’inspiration que leur apporta les deux frères.

En conclusion, « The Everly Brothers : Harmonies from Heaven », est certainement un outil indispensable pour les fans de Folk et de Rock, pour mieux connaitre ce groupe et lui rendre leur place dans un univers musical qui les a un peu oublié au profit de stars plus charismatiques, mais pas seulement, car il permet aussi aux novices de découvrir un groupe minutieux, qui a su mettre à profit les inspirations venues de la musique noire de l’époque pour l’associer à un goût des harmonies évident.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Une image soignée, qui sait se faire brillante avec des noirs présents, des contrastes bien dosés pour mieux habiller l'ensemble. Tout cela reste très correcte, y compris dans certaines images d'archives qui malgré leur âge ne souffrent pas forcément d'une qualité désastreuse.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Anglais PCM 2.0 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français Sous-Titrage Oui Oui Non      

Une bande son à la hauteur de la musique du groupe, un DTS efficace, puisqu’il permet de se laisser porter, particulièrement lorsque les intervenants dissèquent les techniques du duo, que ce soient à la guitare ou vocalement . Les pistes 5.1 et stéréo, restent toutefois suffisamment qualitative pour le programme.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 90 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Live at Chequers Nightclub, Sydney et Hippies With Money

Bonus 

Deux prestations du duo l’une à Sydney en 1968 et la deuxième « Hippies with money » en 1971. Et enfin des versions longues des interviews des intervenants mais également Jake Bugg interprétant « Cathy’s Clown » et « Crying in the rain ».