Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Angry birds le film

Catégorie Cinéma
Titre Original The Angry Birds Movie
Genre Animation
Pays USA
Date de sortie 19/10/2016
Réalisateur Clay Kaytis
Avec Jason Sudeikis, Omar Sy, Maya Rudolph, Audrey Lamy, Sean Penn, Peter Dinklage
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs John Cohen et Catherine Winder
Scénaristes Jon Vitti
Compositeur Heitor Pereira

Critique de Emmanuel Galais
Editeur SPHE
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 98 min
Support
   
   

Ce film nous amène sur une île entièrement peuplée d’oiseaux heureux et qui ne volent pas – ou presque. Dans ce paradis, Red, un oiseau avec un problème de colère, le très pressé Chuck, et l’imprévisible Bomb ont toujours été mis à l’écart. Mais lorsqu’arrivent des cochons verts mystérieux sur l’île, ce sera la mission de ce groupe de parias de découvrir ce que trament les cochons.

Les adaptations de jeux vidéo en long métrage sont une volonté réelle des studios de trouver une nouvelle manne financière, qui ne nécessite pas beaucoup de plan promo tant l’attente est rendue réelle par des fans du jeu. Malheureusement, les résultats ne sont pas forcément à la hauteur des attentes de ce fameux Geek qui ne retrouvent jamais le plaisir qu’ils peuvent ressentir la manette entre les mains. D’autant que les scénarios ne sont pas, la plupart du temps, à la hauteur de l’histoire créée par les concepteurs. Il suffit pour cela de porter un œil sur : « Super Mario Bros. » de Rocky Morton et Annabel Jankel, « Tomb Raider » de Simon West (Même si cela apporta une véritable notoriété à Angelina Jolie !) ou encore le désastre de « Prince of Persia » de Mike Newell. Et même si la tenatative a trouvé quelques débuts de réussite comme « Silent Hill » de Christophe Gans ou « World of Warcraft » de Duncan Jones, dont les qualités divisent encore.

Alors l’annonce de l’adaptation d’un jeu vidéo conçu pour les téléphones portables n’était pas pour rassurer, loin de là ! Et pourtant le résultat n’est pas si éloigné de ce que nous pourrions appeler : Une réussite ! D’abord parce que le scénario a bien compris que ce qui avait séduit les joueurs c’était cette folie résolument dénué de sens politiquement correcte, avec des oiseaux qui ne savent pas voler et qui sont sujets à la colère au point d’aller assommer ses ennemis ou en catapultant d’autres oiseaux pour atteindre leur cible. Le scénariste Jon Vitti (L’âge de glace 2) signe pour le studio Sony Pictures, une trame amusante dans laquelle il utilise le point faible de ces personnages : La Colère, pour en tirer une aventure teintée de folie et de sagesse.

Et de la folie, il y en a dans ce film, plus que de raison. Avec des cochons verts qui volent des œufs pour les manger et des oiseaux qui ne savent pas voler et sont en thérapie pour colères excessives, vont tout faire pour récupérer leurs précieuses descendances. Du coup, le long métrage part dans un délire totale et à mesure qu’avance le film, plonge le spectateur dans un grand n’importe quoi aussi réjouissant que déjanté. Et comble de bonheur, les scénaristes s’amusent  à briser les codes bien-pensant de la narration animée en y insufflant, comme le firent « Dreamworks » en leur temps avec « Shreck », des répliques transgressives qui réjouiront les adultes autant que les enfants.

Quant à la mise en scène des réalisateurs Clay Kaitis (Ancien collaborateur du studio Disney qui avait travaillé sur « Raiponce ») et Fergal Reilly (Tempête de Boulettes Géantes) elle a su prendre les connaissances communes des deux pour en sortir une sorte de synthèse délirante dans laquelle le spectateur plonge sans grande hésitation. Énergique dès les premiers plans, le montage qui peut paraître hystérique sait toutefois garder une certaine contenance pour pouvoir être lisible sans beaucoup d’effort. N’allons pas y chercher de grands messages, il n’y en a pas, si ce n’est celui qui consiste à dire que le colère ne résout pas les problèmes, mais lorsqu’elle est bien maîtrisée elle peut tout de même participer à la victoire.

En conclusion, « Angry Birds » est un film d’animation inspiré d’un jeu vidéo célèbre qui parvient à enfin assimiler l’esprit du jeu pour en sortir un grand n’importe quoi d’humour et de folie contagieuse. On rit, quel que soit notre âge, on se laisse porter par une aventure qui part dans tous les sens et qui surtout ne cherche pas à propager un message gluant de bons sentiments.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

La réalisation a choisi une image volontairement pétillante avec des couleurs chamarrées qui donne à son film un aspect jeu vidéo de luxe. Les couleurs sont parfaitement mises en valeur et donne au film toute cette folie qui nous embarque. Les ambiances sont parfaitement retranscrites et le support lui rend un hommage appuyé. Les contrastes dont un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

La piste DTS-HD Master Audio 5.1 se révèle d’une grande précision et permet au film d’appuyer encore un peu plus son ambiance de folie. La musique vient parfaitement habiller l’ensemble pour donner des transitions de grandes qualités. Jamais dans l’excès, la piste sonore est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique ou les effets sonores.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

La section Bonus joue clairement la carte des suppléments pour faire rire plus que pour cultiver. Ainsi beaucoup de chapitres sont en fait des petites séquences amusantes ou à destination des plus jeunes.

A commencer par « Danse avec les Oiseaux et les cochons », dans laquelle une jeune fille danse sur la chanson du film « Firends » de Blake Sheldon. Un moment de Country qui semble manquer d’inspiration.

« Angry Birds Action » est une pub pour une nouvelle version du jeu vidéo.

« Les Oiseaux Rusés » est un cour de bricolage pour créer une catapulte et des cochons avec un bout de bois un peu de col, du papier des feutres et un canette de soda.

« Création du Vrai monde d’Angry Birds » est le premier making of qui vient parfaitement expliquer de manière tout de même assez conventionnelle les dessous du long métrage d’animation.

« Rencontrer les Oiseaux » est un focus sur les différents personnages marquants du film, notamment sur l’évolution qui fut donné aux graphismes partis du jeu vidéo.

« Rencontrer les Cochons », la même chose que le précédent mais avec les cochons.

Le clip de Blake Sheldon « Friends ».

« La Musique de Angry Birds par Heitor Pereira » est un focus sur les différents thèmes qui forment la bande originale du film.

« Angry Birds au cinéma » un ensemble de petites séquences amusantes dans lesquels on voit des personnages du film aller au cinéma.

On  finit par les scènes coupées, la galerie de photos et le mode Symphonie pour visionner le film sans les effets sonores liés aux personnages.