Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Le roi Arthur : la légende d'Excalibur

Catégorie Cinéma
Titre Original King Arthur: Legend of the Sword
Genre Aventures
Pays USA
Date de sortie 23/09/2017
Réalisateur Guy Ritchie
Avec Charlie Hunnam, Astrid Bergès-Frisbey
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Scénaristes Joby Harold, Guy Ritchie

Critique de Simon Volant
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 126 min
Support
   
   

Résumé

Jeune homme futé, Arthur tient les faubourgs de Londonium avec sa bande, sans soupçonner le destin qui l'attend – jusqu'au jour où il s'empare de l'épée Excalibur et se saisit, dans le même temps, de son avenir.

Critique

Préambule : j'ai kiffé grave les 2 Sherlock Holmes du gars Ritchie qui a remixé avec brio le héros classique. Il faut dire que l’excentricité du détective (et aussi adepte de diverses drogues) permettait tous les excès. Pour King Arthur, je me suis dit : il va  moderniser, mais il n'ira jamais aussi loin que pour sa vision "holmesque".
Effectivement, super Guy n'a pas modernisé Arthur, il l'a littéralement massacré !

Adieu visions classiques des hommes en collants bonjour Arthur moderne. Dans le Arthur 2017, on a des héros qui causent la banlieue avec plein de gros mots et d'expressions modernes. Ensuite, comme on veut éviter les anachronismes trop visuels on n'a pas de chevalier tatoué, mais ils arborent une chevelure entre 'joueur de foot milliardaire" et "ex-membre de One Direction" : parfaitement coiffé et gominé. Les vêtements d'Arthur sont toujours propres alors que pépère se vautre dans la boue à plusieurs moments. Certains personnages sont réussis, mais j'aurais aimé un mage beaucoup plus exploité ; en fait, les personnages manquent cruellement de profondeur.
La bande son alterne quelques touches classiques et une grosse part de musique plus ou moins électronique totalement anachronique avec l'image.
Ensuite, le film est monté comme un Sherlock : antichronologique, accélérés, ralentis, etc. C'est la marque de fabrique de Ritchie, on peut l'accepter. D'un point de vue graphique, on est entre un film Marvel et le "seigneur des anneaux" (surtout la scène d'ouverture). Mais le film use et abuse des ralentis, des scènes surdécoupées et des effets spéciaux numériques. Personnellement j'aurais apprécié un Arthur un peu moins en muscle et un peu plus futé.

Verdict

Pas grand-chose à sauver : de belles images, de l'action non-stop, mais une histoire classique qui ne méritait pas un traitement aussi moderne et des personnages aussi peu épais.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Excellente dynamique et définition (master 4K). Les couleurs sont par contre en retrait laissant une image assez froide et pâle de par la volonté du réalisateur.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais Dolby Digital Plus 7.1 Oui Non Non Bonne Bonne Bonne
Français Dolby True HD 7.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Excellente spatialisation des effets spéciaux, nombreux effets aériens (pourtant il n'y a pas de piste ATMOS sur ce BluRay 2D) et usage parfait du caisson de basse qui fera trembler les murs à chaque explosion.
Le doublage français manquent clairement d'ampleur quand la foule scande des noms.
Enfin, avec 2 pistes pour un titre 2D, la version originale méritait une piste son sans perte...

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 60 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Une grosse heure de bonus avec de nombreuses images de tournage. A défaut de constituer une analyse du film, ces documents commerciaux permettent de voir le processus de réalisation et de production et dans cette optique, ils sont intéressants. Ça change des longues interviews dans des suites d’hôtel qu'on nous impose habituellement.
Les menus sont fixes et sonorisés. La sérigraphie du disque est monochrome, plutôt rare pour du BluRay.