Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Gotham : Saison 3

Catégorie Série TV
Genre Fantastique
Pays USA
Date de sortie 06/06/2018
Réalisateur Bruno Heller
Avec Ben McKenzie, Donal Logue, David Mazouz, Sean Pertwee, Taylor Robin Lord, Dominic Monaghan, Camren Bicondova, Corey Michael Smith, Erin Richards
Format Blu-Ray
Boitier Coffret
Producteurs Bruno Heller
Scénaristes Divers
Compositeur Divers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Warner
Edition Coffret
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 924 min
Support
   
   

Jamais la lutte pour faire régner l’ordre et la paix n’a été plus meurtrière que dans cette saison 3 ! Les évadés d’Indian Hill étant toujours en cavale, le chasseur de primes Jim Gordon, prend les choses en main. Mais retrouver a-t-il Hugo Strange, le savant fou et son ancienne cobaye Fish Mooney ? Bullock et Barnes restent en première ligne face à l’émergence de criminels comme Oswald Cobblepot/le Pionguoin, Edward Nigma/L’Homme Mystère, la future Poison Ivy et Jervis Tetchn alias le Chapelier fou. Pendant ce temps le jeune Bruce Wayne découvre d’autres secrets concernant l’assassinat de ses parents en levant le voile sur la tristement célèbre organisation criminelle qu’est la cour des Hiboux. Les enjeux sont considérables et les super méchants toujours plus ambitieux et vicieux.

Bon, alors, oubliez tout ce que vous pensiez connaitre sur Batman et sa cité Gotham ! Car la série des créateurs de « Gossip Girl » et « les Experts », a décidé de vous raconter l’enfance de Bruce Wayne ainsi que les circonstances qui ont fait naître les criminels célèbres du Comic Book : Pingouin, Catwoman, l’Homme Mystère, Double face ou encore le Joker. Tout cela dans une atmosphère très proche de l’univers du héros pour ne pas trop nous décontenancer, par une intrigue qui fait fi de toutes les informations distillées au fil des BD, des Films et autres adaptations télévisuelles. Car dans la série Catwoman a le même âge que Bruce Wayne et se promène déjà comme un chat dans les rues de Gotham, Pingouin est un sous-fifre belliqueux et Gotham appartient à trois gangs rivaux qui s’opposent sans vergogne. Du coup, après avoir visionné l’ensemble des Batman initiés par Tim Burton, puis ceux réalisés par Christopher Nolan et enfin les derniers agissements de Zak Snyder, difficile de plonger dans une série, qui passe son temps à enfiler les perles pour renforcer des intrigues autour de méchants que l’on va suivre sur 22 épisodes.

Hors-donc, après avoir accepté le consensus, que les méchants emblématiques existaient déjà lorsque Bruce Wayne a perdu ses parents, nous décidons de nous laisser porter, depuis deux saisons, par une intrigue qui maintenant s’amuse à opposer tous les méchants entre eux et à mettre en parallèle Bruce Wayne et ses problèmes existentielles de richissime orphelin. Mais parvient, passé l’épisode 3 à nous embarquer dans cette lutte sans merci que se mènent les méchants de la ville pendant que le gentil James Gordon devenu, depuis la saison précédente, chasseur de primes, poursuit ses investigations dans le but de retrouver tous les évadés d’Indian Hill et multiplie les numéros de bravoure pour sauver la veuve et l’orphelin. On l’aura très vite, compris, les concepteurs marchent sur des œufs et si leur force de frappe semble moins puissante que celle de Marvel, force est de constater que la saison 3 tient la barre des intrigues posées depuis deux saisons et plonge un peu plus dans la noirceur de l’univers DC Comics. Au fil des épisodes les intrigues se révèlent dans la première partie de la saison pour ensuite déboucher sur une lutte sans merci qui amènera les bases des saisons à venir. Du coup, à la moitié de la saison, la série devient captivante, on découvre des personnages attachants et des environnements sombres dans lesquels évoluent des gentils et des méchants qui ne sont pas avares de mauvais coups.

Le spectateur se laisse prendre au jeu des différents rebondissements qui fourmillent dans cette nouvelle saison et surtout l’arrivée d’un Joker enfin à la hauteur du personnage. Pendant ce temps, Bruce Wayne se reconstruit et tente de trouver un sens à son existence en compagnie de son fidèle majordome : Alfred. Et c’est peut-être là que la série manque le plus d'originalité. Car, chaque spectateur attend un appel du pied au super-héros, mais attend en vain, car le sujet de la série est de raconter l’avant Batman, comment la cité s’est laissé gangrener par la mafia et comment elle a sombré dans le chaos.

On l’aura donc compris, « Gotham », revient avec une troisième saison dans laquelle la lutte fratricide entre tous les super vilains du coin ne manque pas de piquant ni d’intérêt, et même si son univers très sombre et très décalé peut paraître un peu rebutant au premier abord, les scénaristes parviennent, une nouvelle fois à nous captiver dés lors que la seconde partie de la saison. On regrettera tout de même encore une intrique autour de Bruce Wayne qui ne cesse de tourner en rond.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.78:1
   
   

Le support se révèle d’une redoutable efficacité pour donner du relief aux décors soignés de la série. L’ensemble brille par une grande qualité qui permet au spectateur de plonger dans l’univers sombre de « Gotham ». Les contrastes donnent finalement suffisamment de profondeur à l’ensemble pour lui offrir un certain volume et font briller les noirs propres à l’univers de « Batman »

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Côté Son la piste HD Master Audio fait des merveilles en VO et plonge radicalement le spectateur au cœur de l’action. La dynamique est efficace et la spatialisation assure le spectacle des effets sonores qui viennent accentuer l’intensité de l’intrigue. L’ensemble est minutieux et très bien travaillé. Mais une fois encore, et c'est un véritable coup de griffe à l'éditeur qui, en plus de nous accueillir avec un menu assez pauvre, nous plonge pour les VF et autres dans un Dolby Digital 2.0 d'une passivité rare, qui convient certainement à une série comme "Joséphine Ange Gardien", mais se révèle d'une rare pauvreté pour une série à l'ambiance aussi soignée que Gotham.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

La section Bonus joue la carte de l’historique de la série. Sans grande surprise toutefois, puisque les intervenants tournent autour du même sujet : Gotham et les méchants.

On commence donc par « La Sombre Cour des Hiboux », qui revient sur cette organisation autour de laquelle va tourner l’histoire de Bruce Wayne. Ce n’est pas la meilleure partie de la saison, mais il semble que les scénaristes lui envisagent un avenir capital dans l’histoire du futur Batman.

« Les débuts du directeur Ben Mckenzie ». Un focus sur les débuts en tant que réalisateur de Ben MacKenzie l’interprète de Gordon.

« Le débat au Comic-con 2016 » les fans ne se laissent pas facilement influencé par l’imagination débordantes des showrunners et des scénaristes. La présentation de la saison 3 au Comic-Con de San Diégo est l’occasion de présenter les nouvelles lignes directrices de la saison et d’échanger avec les fans sur les choix opérés.

Puis des scènes coupées.