Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Les Têtes Brulées

Catégorie Série TV
Titre Original Black Sheep Squadron
Genre Guerre
Pays USA
Date de sortie 25/09/2018
Réalisateur Stephen J. Cannell
Avec Robert Conrad , Dirk Blocker, Robert Ginty, John Larroquette , Simon Oakland
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Stephen J. Cannell
Scénaristes Donald P.Bellisario, Stephen J.Cannell, Franck Abatemarco, Peter Lefcourt et James Crocker
Compositeur Divers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Elephant Films
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 1554 min
Support
   
   

Commandant des Marines pendant la Seconde Guerre Mondiale, 'Pappy' Boyington est à la tête d'une escadrille de pilotes de chasse. L'équipe, surnommée 'les têtes brûlées', est composée essentiellement de marginaux et d'aventuriers qui s'appliquent à devenir les terreurs du Pacifique !

Dans la collection des séries de notre enfance, et dans celles particulièrement mythique dans la conscience populaire, il y a évidemment cette série : « Les Têtes Brulées », dans laquelle une équipe de pilotes de chasses de l’Air Force, très en marge de leur hiérarchie vont battre des records contre l’ennemi de la nation : Les japonais, surnommés les « Zéros » en raison du rond rouge du drapeau japonais apparaissant sur les avions. Si le fond de la série peut être soumis à caution à notre époque où tout et pas grand-chose est susceptible d’être brûlé à la vindicte des réseaux sociaux, bien souvent incapable de prendre du recul sur les sujets et notamment sur l’époque dans laquelle fut créée la victime de ces vipères de l’ombre, bêtes et méchants. Ici, la série dépeint un climat et un état d’esprit d’une bande de soldat gonflés à la haine des japonais post Pearl Harbor, du coup il aurait été surprenant d’avoir des héros très respectueux et non violents envers leurs ennemis. Ennemis symbolisés majoritairement par l’apparition des avions.

Dans cette série, Robert Conrad inoubliable James T. West des « Mystères de L’Ouest » incarne : Le Major Greg « Papy » Boyington, soldat émérite mais en conflit ouvert avec sa hiérarchie, qui va créer, avec l’aide de Thomas Moore (Simon Oackland) une escadrille dont l’objectif principal sera majoritairement d’abattre un maximum d’avions ennemis, afin de redonner de l’espoir à la population américaine et aux troupes qui ont bien du mal à se remettre de la déroute de Pearl Harbor. Alors évidemment, le sujet est traité avec beaucoup de légèreté, mais parvient à chaque épisode à imposer un style et une signature propre à la série dans laquelle chaque personnage évolue de manière positive et répond à un certain niveau de moralité envers ses camarades, envers l’armée, envers le peuple américain et donc envers la nation. Evidemment dit comme cela, on peut très rapidement se dire  que le gâteau deviendra très rapidement indigeste. Mais il n’en n’est rien, la série profite comme cela se faisait beaucoup à l’époque et même encore maintenant à distiller ses valeurs de solidarité, de cohésion et bien sur de rigueur. Chacun a ses faiblesses et le chef se doit d’être le plus juste ! et on le respecte pour cela.

Pour cette époque, si le scénario se réserve quelques transgressions, il n’en demeure pas moins assez classique et garde le cap des valeurs américaines, même si, encore une fois, la base peut être soumise à réflexion, il n’en demeure pas mois efficace à tous les niveaux. Et la mise en scène se révèle quant à elle surprenante d’inventivité avec un budget serré comme celui des séries Tv de l’époque, elle parvient à nous offrir des moments de virtuosité, notamment dans les combats aériens. Tout cela à participé à créer la légende et la réputation de cette série qui fut suivit durant trois saisons par des millions de spectateurs à travers le monde, de 1976 à 1979, et plus encore si l’on compte les multiples rediffusions.

Ce coffret nous propose, non seulement l’intégral des trois saisons que dura « Les Têtes Brûlées », mais il a surtout le mérite de nous rappeler que cette série est inspirée d’une histoire vraie, celle de Greg Boyington, un pilote de chasse qui fut remarqué et décoré par ses supérieurs, malgré une évidente propension à s’opposer à ses supérieurs. Et Robert Conrad incarne avec beaucoup de détachement ce personnage qui lui donne ainsi une sorte de flegme bienvenu pour le rendre encore plus captivant et charismatique.

En conclusion : Se plonger à nouveau dans les trois saisons des « Têtes Brûlées » est un bonheur nostalgique évident mais peut se révéler très rapidement une bonne base de réflexion sur les dérives de la guerre et les valeurs de groupe à suivre. Une série inspirée d’une histoire vraie qui révèle de grands moments de virtuosité et de bonnes surprises, tout au long de ses épisodes.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Le support se révèle d’une redoutable efficacité pour donner de la profondeur à la série. Malgré une évidente altération du temps, l’ensemble brille par une grande qualité qui permet au spectateur de plonger à nouveau dans la télévision des années 70-80. Les contrastes donnent finalement suffisamment de profondeur à l’ensemble pour lui offrir une nouvelle jeunesse.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 2.0 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 2.0 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Côté Son la piste DTS-HD Master Audio 2.0 se révèle efficace pour plonger le spectateur au cœur de l’action. La dynamique est efficace et la spatialisation assure le job des effets sonores, et particulièrement des pistes musicales qui viennent accentuer l’ambiance des épisodes. L’ensemble est minutieux et très bien travaillé. 

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Quoi de mieux pour découvrir les dessous de la série que de plonger dans des bonus qui remettent en perspective la base d’inspiration des auteurs ?

On commence donc avec une explication et une analyse de « La série par Marjolaine Boutet » qui explore chaque recoin et nous livre un éclairage passionnant des dessous et surtout des aléas de la série.

Et donc du coup : « La véritable histoire des Têtes brûlées par Pierre Grumberg ». Quoi de mieux que le rédacteur en chef du magazine « Guerre et Histoire » pour mieux nous faire apprécier le contexte exploré par la série en le mettant en parallèle avec la véritable histoire.

Et puis l’interview du véritable Greg Boyington. L’homme décédé en 1988, revient sur son histoire avec une certaine retenue qui force le respect.

Forcément l’interview de Robert Conrad, qui revient sur ces trois années où il interpréta un personnage héroïque de l’armée américaine.

Puis une galerie de photos.