Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Rollerball

Catégorie Cinéma
Genre Science Fiction
Pays US
Date de sortie 04/12/2018
Réalisateur Normann Jewison
Avec James Caan, Ralph Richardson, Maud Adams
Format Blu-Ray
Boitier Boitier Crystal
Producteurs Norman Jewison,
Scénaristes William Harrison
Compositeur André Previn

Critique de Chanh Hong
Editeur L'atelier d'images
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 120 min
Support
   
   

L'histoire
En l'an 2018, dans un monde sans guerre et prospère, et où les états sont remplacés par des multinationaux, Rollerball est le seul sport qui permet aux citoyens de libérer leur pulsion violent et primaire.

Critique

Avant Running man, Hunger games et autres films qui traitent du thème de la relation entre la violence en tant que divertissement et Real TV show pour les téléspectateurs en mal de sensations fortes et assoiffés de sang, il y avait Rollerball de Norma Jewison. Le réalisateur des classiques comme Dans la chaleur de la nuit, L'affaire Thomas Crown Le Kid de Cincinnati dénonce la violence d'une société où la guerre, la pauvreté n'existent plus. Malgré cette société idyllique dans laquelle vivent ces citoyens, et vers laquelle nous aspirons tous, en période de crise et de chômage, la population a besoin de plus. Elle a besoin de violence, mais en étant assis tranquillement dans un fauteuil en sécurité pendant d'autres se massacrent sous leur yeux. Cela n'est pas sans rappeler les combats de gladiateurs dans la Rome antique.
D'ailleurs, les matchs de Rollerball sont intentionnellement mise en scène et traités comme des combats de gladiateurs : sanglants, sans concession. Et plus le sang coule, plus les morts et les blessés augmentent, plus les spectateurs sont en extase. Ainsi est la nature de l'Homme.... Et Norman Jewison le suggère de manière très efficace, juste à travers les matchs, sans recours au dialogue et autres discours prononcés par les personnages. Du coup les séquences hors match deviennent redondants et rallongent le film inutilement. C'est la seule faiblesse du film.

Le réalisateur avoue être influencé par Orange mécanique et 2001 l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick. Cela se voit à l'écran au niveau de l'esthétisme, à travers les décors futuristes, à dominant orange et blanc. Ainsi que dans l'utilisation de la musique classique.
James Caan est le personnage central du film, c'est le Maximus avant l'heure, il porte le film à lui tout seul et s'en tire de façon irréprochable. Les rôles secondaires féminins sont anecdotiques, de même que pour les personnages masculins; mais cela est fait intentionnellement, car en dehors de James Caan, l'autre personnage central n'est autre que le jeu lui-même : le Rollerball.

Conclusion
Rollerball
est devenu l'un des classiques de la Science_Fiction, indétrônable, inégalable.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Le Blu ray a été encodé en AVC au format 1.85:1. Le Master utilisé date mais est de bonne tenue. Il n'y a pas de traces d'usure, de rayures pellicule et autre poussière à l'image. Le grain pellicule est préservé et les couleurs ne "bavent" pas. Un nouveau scanne du négative original aurait donné un peu plus de relief à l'image dans son ensemble.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Moyenne Moyenne Moyenne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Moyenne Moyenne Moyenne

Le film date de 1975, le mixage sur quatre pistes de l'époque ne permet pas le même rendu spectaculaire des mixages de films d'aujourd'hui. Par conséquence, malgré des pistes DTS HD MASTER AUDIO 5.1 en VF et en VO tout l'environnement sonore se concentre sur les enceintes frontales. Le plaisir est présent avec des pistes audio propres, dépourvues d'artéfacts.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- Un sport sanglant avec James Caan : un entretien avec l'acteur James Caan concernant les anecdotes de tournage, les thèmes du film et son personnage.

- Entretien avec Craig R. Baxley sur les cascades à moto dans Rollerball :
le cascadeur du film raconte ses souvenirs de tournage sur le film en compagnie de son équipe de cascadeurs.

- La 4ème ville le tournage de Rollerball à Munich :
une featurette qui revisite les différents lieux de tournage du film à Munich.

- Retour dans l'arène les coulisses du tournage :
le making of du film avec les archives d'époque.

- De Rome à Rollerball la boucle est bouclée :
un documentaire d'époque qui fait la relation entre le sport du film et les combats de gladiateurs dans la Rome antique.

- Bandes annonces

- Spot TV