Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The Looming Tower Saison 1

Catégorie Cinéma
Genre Espionnage
Pays USA
Date de sortie 14/11/2018
Réalisateur Dan Futterman
Avec Jeff Daniels, Tahar Rahim, Wrenn Schmidt, Bill Camp
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Dan Futterman et Lawrence Wright
Scénaristes Divers
Compositeur Divers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 420 min
Support
   
   

Retour en 1998, dans un contexte géo-politique tendu, avec la menace grandissante représentée par Oussama Ben Laden et Al-Qaïda. La rivalité entre la CIA et le FBI aurait-elle pu involontairement ouvrir la voie à la tragédie du 11 septembre et à la guerre en Irak ?

Les attentats du 11/09/2001 restent, dans le monde occidental, comme le symbole d’un monde qui changea subitement, et de retrouva à vivre dans une paranoïa constante, savamment orchestrée par des associations terroristes particulièrement bien organisées et qui ont su faire preuve d’une capacité de frappe soudaine et meurtrière. Depuis, les médias, les intellectuels et Hollywood s’interrogent comment une telle tragédie a bien pu se produire sans que personne n’ait pu alerter. Pointées du doigts, dés le départ, les organisations gouvernementales américaines : La CIA et le FBI, qui, a grand renfort de rivalités intestines, n’ont pas réussi à collaborer pour empêcher cette plaie que l’Amérique et par de ce fait le monde occidental portera pendant de nombreuses décennies encore. Chacun se souvient évidemment de ce qu’il faisait le jour ou les avions ont percuté les deux tours du World Trade Center.

Avec « The Looming Tower », Dan Futterman (Foxcatcher) et Lawrence Wright (Couvre-Feu) nous plongent dans cette guerre intestine dans laquelle les analystes de la CIA et les agents du FBI, sur le terrain, s’opposent et se lancent dans une guerre fratricide sans merci, où chacun des représentant essaye d’imposer aux conseiller de Clinton, lui-même embourbé dans l’affaire Monica Lewinsky, une tactique pour stopper la progression d’Al Qaïda dans les pays d’extrême Orient, les uns voulant frapper pour tuer Ben Laden, les autres préférant l’arrêter pour ne pas en faire un martyre. Pendant ce temps, les terroristes s’organisent et frappent durement, comme avec les attentas des Ambassades Américaines au Kenya ou en Tanzanie.  Des alertes violentes que les deux piliers de la sécurité Outre-Atlantique n’ont pas réussit à gérer, embourbés qu’ils étaient dans cette lutte de pouvoir. 

Avec un scénario solide et particulièrement bien informé, la série nous plonge dans les dessous de cette sombre partie de jeu du Chat et de la souris, où le géant ne parvient pas à stopper efficacement la souris. Avec une mise en scène sobre, qui n’hésite pas à sortir des chemins balisés de la mise en scène télévisuelle, notamment lors des scènes en Extrême Orient, avec des plans soignés et parfois vertigineux. Jamais dans le jugement gratuit ni polémique, la série tente de comprendre si cette guérilla qu’elle soit entre la CIA et le FBI mais aussi dans l’affaire Lewinsky qui participa à empêcher l’équipe gouvernementale de prendre le recul suffisant pour prendre les bonnes décisions (S’il en existait de bonne), trop occupée qu’elle était à éteindre l’incendie du « Monica Gate ».

Pour incarner les personnages, les auteurs ont confiés le rôle de John P. O’Neill à Jeff Daniels (The Newroom), qui incarne avec beaucoup de justesse et de sincérité. Un personnage central qui fut le premier à mettre en lumière les conséquences de cette guerre fratricide. Face à lui, on peut notamment retrouver Tahar Rahim (Un prophète) dans un premier rôle en Anglais mais qui ne se laisse pas démonter et se laisse, au contraire totalement couler dans le moule, avec un accent particulièrement soigné et une prestation, comme toujours, impeccable et sensitive.

En conclusion, « The Looming Tower » est une série particulièrement réjouissante dans laquelle le spectateur est invité à plonger dans les arcanes d’un pouvoir américain englué dans ses propres affaires, qui, malgré de nombreuses alertes, ne parvint pas à voir arriver la menace du 11/09/2001.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

L’environnement parfois feutré des bureaux du FBI ou de la CIA et les extérieurs chauds et sombres de l’extrême Orient bénéficient d’un beau transfert. La lumière est parfaitement mise en valeur, et la texture des ambiances bénéficie d’un rendu de qualité, avec des couleurs précises et des contrastes bien tenus qui offre une palette de nuances à la hauteur de l’attente.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne

La piste sonore bénéficie d’une piste DTS-HD Master Audio 5.1 en VO assez bien structurée, avec une répartition soignée qui laisse la place belle aux dialogues et ne se laisse pas déborder par les effets sonores. La dynamique est remarquable et la spatialisation plus en retenue se mêle bien à l’ensemble. 

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Côté bonus, on peut découvrir les commentaires audios des épisodes 1 et 10.

Mais surtout une analyse sur « la complexité des personnages ». Pour mieux comprendre la difficulté de dépeindre les dessous de cette affaire d’état sans sombrer dans la caricature d’usage ou dans la peinture partisane.

« A Travers trois continents », est un making of un peu expéditif qui montre à quel point la production a su mettre les moyens pou pouvoir donner vie à leur histoire.

« The Looming Tower : Divisés nous échouerons » revient sur les aspects historiques de cette guerre sous-jacente qui amena au drame du 11/09/2001.

Et pour finir « Ali Soufan raconte son parcours », le personnage interprété par Tahar Rahim revient sur son parcours et sur les moments clés de l’histoire.