Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Equalizer 2

Catégorie Cinéma
Genre Action
Pays USA
Date de sortie 19/12/2018
Réalisateur Antoine Fuqua
Avec Denzel Washington, Pedro Pascal, Bill Pullman, Melissa Leo, Ashton Sanders
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Todd Black, Jason Blumenthal, Tony Eldridge, Mace Neufeld, Alex Siskin, Steve Tisch, Michael Sloan et Denzel Washington
Scénaristes Richard Wenk
Compositeur Harry Gregson-Williams

Critique de Emmanuel Galais
Editeur SPHE
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 121 min
Support
   
   

Robert McCall continue de servir la justice au nom des exploités et des opprimés. Mais jusqu’où est-il prêt à aller lorsque cela touche quelqu’un qu’il aime ?

Bon, il faut bien le dire, lorsque l’on voit un film avec en tête d’affiche Denzel Washington, mise à part quelques surprises, nous ne sommes pas forcément surpris de la voir en justicier sombre et moralisateur. Plus il vieillit, plus l’acteur s’enferme dans ce personnage de vieux sage à la Mr Myiagi de « Karaté Kid », avec son air de ne pas en être et son efficacité à toute épreuve en ce qui concerne le fait de défendre la veuve et l’orphelin. Le Bonhomme fait son regard le plus sombre possible et en un minimum de mouvements, il parvient à neutraliser les ennemis les plus récalcitrants. Et si le comédien prote fièrement ce rôle qu’il s’est offert lui-même, il sait parfois nous surprendre avec des films tels que « Frances » dans lesquels il apparaît avec beaucoup plus de sensibilité.

Avec « Equalizer 2 », nous sommes plutôt dans la première catégorie de films, ceux où Denzel fait du Denzel ! Un personnage à la fois affable et taciturne. Quelqu’un qui semble toujours cacher un mystère, mais qui parait si simple et si à l’écoute des uns et des autres que nous pourrions lui donner le bon dieu sans concession. Mais voilà, au pays de Denzel, tout n’est pas ce qu’il semble être et il n’en fait pas beaucoup pour réveiller la bête de guerre qui sommeille en lui. Ainsi, après s’être découvert l’âme d’un justicier dans le premier opus, Robert McCall a décidé de se tenir un peu tranquille, de faire le mort en quelque sorte, jusqu’à ce que des très méchants s’attaquent à quelqu’un qu’il aimait beaucoup et le Denzel pas sympa se réveille et profère sa menace ultime avec une froideur naturelle.

Avec une mise en scène assez bien tenue, inventive même parfois, comme cette scène dans la voiture, Antoine Fuqua, qui connait bien le comédien pour avoir déjà tourné avec lui « Training Day », le fait évoluer dans un univers qui lui va comme un gant. A un rythme effréné, il mène son intrigue et offre la possibilité à Denzel de distiller des petits discours à destination des jeunes qui verront ce film et comprendront que la bonne voie à suivre n’est pas celle des gangs, ni celle des mercenaires, mais celle de Mr Washington qui s’est vu ouvrir les voix de la sagesse à travers une carrière militaire, que le rend presque invincible mais toujours sensible. Trêve d’humour, « Equalizer 2 » ne vole pas bien haut mais il répond de toute les manières à ce qu’attendent les fans du comédien, de la même manière que ceux de Tom Cruise, veulent plus le voir jouer des personnages sensibles mais plutôt des héros qui saute au-dessus des bombes, distribue des foires aux bourre pifs à qui en demande et se tire toujours des mauvais pas.

En conclusion, « Equalizer 2 », n’est pas le film de l’année, même pas le film d’action de 2018, mais il reste un divertissement efficace qui saura répondre à l’attente des fans. Denzel Washington, y fait du Denzel et rien de plus. Il façonne en permanence son personnage son rôle d’ancien militaire, rompu aux techniques de combats et sait défendre les faibles.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Tout en contraste en permanence, « Equalizer 2 » est avant tout un film qui joue sur ses ambiances et ses environnements. On passe facilement des extérieurs lumineux à un environnement plus compliqué, comme dans le combat final en pleine tempête, et forcément l’image profite de la précision du support pour gagner en éclats avec des couleurs parfaitement bien tenues. Les contrastes viennent rajouter de la profondeur à l’ensemble. Les noirs sont très présents pour donner une véritable netteté à l’image.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

La piste DTS-HD Master 5.1 se révèle d’une grande précision et met parfaitement en valeur les effets sonores dont l’importance est capitale pour donner à l’ensemble tout son sens. Jamais dans l’excès, la piste Audio est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique ou par les effets spéciaux qui parviennent à trouver leur place pour ne pas prendre le dessus des dialogues ni se laisser dépasser.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Pas de bonus !