Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Lucky Man Saison 1

Catégorie Série TV
Genre Policier
Pays GB
Date de sortie 27/02/2019
Réalisateur Stan Lee
Avec James Nesbitt, Eve Best, Sienna Guillory, Amara Karan, Darren Boyd, Burn Gorman
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Stan Lee
Scénaristes Neil Biswas, Ben Shiffer, Rachel Anthony, Alan Westaway et Stephen Gallagher
Compositeur Divers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Koba Films Vidéo
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 420 min
Support
   
   

Harry est au bout du rouleau. Sa femme le quitte. Son boss le considère comme un moins que rien. Et il doit une forte somme d'argent à un mafieux. La rencontre avec une mystérieuse femme, lui donnant un bracelet aux pouvoirs étonnants, va changer la donne...

Stan Lee nous a quitté, le 12 Novembre dernier, son œuvre est foisonnante de super héros, et la planète BD autant que cinématographique et télévisuelle lui doit énormément. Et le Monsieur sera resté actif presque jusqu’à son dernier souffle en apparaissant dans chacune des productions liées à ses héros, que ce soit par de petits rôles ou par un caméo animé, comme cela fut le cas dans le dernier Spider-Man par exemple. Mais son dernier pied de nez sera quand même une série qui ne sera pas estampillée Marvel, mais Stan Lee, ce qui en fait déjà une curiosité en soit. En plus nous ne sommes plus dans les rues de New York où dans des parties reculées d’une Europe vieillissante, mais en plein cœur de Londres et de son atmosphère un peu plus sophistiquée que ce que les productions américaines ont eu l’habitude de nous fournir ces dernières années.

Est-ce que cela en fait toutefois une bonne nouvelle ? Et bien l’avis est plutôt mitigé ! Nous pouvons, bien évidemment, nous satisfaire d’une intrigue bien construite qui va tenir en haleine le spectateur durant toute la saison, avec ce personnage de « Gambler » compulsif qui tente de renoncer à ses démons en plongeant à corps perdus dans une enquête qui va subitement se rendre compte que sa vie et que ses décisions vont influencer son enquête mais également sa quête de compréhension. D’autant que le bracelet dont il est affublé par une mystérieuse femme lui procure une chance inouïe mais pas sans conséquence. Nous ne sommes, bien sûr, pas très éloigné de la célèbre doctrine : « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ! ».

En fait, le problème de la série « Lucky Man » c’est avant tout une mise en scène un peu « pépère » qui masque mal une vieillissante dynamique. Les épisodes se succèdent, et hormis des « cliffhanger » assez bien amenés, l’ensemble ne brille pas par une ambiance captivante et énergique. L’aspect sophistiqué de la série se révèle sous un mauvais jour, avec ce qui devrait être une force, qui devient une vraie faiblesse. On y voit une succession de longueur nous faire trépigner sur notre siège, une intrigue à tiroir qui finit parfois par nous laisser sur le carreau et des personnages que l’on a beaucoup de mal à apprécier. A commencer par ce personnage principal, par réellement charismatique, plutôt austère autour duquel gravitent des personnages secondaires sans profondeur et sans charisme.

Et c’est peut-être le choix de l’acteur principal qui se révèle peut-être la plus grande faiblesse, car si James Nesbitt, qui nous avait réjouit dans la trilogie du « Hobbit » assure le job et ne ménage pas ses efforts, il ne parvient jamais à rendre son personnage captivant et attachant. Ses scènes un peu musclées sont assez mal chorégraphiées et l’acteur peine à donner réellement une profondeur à son héros.

En conclusion, « Lucky Man » est l’ultime série d’un monstre sacré de la BD, du cinéma et de la télévision : Stan Lee. Si la série n’est pas estampillée Marvel, elle conserve tout de même les thèmes chers du bonhomme. Toutefois, cette première saison laisse un goût un peu amer avec une ambiance un peu glaciale, un rythme lent qui ne masque pas ses longueurs et des personnages pas réellement attachants. 


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

L’environnement un peu austère de la série bénéficie d’un beau transfert. La lumière est parfaitement mise en valeur, et la texture des ambiances bénéficie d’un rendu de qualité, avec des couleurs précises et des contrastes bien tenus qui offre une palette de nuances à la hauteur de l’attente.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Non Non Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Non Non Bonne Bonne Bonne

La piste sonore bénéficie d’une piste 5.1 assez bien structurée, avec une réparation soignée qui laisse la place belle aux dialogues et ne se laisse pas déborder par les effets sonores. La dynamique est remarquable et la spatialisation plus en retenue se mêle bien à l’ensemble.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Pas de bonus