Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Les Sauvages

Catégorie Série TV
Genre Thriller
Pays FR
Date de sortie 09/10/2019
Réalisateur Rebecca Zlotowski
Avec Roschdy Zem, Dali Benssallah, Sofiane Zermani, Marina Fois, Amira Casar, Souheila Yacoub, Shaïn Boumedine, Iliès Kadri
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Rebecca Zlotowski, Marco Cherqui, Albert Blasius et Joey Faré
Scénaristes Sabri Louatah, Rebecca Zlotowski, Benjamin Charbit et David Elkaïm
Compositeur Rob

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Studio canal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 312 min
Support
   
   

Tout sourit à Fouad, jeune acteur star d’une série télévisée et fiancé de Jasmine, la fille du candidat favori à l’élection présidentielle, Idder Chaouch. Mais le jour de l’élection, Chaouch est la cible d’un tireur… qui appartient à la famille de Fouad. L'homme, dont le monde s’écroule, décide d’enquêter de son côté soutenu par Marion, la responsable de la sécurité du président... Vengeance, lutte fratricide ou manipulation ? 

Depuis plusieurs années, Canal + s'est lancé dans une stratégie de création de séries en nous livrant chaque fois des œuvres abouties, pointues et en même temps terriblement divertissantes. Nous pouvons bien sûr citer : « Le bureau des légendes », « Guyane » ou encore « Versailles ». Avec « Les Sauvages », la chaîne se lance dans la fiction politicienne, dans lesquels, différents personnages gravitent autour d’un candidat à la présidentielle, issue de l’immigration. Une pléthore de conseillers, directeurs de cabinets, de politiciens aux dents acérées et de famille aux drames internes extrêmement ancrées dans des passés ou des présents qui mettent à mal tous les liens qui unissent les uns et les autres.

Adaptation de la série de romans de Sabri Louatah, « Les Sauvages » raisonne évidemment comme une peinture assez acerbe de notre société, que ce soit de cette France qui n’est pas forcément prête à élire un candidat issu de l’immigration, une France qui se cache souvent sous des bonnes pensées qui ne sont pas forcément suivies d’effets. Il suffit de voir ce débat malsain sur le voile, qui resurgit à la moindre occasion. Mais heureusement, la série a tout de même l’intelligence de ne pas ménager non plus les familles qui entourent tout ces personnages, notamment avec le grand frère en prison qui semble vouloir pratiquer un islam plus radical que ce que tout le monde peut penser, ou alors cet autre frère qui s’est éloigné sur Paris sans forcément assumer son statut d’enfant venu de quartier populaire. Et la série de suivre toute une série de portraits souvent au vitriol pour mieux amener chacun à réfléchir sur la complexité des liens qui unissent tout ces personnages et, bien sûr, de l’impact que cela peut avoir sur notre société. 

Et c’est peut-être la faiblesse de cette série ! Si la mise en scène est parfaitement maîtrisée, avec une tension palpable du premier au dernier épisode, le scénario ne peut s’empêcher de faire dans une certaine mesure dans la peinture presque caricaturale d’une partie de la société qui voudrait bien ne plus être renvoyée à ses origines et assumer pleinement son statut de français à part entière. Ici, il y a systématiquement le détenu radicalisé et assez peu pour lui faire un contre point, si ce n’est le jeune, par qui tout se dégrade, mais dont on sent la fragilité. Si l’auteur, qui a également participé à l’écriture du scénario revendique un souci de crédibilité, il appuie quand même sur des points que l’on a déjà vu tellement au cinéma et qui ne semble pas prêt à voir la population maghrébine être présentée autrement que comme une source de conflit et de crainte. Sans pour autant vouloir tirer sur une série, qui se révèle de grande qualité, le visionnage de chaque épisode, passionnant au demeurant ne peuvent empêcher une question : Ne peut-on pas avoir un discours positif sur cette partie intégrante de la société ? Montrer des familles dont l’un est systématiquement en prison et souvent radicalisé, ou un autre qui refuse ses origines, sans parler de celui qui ne peut assumer son homosexualité par la pression d’une partie de la famille, n’est ce pas encourager les pensées haineuses et avariées des mouvements extrémistes ?

Pour conclure, Canal + nous a habitué depuis un plusieurs années déjà à suivre des séries de grande qualité qui ont la particularité d’être des créations originales. « Les sauvages » est une nouvelle preuve du savoir-faire de la chaîne en nous plongeant dans une intrigue policière de grande qualité, où la fiction peut rapidement rejoindre la réalité. Un seul regret tout de même, que le sujet ne puisse éviter la peinture parfois caricaturale d’une partie de la société qui aimerait bien se voir à la télévision française dans un discours positif, qui puisse faire taire les paroles nauséabondes qui continuent de la montrer comme un terreau du terrorisme.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

L’environnement particulier des dessous de l’état et de ses arcanes est souvent difficile à retranscrire, mais le support se prête assez bien à cela et le travail de l’équipe technique est parfaitement mis en valeur. Le grain est assez peu présent, et la texture des ambiances bénéficie d’un rendu de qualité, avec des couleurs précises et des contrastes bien tenus qui offre une palette de nuances à la hauteur de l’attente.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français DTS HD Master Audio 2.0 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

La piste sonore bénéficie d’une piste DTS-HD Master Audio 5.1 assez bien structurée, avec une réparation soignée qui laisse la place belle aux dialogues et ne se laisse pas déborder par les effets sonores. La dynamique est remarquable et la spatialisation plus en retenue se mêle bien à l’ensemble. 

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Un making of plutôt bien ficelé qui nous plonge dans les coulisses de cette série où les gestes tout autant que les dialogues sont d’une importance capitale et participent à la crédibilité et à la réussite de la série.