Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Good Omens

Catégorie Série TV
Genre Comédie fantastique
Pays GB
Date de sortie 06/03/2020
Réalisateur Neil Gaiman
Avec Michael Sheen, David Tennant, Frances McDormand
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Neil Gaiman, Phil Collinson, Paul Frift, Chris Sussman, Douglas Mackinnon, Josh Dynevor, Tim Bradley, Simon Winstone et Rob Wilkins
Scénaristes Neil Gaiman
Compositeur Divers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur L'atelier d'images
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 330 min
Support
   
   

Un duo improbable, un Ange exigeant et un Démon qui vit en liberté, ont pris goût à la vie sur Terre et sont obligés de former une alliance pour arrêter Armageddon. Mais ils ont perdu l'Antéchrist, un garçon de 11 ans qui ignorait qu'il était censé provoquer la fin des temps, les forçant à se lancer dans une aventure pour le retrouver et sauver le monde avant qu'il ne soit trop tard. Une mini-série adaptée du roman de Terry Pratchett et Neil Gaiman, « De bons présages ».


Bon faisons un peu d’histoire : la série « Good Omens » est l’adaptation du roman « De Bons présages » , de Neil Gaiman et Terry Pratchett. Jugé inadaptable, des adaptations furent envisagées par le passé par des réalisateurs tels que Terry Gillian, qui y voyait une continuité avec son œuvre aussi barrée que prolifique. Mais la mort de Pratchett changea la donne, car Neil Gaiman promit à on ami qu’il signerait lui-même l’adaptation du roman, afin de ne pas en pervertir son contenu.


4 années plus tard, la promesse est tenue et « Good Omens » débarque sur la plateforme Amazon Prime, sous la forme d’une production maison avec des épisodes de 55 minutes chacun. Et évidemment les fans du livre pourront y retrouver cette tonalité si propre à l’univers des auteurs avec un numéro d’équilibriste permanent entre comédie et drame, entre le fantastique et la satire sociétale. Drôle et en même temps complètement décalé par ses personnages qui peuvent faire référence à plusieurs inspirations de la culture pop tout en étant foncièrement originaux. La dualité et le jeu très appuyé des deux acteurs principaux Michael Sheen que l’on connait pour avoir joué dans la série « Masters of Sex » ou encore plus proche de nous « Prodigal son » et David Tennant l’un des interprètes du personnage de « Dr Who » dans la série du même nom, mais également par la voix de Frances McDormand « Three Bilboards », font de cette série une sorte d’ovni télévisuelle qui s’apprivoise avec le temps.


Car il faut bien le dire, s’approprier la série ne se fait pas sans un peu de concentration, mais pour peu que l’on soit amateur de l’humour anglais dans ce qu’il a de plus noir, et l’entreprise est beaucoup plus aisée. Ne flirtons pas du côté des Monthy Pythons, mais plutôt dans l’univers de Nick Frost et Simon Pegg, pour ce ton résolument outrancier avec cet ange un peu trop rigoriste, et ce démon un peu trop laxiste qui vont devoir s’unir pour sauver le monde après s’être rendu compte que, finalement, il l’aimait quand même un peu. Du coup, au lieu de participer à sa destruction, les deux compères vont s’allier pour œuvrer à sa sauvegarde.


En conclusion, « Good Omens » est l’adaptation idéale pour les amateurs du roman. Un écrin magnifique pour respecter la mémoire de l’un de ses co-auteurs disparus en 2015. La série vaut, en plus de son scénario, pour l’interprétation de sa distribution, à commencer par les deux acteurs principaux, mais également par la présence de guests trois étoiles : Frances McDormand, donc, mais aussi, entre autres : Benedict Cumberbacht (La Désolation de Smaug), Jon Hamm (Madmen) ou encore Brian Cox (Succession). Pour le moment Amazone n’annonce pas de deuxième saison, il n’y pas donc aucune raison de ne pas se faire plaisir en visionnant à l’infini cette série, amenée à devenir culte.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Le support se révèle d’une redoutable efficacité pour donner du relief aux décors soignés de la série. L’ensemble brille par une grande qualité qui permet au spectateur de plonger dans l'intrigue tout en respectant l'atmosphère très gothique de la série qui oscille constamment avec des couleurs baroques et des extérieurs très lumineux. Les contrastes donnent finalement suffisamment de profondeur à l’ensemble pour lui offrir un certain volume.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne

Côté Son la piste DTS-Master Audio 5.1 se révèle efficace pour plonger le spectateur au cœur de l’action. La dynamique est efficace et la spatialisation assure le job des effets sonores, et particulièrement des pistes musicales qui viennent accentuer l’ambiance des épisodes. L’ensemble est minutieux et très bien travaillé. 

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

« Du Roman à l'écran », est un documentaire qui revient sur les dessous de l’adaptation du roman de Terry Pratchett et Neil Gaiman. Ce dernier nous raconte tout ce qu’il a voulu garder dans cette série, afin qu’elle conserve tout son authenticité.


« L'univers d'Aziraphale », un focus sur l’univers de l’ange Aziraphale, qui revient en détail sur les couleurs dominantes autant que sur le personnage en lui-même.


« L'univers de Rampa », même chose que le précédent focus mais cette fois ci, avec le démon.


« Visite de librairie », lieu emblématique qui donna lieu à une des scènes particulièrement savoureuses, comme l’arrivée de l’ange Gabriel joué par Jon Hamm. Ce focus permet de voir à quel point le souci du détail fut important dans la conception de cette série.


« Conception des effets spéciaux », un focus, évidemment sur les effets spéciaux qui fourmillent dans la série.

« Storyboard » est une présentation du storyboard.


« Concept art », même chose que le précédent bonus, mais cette fois avec les concepts art qui ont servi de base créatrice.


« Les costumes », un focus sur les costumes qui ont su donner cette texture si particulière à la série.


« La musique de Queen », présente régulièrement dans la série, la musique du groupe Queen est décidément très en vogue ces derniers temps.


« Les personnages de Good Omens ». Une présentation de l’ensemble des personnages de la série.


« L'univers de Good Omens ». Une présentation de l’univers de la série.


Puis des commentaires audios pour chaque épisode et des scènes coupées.