Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Supergirl Saison 4

Catégorie Série TV
Genre Science Fiction
Pays USA
Date de sortie 26/02/2020
Réalisateur Andrew Kreisberg
Avec Melissa Benoist, Mehcad Brooks, Chyler Leigh, Katie McGrath, Jesse Rath, Nicole Maines
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Andrew Kreisberg, Allison Adler et Greg Berlanti
Scénaristes Divers
Compositeur Blake Neely et Daniel James Chan

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 1008 min
Support
   
   

Supergirl fait face à une menace sans précédent : une vague de haine anti extraterrestre à National City qui est alimentée par l’Agent Liberty. Tandis que Tara Danvers devient le mentor de Nia Nai, une nouvelle une investigatrice, à Catco Worldwide Media pour essayer de comprendre les tensions sous-jacentes, Supergirl s’envole combattre les méchants qui profitent de la situation. Comment Supergirl va-t-elle combattre ce mouvement alors qu’elle -même est une extra-terrestre, la plus grande crainte des citoyens ? Sans oublier Lex Luthor, ses plans infâmes…et un nouvel allié improbable.


C’est toujours avec un peu d’inquiétude que l’on voit les chaines de télé se lancer dans des adaptations de DC Comics. On se souvient notamment de la série « Batman » des années 60, ou encore du « Frelon Vert » dans les mêmes années avec un côté kitsch à souhait que le ridicule a fini par faire entrer dans le panthéon des séries cultes. Mais il y avait eu aussi « Wonder Woman » qui avait le bon sens de ne pas faire dans la caricature mais de donner une véritable structure narrative à l’héroïne qui porte si bien le maillot aux couleurs du drapeau américain. Et puis est arrivé « Arrow » qui est venu relever le niveau avec une histoire plus sombre sans oublier d’être légère comme un soap opéra, et enfin « Flash » et son parcours torturé et ses aventures un peu acidulées. Alors lorsque ces derniers ont également annoncé travailler sur une adaptation de « Supergirl » on ne pouvait que se réjouir de voir à nouveau la petite cousine de « Superman » se démener pour sauver le monde à la télévision. 


Et la réussite fut, une fois de plus, au rendez-vous. D’abord parce que les créateurs de la série, imposaient, d’emblée, un style narratif, différent des deux autres avec un humour plutôt bien dosé qui donnait tout de suite une tonalité différente au personnage. Et à la différence d’ « Arrow » et de « Flash », « Supergirl » n’était pas torturée par un passé douloureux mais souhaitait seulement, un peu naïvement, faire autant de bien que son illustre cousin, même si cela devait vite l’amener sur les chemins tortueux de la vie de superhéros entre compréhension et trahison. 


Ce qui était intéressant dans la série « Supergirl » c’était bien évidemment la qualité de ses intrigues. Car la jeune femme ne cherchait pas à renouer avec un passé difficile, elle souhaitait simplement trouver sa place dans une société qui ne comptait pas tant que ça de super-héroïne ! Bien au contraire ! Et c’est là que la série devenait intéressante, car elle distillait intelligemment un discours un brin féministe plutôt bienvenu dans un univers aussi masculin que celui des super-héros. Sans chercher à faire dans le scénario alambiqué, « Supergirl » c’était avant tout une série agréable et divertissante qui rappelait un peu celles des années 80, comme « Wonder Woman » justement, avec une justicière simple mais redoutablement efficace.


Et la mise en scène nous réservait également beaucoup de surprises avec notamment des combats, enfin, parfaitement chorégraphiés, avec une véritable dynamique qui ne faisait pas dans le bas de gamme et n’avait pas à rougir des grandes productions cinématographiques. L’action était parfaitement calibrée et l’utilisation d’une trame fil rouge autour de l’accélérateur de particules totalement à la hauteur de l’attente.


Mais voilà, au bout de la quatrième saison, et alors que nous pouvions logiquement espérer une prise de hauteur, que ce soit dans la peinture des personnages ou dans la chorégraphie des combats ou encore les effets spéciaux, la série montre un très gros signe d’essoufflement et se retrouve au rang des mauvaises productions des années 70 ou 80, avec des effets bas de gammes, des scénarii bas de gammes à la naïveté confondante. Même la distribution semble en roue libre et ne parvient plus à tenir la barre d’une série de qualité.


En conclusion, une quatrième saison de « Supergirl » est une déception sur tous les points. Des effets spéciaux au rabais, des intrigues digne des pires productions télévisuelles chez Disney et des acteurs qui ne savent plus s’ils doivent être des caricatures ou de mauvais acteurs.




Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

L’image se prête magnifiquement à l’univers de la série et donne une véritable profondeur aux images qui parfois souffrent de couleurs saturées dans les scènes les plus sombres. Le grain reste tout de même très discret et la qualité de cette édition le met particulièrement en avant.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Côté son, la piste DTS-HD Master Audio 5.1 en VO offre une véritable immersion dans l’univers de la série et certains effets même les plus honteux, sont parfaitement dosés dans une répartition efficace. La dynamique donne un beau résultat et la série gagne fortement en volume grâce au support. Mais alors si vous souhaitez regarder la série en Français, vous ne pourrez que vous contenter d’une pauvre piste DD 2.0, bien moins précise, qui fait perdre en qualité la série.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Les 3 Parties du Crossover Epique des Super-Héros DC avec Arrow et Flash

Bonus 

« Vilains : Leurs méthodes de persuasion » : Un focus sur les nouveaux méchants de cette quatrième saison.


« Les 3 Parties du Crossover Epique des Super-Héros DC avec Arrow et Flash », qui permettent de mieux voir l’écart qui s’est creusé entre les 3 séries, pourtant complémentaires.


« Dans les Coulisses du Cross-over », Making of du cross-over.


« Le Débat du Comic-Con », passage obligé pour toutes les productions inspirées de Comics.


Et on finit avec des scènes coupées et un bêtisier.