Mission : impossible III

Mission : impossible III
Sortie: 03/05/2006
Pays: USA
Genre: Espionnage
Durée: 2h05 Min
 
Réalisateur(s)
JJ Abrams
Acteurs
Tom Cruise
Laurence Fishburne
Ving Rhames
Jonathan Rhys-Meyers
Philip Seymour Hoffman
Keri Russel
Michelle Monaghan
Critique de Sebastien Keromen

Vous reprendrez bien une tranche de Mission : impossible ? Mais si, une dose massive de Tom Cruise et de film d’action ? Des amateurs à ma droite ? A ma gauche ?

Mission : impossible III (M:i:III)
Titre original : Mission : impossible III
USA, 2006
Réalisateur
 : J.J. Abrams
Acteurs : Tom Cruise, Ving Rhames, Philip Seymour Hoffman, Billy Crudup, Michelle Monaghan, Jonathan Rhys-Meyers, Keri Russell, Maggie Q, Laurence Fishburne
Durée : 2h05

L’histoire
Ethan Hunt mène une chouette vie de couple. Il n’est plus agent casse-cou mais juste instructeur à la Mission Impossible Force. Mais quand sa protégée est prise en otage et qu’une mission pour la récupérer est montée, peut-il vraiment refuser ?






La critique


Bref récapitulatif. 1996. Les adaptations ciné de série prennent leur essor, et Brian de Palma signe celle de Mission impossible. Le film fera claquer l’aorte de tous les fans intransigeants de la série, les laissant se vider de leur sang sur le fauteuil de cinéma devant le film qui trahit complètement l’esprit et les personnages de la série. Néanmoins, si l’on passait outre, le film nous gratifiait d’un scénario excellent et d’un vertige cinématographique rarement atteint lors de la scène où Ethan Hunt comprend enfin toute l’histoire. En bref, il y a ceux qui adorent et ceux qui ne supportent pas. 2000. Tom Cruise associés et Tom Cruise lui-même sont heureux de vous présenter Tom Cruise dans un film avec Tom Cruise. En effet, si MI premier faisait un peu semblant d’avoir un travail d’équipe, MI2 ne se pose pas la question, et Tom Cruise ne fait équipe qu’avec Tom Cruise, et sans doute aussi le cadreur pour qu’il fasse de superbes plans de Tom Cruise. Scénario sans intérêt, méchant insipide, John Woo en petite forme, pas grand chose à se rappeler de MI2. Et nous voici arrivé à MI3.





Entre les mains du créateur d’Alias, MI3
(on peut aussi écrire M:i:III, mais n’est-ce point ridicule ?) est-il revenu à un film d’un réalisateur, ou reste-t-il le film de Tom Cruise ? Un peu des deux, en fait. Le film porte clairement la marque des deux hommes : Tom Cruise tout le temps à l’écran, mais un style et un scénario qui rappelle pas mal Alias par son goût du mensonge et son rythme épuisant. Alors, qu’y a-t-il dans ce MI3 qui relève le goût ? D’abord, une vraie scène à la mission impossible, avec plusieurs personnes qui se coordonnent – oui, croyez-le, Tom Cruise se fait aider. Ça doit pas durer plus d’un quart d’heure, mais ça fait plaisir de revenir un peu aux sources. Autre bonne idée : donner du background au personnage d’Ethan Hunt. C’était un des plus gros défaut de MI2 : suivre pendant 2 heures un personnage sans arriver à rien savoir de sa vie ni de ses goûts. Ici, il a une (très mignonne) petite amie, et on va avoir droit aux habituels atermoiements entre la vie de famille et sa mission. Manque de bol, les scènes intimistes sont très maladroites et plates, pas très inspirées. Dans l’ensemble, le scénario brasse un peu tout et rien, avec quelques bonnes idées mais une histoire générale plus que confuse (au sortir de la salle, demandez aux autres : " C’est quoi finalement cette patte de lapin ? ", et, surtout, " Depuis quel moment dans le film les méchants ont-ils planifié ce qui se passe vers la fin ? " et enfin, ajoutez la question qui tue : " T’es sûr ? ").





Reste à parler des personnages secondaires.
Tout éclipsés qu’ils sont par le Tom, on est agréablement surpris. Par le méchant d’abord, glaçant à souhait, mais on n’en attendait pas moins de Philip Seymour Hoffman. On regrettera juste qu’il soit finalement peu présent, tant à l’image que dans l’histoire. Quant aux acolytes d’Ethan Hunt, on retrouve avec plaisir la grande gueule de Ving Rhames, on découvre un Jonathan Rhys-Meyers à des lieues de son rôle de Match point, mais plutôt à l’aise, et on apprécie la présence dynamique et glamour de Maggie Q, la femme d’action du groupe. Un bon casting, donc, pour donner la réplique au Tom, ça ne peut pas faire de mal.
Et si on en venait à l’action ? Car à part dans le premier MI, c’est bien l’action qui est le fer de lance de cette série. Même si elle manque de scènes inoubliables, elle est rondement menée. J’ai peur qu’il n’y ait pas grand chose de plus à en dire : des scènes d’action pas si nombreuses mais assez longues, assez intenses, mais sans la petite touche de personnalité qui aurait pu les graver dans nos mémoires. Cela dit, pour ceux qui veulent un film qui bouge, vous ne vous êtes pas trompé d’adresse, et seul un mal de tête latent à l’entrée pourrait vous en dissuader, sous peine d’une explosion du cerveau par les oreilles en cours de film. Voilà, un film d’action efficace, plein de coups de feu, de bruit, de poursuites, et surtout de Tom Cruise. Est-ce que ça valait la peine de lui coller l’autocollant Mission impossible ? Bof…

A voir : pour un film d’action qui va bien
Le score presque objectif : 6,5/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +1, si vous ne cherchez pas un film d’exception

Sébastien Keromen