Sex and the city, le film

Sex and the city, the movie
Sortie: 28/05/2008
Pays: USA
Genre: Comédie
Durée: 2h25 Min
 
Réalisateur(s)
Michael Patrick King
Acteurs
Sarah jessica Parker
Kim Cattrall
Kristin Davis
Cynthia Nixon
Chris Noth
Jennifer Hudson
Critique de Sebastien Keromen
La série la plus sulfureuse de ces dernières années arrive sur grand écran, pour prolonger les aventures télévisuelles des quatre new-yorkaises les plus célèbres. Le film sera-t-il le simple prolongement ou l’apothéose de la série ?

Sex and the city, le film
Titre original : Sex and the city, the movie
USA, 2008
Réalisateur
 : Michael Patrick King
Acteurs : Sarah Jessica Parker, Kim Cattrall, Cynthia Nixon, Kristin Davis, Jennifer Hudson, Chris Noth
Durée : 2h25

L’histoire
Quatre amies new-yorkaises, leurs joies, leurs peines, leurs copains, leurs histoires de cul, leurs amours… et leurs fringues !




La critique

Succès à la télé, film à la clé, diraient peut-être les producteurs américains s’ils parlaient français. Sex and the city, série produite sur HBO et qui a révolutionné (ou peut-être juste secoué) la sexualité américaine et la télé câblée, se prolonge donc au cinéma. Quatre ans après le dernier épisode télévisé, les quatre héroïnes vous convient à une espèce de super-épisode presque cinq fois plus long que d’habitude. Pour les néophytes, ou pour ceux qui (comme moi) ont vu toute la série mais ont un peu oublié où on en était resté, un résumé succinct mais complet introduit le film, qui commence également quatre ans après les derniers événements. Pourtant, le film ne tire pas vraiment partie de son format long, et enchaîne et mêle des histoires finalement assez semblables à celles des épisodes. A considérer donc plutôt comme un gros rab des histoires des quatre copines que comme une évolution de la série, à l’exception de l’introduction d’un nouveau personnage très réussi (l’assistante de Carrie).
Mais ne boudons pas notre plaisir, car finalement on s’aperçoit rapidement qu’on est vachement content de les retrouver depuis tout ce temps, et que le peps et la fraîcheur de la série et de ses personnages fonctionnent toujours. Les néophytes ne suivront peut-être pas tout (même si le film comporte peu de clins d’œil ou allusions à la série, juste quelques personnages récurrents à peine présentés), mais devraient quand même s’attacher rapidement à l’histoire, qui reste classique et à la portée de tous (si vous n’avez pas fui à l’horrible hip-hop féminin du générique). La fin est d’ailleurs prévisible quasiment depuis le début, et une fois de plus c’est la forme et la manière d’atteindre cette fin qui compte. Plein de choses arrivent aux quatre copines, et tout le monde devrait donc en avoir pour son compte (quoi que Charlotte soit un peu délaissée par l’histoire, qui comme à chaque fois se concentre surtout sur le personnage le moins intéressant, à savoir Carrie, mais ça n’engage que moi).




Tous les tours et détours que prend le film ne sont peut-être pas nécessaires (quelques coupes n’auraient pas été de trop), mais dans l’ensemble on a notre content de rires (la première demande en mariage pourrait rester dans les annales) et d’émotion (le rendez-vous sur le pont entre Miranda et Steve, par exemple). Et pour celles (j’imagine qu’il y a peu de « ceux ») que ça intéressent, la mode est toujours au rendez-vous, avec garde-robe inépuisable, défilé de mode, collection multi créateurs de robes de mariées, chaussures à gogo, et sacs à main Vuitton que personnellement j’aurais plutôt prévus pour Halloween 9, mais je dois ne rien y connaître.




En résumé, Sex and the city, le film est un grand épisode supplémentaire pour consoler tous ceux qui pleuraient la fin de la série. Peut-être pas le meilleur épisode, mais tout de même d’un très bon niveau, avec tout ce qu’on aime dans la série (le cinéma ne l’a pas édulcoré, vous y trouverez toujours quelques scènes presque torrides, et oui la plupart impliquent Samantha), du rire et des larmes, et également ce qui énerve dans la série, comme quelques exagérations et autres réactions largement disproportionnées, mais bon, c’était un package complet. Le film a beau durer plus de deux heures et quart, on ne s’ennuie pas une seconde, et le pas mauvais alterne avec le très bon, ce qui fait bien plaisir. Un bon moment de cinéma, et une aventure supplémentaire inespérée des quatre new-yorkaises.
PS : et si vous avez un doute de vous être trompé de salle, avant que le film ne commence, c’est facile à vérifier : si les 3/4 de gens présents sont des femmes, c’est la bonne salle. Sérieux, j’avais jamais vu dans une salle une telle entorse à la parité, même dans l’autre sens…

A voir : si vous avez aimé la série, ou si ça vous tente, et même si vous êtes un mec
Le score presque objectif : 7,5/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +2, pas de publicité mensongère, du sexe et de la ville, mais aussi du rire et des larmes

Sébastien Keromen