The Spirit

The Spirit
Sortie: 31/12/2008
Pays: USA
Genre: Aventures
Durée: 1h45 Min
 
Réalisateur(s)
Frank Miller
Acteurs
Gabriel Macht
Scarlett Johansson
Samuel L. Jackson
Eva Mendes
Paz Vega

The Spirit

par: Sebastien Keromen


Frank Miller est l’auteur des BD (ou romans graphiques, pour faire plus classe) 300 et Sin City, qui ont donné des films étonnants. Pour son premier film, il adapte le comic d’un autre, pour un résultat étonnant… mais pas étonnant en bien

The Spirit
Titre original : The Spirit
USA, 2008
Réalisateur
 : Frank Miller
Acteurs : Gabriel Macht, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson, Eva Mendes, Paz Vega
Adapté du comic de Will Eisner
Durée : 1h45

L’histoire

The Spirit est l’esprit de la ville (d’où son nom). Revenu d’entre les morts et guérissant des blessures les plus graves, il combat le crime, notamment Octopus qui est son ennemi juré.






La critique

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. Voilà un proverbe qui ne s’applique pas du tout au film. Et en plus sa grammaire est douteuse. Mais Samuel L. Jackson, dans le rôle d’Octopus, ne ressemble pas à une pieuvre, joue un peu n’importe comment, a des traces de maquillage coulé sous les yeux, et une fois il est plein de boue et il se retrouve tout noir, ben tiens. Et des fois on dirait du Tex Avery, et des fois non. Mais pourquoi Scarlett Johansson a-t-elle des lunettes qui auraient déjà fait ringard dans les années 60 ? Tout est noir et blanc, sauf du rouge, et sauf des fois où c’est en couleurs normales, mais je ne saurais pas vous dire pourquoi. De toute façon ça parle tout le temps, le Spirit dit un truc en voix off puis son personnage le dit en vrai, et déjà la première fois ça n’avait pas d’intérêt. Surtout on ne sait jamais si c’est du second degré ou pas, il a l’air bien propre sur lui, le Spirit, avec sa cravate rouge et son petit masque pour aller au bal masqué ohé ohé. Faut le voir (ou plutôt l'entendre) pour le croire, il y a un mec au rang derrière moi qui a ronflé pendant une demi-heure. Mais vers le milieu du film, on aimerait bien que ce soit déjà terminé. Le Spirit est facétieux, d’ailleurs quand il court sur les toits il fait des saltos juste pour le fun. Et saviez-vous que la mort est une jeune fille avec des diamants sur le front et un spot éblouissant qui l’éclaire par derrière ?
Vous vous dites : « Cette critique, c’est n’importe quoi ! ». Alors c’est une bonne critique. Parce que The Spirit, c’est n’importe quoi !

A voir : n’importe quoi
Le score presque objectif : 3,5/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : -3, n’importe quoi

Sébastien Keromen