Star Trek

Star Trek
Sortie: 06/05/2009
Pays: USA
Genre: Science Fiction
Durée: 2h10 Min
 
Réalisateur(s)
JJ Abrams
Acteurs
Leonard Nimoy
Eric Bana
Bruce Greenwood
Winona Ryder
Simon Pegg
Critique de Sebastien Keromen
Mélanger la légende Star Trek et le créateur de Alias et Lost, voilà un cocktail qui donne envie. Mais pour dépoussiérer cette série, aura-t-il su ménager la chèvre, le chou et le klingon ? One movie to beam up !

Star Trek
Titre original : Star Trek
USA, 2009
Réalisateur
 : J.J. Abrams
Acteurs : Leonard Nimoy, Eric Bana, Simon Pegg, Bruce Greenwood, un peu de Winona Ryder, et plein de petits jeunes qu’on connaît pas encore
Durée : 2h10

L’histoire
Le nouvel USS Enterprise va bientôt être lancé. Une attaque surprise sur Vulcain précipite le décollage, et un équipage de jeunes officiers va devoir se montrer à la hauteur




La critique

Espace, frontière de l’infini. Et aussi des remakes, spin-offs et autres reboots (je proposerais bien des équivalents français pour les anglophobes, mais je n’en vois pas). Star Trek revient donc sur grand écran, en reprenant au début et en nous proposant une jeunesse alternative (oui, les univers parallèles et autres failles spatio-temporelles c’est bien pratique) de Kirk et son équipage. Il s’agit, une fois de plus, de contenter les fans sans rebuter les autres, et en outre d’y donner un bon coup de jeune. Eh bien on va dire : mission accomplie.




Sans être le film du siècle, Star Trek est un divertissement de qualité. L’univers est bien respecté, quelques clins d’œil font du pied aux fans (notamment le speech et la musique de la série qui concluent le film, ou le test du Kobayashi Maru, même si ça manque un peu de tricorders), tout est bien expliqué, et l’aventure a du vent dans les cheveux. C’est vrai que le film fait plaisir à voir pour les combats et scènes d’action, notamment parce qu’on imagine bien ces combats dans les séries existantes, juste avec les moyens qu’un gros film (150 millions de dollars de budget, avec zéro star à payer) permet. Manœuvres d’évitement, lasers, sauts spatiaux, tout est fidèle au modèle mais avec des effets spéciaux de maintenant, et on y croit à fond. D’ailleurs il m’a semblé que toutes les explosions étaient silencieuses dans l’espace, comme cela se doit en l’absence d’air, mais c’est bien le premier film qui le fait.




L’histoire est dans la veine de Star Trek, option paradoxes temporels et Romulans (même s’ils sont bizarrement faits). Comme il faut aussi le temps de rencontrer l’équipage, ça mange un peu du temps de film et le scénario est donc un peu réduit, et surtout dépourvu de choix moraux ou humains comme on avait généralement dans la série, et également privé des aspects poétiques ou surréalistes qui baignent souvent les épisodes de la série. Un peu moins de profondeur pour un film plus axé divertissement. Les acteurs, tous des petits nouveaux, sont bien dans leurs rôles. On note tout de même la présence, outre de Leonard Nimoy, impérial, d’un Eric Bana à peine reconnaissable (je ne l’ai reconnu qu’à sa voix), et d’une Winona Ryder dont on se dit juste qu’elle ressemble un peu à Winona Ryder. Côté rythme, j’espère que vous êtes venus pour ça, parce que ça décoiffe. Comme à peu près tout ce que fait JJ Abrams, il n’y a pas une seconde de mou, tout va à une vitesse folle (y compris la caméra), à tel point qu’on aimerait aussi avoir le temps de souffler, ne serait-ce que huit secondes.




En conclusion, Star Trek est un très bon divertissement, à défaut d’être inoubliable ou marquant. Par contre, maintenant que l’équipage est constitué, on attend avec impatience la suite, quand le film aura tout son temps à consacrer à une histoire avec les ramifications et la profondeur dignes d’un Star Trek. En attendant, allez voir dans l’espace si vous prenez du bon temps, je parie que oui.

A voir : pour un Star Trek grand spectacle et grand divertissement
Le score presque objectif : 7,5/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +2, on ne s’ennuie pas une seconde

Sébastien Keromen