Blanche Neige

Mirror mirror
Sortie: 11/04/2012
Pays: USA
Genre: Comédie
Durée: 1h45 Min
 
Réalisateur(s)
Tarsem Singh
Acteurs
Julia Roberts
Sean Bean
Nathan Lane
Armie Hammer
Lily Collins

Blanche Neige

par: Sebastien Keromen

Tarsem Singh fait toujours des films qui donnent envie quand on voit les images et la bande-annonce. Et qui donnent envie de se terminer vite quand on est dans la salle. Arrivera-t-il à briser cette malédiction, ou sa pomme est-elle à nouveau empoisonnée ?

Blanche Neige
Titre original : Mirror mirror
USA, 2012
Réalisateur
 : Tarsem Singh
Acteurs : Lily Collins, Julia Roberts, Armie Hammer, Nathan Lane, Sean Bean
Musique de : Alan Menken
Adapté de l’œuvre des frères Grimm
Durée : 1h45

L’histoire
Ben, l’histoire de Blanche Neige, juste un peu revue avec un peu d’action. Y en a vraiment qui connaissent pas ?




La critique

Tarsem Singh fait de superbes bandes-annonces. Que ça soit The Cell, The Fall, Les Immortels, et aussi Blanche Neige, les bandes-annonces sont d’une classe et d’un raffinement fous, chaque image travaillée et ciselée, des ralentis audacieux et esthétiques, franchement, on se met à compter les jours d’ici la sortie du film. Revoyez-les donc si vous n’êtes pas convaincus.




Tarsem Singh fait des films tout pas terribles. Les trois précédents partagent une vacuité et un ennui que la forme peine à dissimuler. Tant de recherche esthétique, tant d’attention à la forme pour un résultat si insignifiant. Je vous dirais bien de les revoir pour vous en convaincre, mais je ne le souhaite à personne. Et son petit dernier, alors ?




Étonnamment, Blanche Neige est moins ennuyeux et vide que ses prédécesseurs. Je ne vais pas dire que c’est le film de l’année, mais ça se laisse regarder sans déplaisir. Et comme le film conviendra tout à fait aux enfants, vous n’aurez pas à vous ennuyer pendant 1h45 quand vous emmènerez vos neveux ou autres nains. Il faut dire que le film a trois avantages par rapport aux précédents travaux de Tarsem Singh. Tout d’abord, une histoire bien sûr connue, mais qui fonctionne finalement pas mal et qu’on a plaisir à retrouver. En second, le film fait preuve d’humour, pas irrésistible, mais bienvenu pour éviter une énième relecture mièvre du conte. La mièvrerie n’est d’ailleurs pas tout à fait absente, mais contrebalancée également par un scénario plus moderne avec une Blanche Neige plus guerrière qu’à l’accoutumée.




Et pour finir, le point fort de ce film repose sur ses acteurs. Si on peut passer rapidement sur un prince charmant niais assumé, et sur un majordome rigolo mais sans surprise, c’est du côté des deux rôles principaux que le spectacle est assuré. Julia Roberts en méchante reine, en voilà une bonne idée, et elle ne se prive pas de s’en donner à cœur joie dans ce rôle de dictatrice capricieuse, cruelle, ridicule et roublarde. Face à elle, Lily Collins (fille de Phil Collins), rivalise de charme et d’énergie, et arrive à être aussi belle et charmante que Blanche Neige doit l’être, tout en étant crédible en battante, et en nous attachant à son personnage.




Pour le reste, costumes et décors et photo sont aussi soufflantes que dans un autre film de Tarsem Singh, et pour une fois qu’on peut en profiter sans s’ennuyer, c’est une bonne occasion. Un joli film assez sympathique, donc, pas inoubliable, mais pas honteux non plus, on finalement on s’amuse plutôt bien. Et on ne peut qu’apprécier le charme de ses actrices. Pas mal de bonne choses finalement, donc…

A voir : pour les images, pour les actrices
Le score presque objectif : 7/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +2, bonne surprise, j’y croyais pas trop, j’espère que vous accrocherez aussi

Sébastien Keromen