Ted
Ted


Sortie: 10/10/2012
Pays: USA
Genre: Comédie
Durée: 1h45 Min
 
Réalisateur(s)
Seth McFarlane
Acteurs
Patrick Stewart
Sam Jones
Giovanni Ribisi
Mark Wahlberg
Mila Kunis
Tom Skerritt
Seth McFarlane
Critique de Sebastien Keromen

Tout le monde a eu un ours en peluche quand il était petit… Mais pas un comme ça ! Ted fume, boit, baise, jure, le cauchemar de la MPAA qui accorde les ratings aux films. Mais un ours hilarant, est-ce que ça fait un film ?

Ted
Titre original : Ted
USA, 2012
Réalisateur
 : Seth McFarlane
Acteurs : Mark Wahlberg, Mila Kunis, Seth McFarlane, Giovanni Ribisi, Sam Jones, Patric Stewart, Norah Jones, Tom Skeritt
Durée : 1h45

L’histoire
Quand il était petit, John avait fait le vœu que son ours en peluche, Ted, puisse lui parler pour de vrai. Vœu exaucé. Mais 30 ans après, Ted est juste devenu un pote de beuverie et de fumette. Et menace son couple avec Lori. Comment grandir ?






La critique

Les ours en peluche, ma bonne dame, c’est plus comme avant. Mais qu’est-ce que c’est drôle ! C’est indéniable, avec Ted vous allez rire pas mal et fortement. Parce que l’humour est assez osé, mais aussi assez surprenant par moment, limite nonsense et abscons, alors que d’autres fois c’est plus classique, il y en aura pour tout le monde. En plus, tout ça a le bon goût de ne pas être politically incorrect. Attention, je ne veux pas dire que c’est politically correct, ô combien non. Mais on sent que les dialogues ne se sont pas forcés à mettre tout ce qui choque juste pour faire politically incorrect. Ils ont juste fait ce qu’ils voulaient, et ça c’est bien agréable. Tout le rôle de Ted est donc le gros point fort du film, car en plus les effets spéciaux sont irréprochables, et on y croit sans problème. Cela permet au film d’avoir quelques scènes d’anthologie comme la plupart de celles dans le supermarché, ou bien sûr la fête avec Sam Jones. Le film est bourré de références, certaines même sans doute un peu trop américaines pour qu’on les comprenne, mais mieux vaut revoir Flash Gordon avant d’y aller si votre souvenir en est flou.






Drôle et osé, chouette. Mais était-ce obligé de faire une histoire aussi chiante ? Entre un couple dont on se fout éperdument (et pour se foutre éperdument d’un couple dont la femme est Mila Kunis, faut avoir sacrément foiré la chose), un gars qui ne veut pas grandir mais dont de toute façon il est tellement caricatural qu’on se moque complètement de ce qui lui arrive, et des personnages secondaires transparents, c’est le désastre. Je vous parle pas de l’histoire de bearnapping à la fin et de névrosé obsédé par l’ours qui parle, c’est tellement loin de tout intérêt que ça n’apparaît même plus sur le radar. Et si on ajoute la mièvrerie gluante de la fin, on se demande si le gars qui a écrit ça n’est pas un peu schizophrène. Et on se demande aussi si tous les gros rires valent le coup pour l’ennui méchant que distille le reste du film. Peut-être. Mais peut-être pas.







A voir : pour de l’humour décomplexé et hilarant, si le scénario moribond ne vous gêne pas
Le score presque objectif : 6,5/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +1, résultat d’un +3 pour l’ours et d’un -2 pour l’histoire

Sébastien Keromen