Les Cinq légendes
Rise of the Guardians


Sortie: 28/11/2012
Pays: USA
Genre: Animation
Durée: 1h35 Min
 
Réalisateur(s)
Peter Ramsey
Acteurs
Hugh Jackman
Jude Law
Alec Baldwin
Isla Fisher
Chris Pine
Critique de Sebastien Keromen
Dreamworks a déjà quelques beaux succès d’animation à son palmarès, comme Madagascar, Dragons ou Kung-Fu Panda, mais à chaque nouveau film on se demande ce qu’ils peuvent faire (surtout si on se souvient encore de Gang de requins). Et pour cette année, champagne, c’est dans le haut de la qualité que ces Cinq légendes se classent.

Les Cinq légendes
Titre original : Rise of the Guardians
USA, 2012
Réalisateur
 : Peter Ramsey
Voix : Chris Pine, Alec Baldwin, Jude Law, Isla Fisher, Hugh Jackman
Musique de : Alexandre Desplats
Adapté du roman de William Joyce
Durée : 1h35

L’histoire
Jack Frost a des pouvoirs magiques de gel, depuis que la lune l’a réveillé. Mais aucun enfant ne croit en lui. Devenir un Gardien, auprès du Père Noël, de la Fée des dents, du Marchand de sable et du Lapin de Pâques, va être sa chance…




La critique

Un Père Noël avec un accent russe, un Fée des Dents emplumée, un Marchand de sable qui peut matérialiser ce qu’il veut, un Jack Frost virtuose du gel, et un Lapin de Pâques dopé aux amphétamines, qui foutent sur la gueule du Croquemitaine. Ça s’annonçait bien, non ? Mais au fil de l’attente, j’ai eu peur que le film soit finalement très basique et peu prenant. Quelle erreur ! Car le film a oublié d’être idiot, et a pensé à agrémenter la séance de plein d’autres choses que juste de la baston magique. Par exemple, un scénario. Ça a l’air de rien, comme ça, mais ça fonctionne vraiment bien ici, avec pour chaque personnage des motivations profondes, et de plus liées à cette histoire magique. Le film arrive même à être plutôt émouvant et touchant par moment, avant d’aller botter à nouveau du cauchemar. Et d’ailleurs, le film sait aussi être drôle. Peut-être pas aussi souvent qu’on l’aurait attendu, mais certains gags sont vraiment excellents, entre les elfes de Noël perdus sous leurs grands bonnets, ou les yétis qui s’expriment en Chewbacca dans le texte.




Et en plus, c’est beau (pas vu en 3D, mais il y a du potentiel). Les scènes d’action sont virtuoses, et les pouvoirs de chacun sont parfaitement réalisés. Et surtout le Marchand de sable. Personnage muet mais très expressif, chacune de ses interventions ou des rêves qu’il déploie à grand renfort de grains de sable est une image superbe. Vraiment le meilleur personnage du lot. Sans que les autres soient à la traîne, aucun personnage, y compris le méchant, n’est sacrifié, tout est très équilibré. La musique est également très réussie et ajoute au plaisir que le spectateur a devant ce conte moderne et à la fois millénaire, plein les yeux, plein les zygomatiques, plein le cœur, c’est vraiment du beau boulot. Bien loin d’être un divertissement basique pour mômes, les Cinq légendes est un conte sur l’identité, sur la foi, avec des superbes images, des grandes scènes d’action, du rire et des larmes. Et un lapin géant avec des boomerangs.

A voir : pour un excellent moment
Le score presque objectif : 8/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +3, vraiment une bonne surprise, vivement une suite !

Sébastien Keromen