Maléfique

Maleficent
Sortie: 28/05/2014
Pays: Etats-Unis
Genre: Fantastique
Durée: 1h37 Min
 
Réalisateur(s)
Robert Stromberg
Acteurs
Angelina Jolie

Maléfique

Verdict: Très Bon

par: Arnaud Weil-Lancry


Miroir, mon beau miroir, qui est la plus belle… ? Comment ça ce n’est pas moi ?!

L’histoire
Maléfique est une très belle fée vivant dans la Lande, une contrée à l’abri des humains. Mais sa vie va basculer lors de sa rencontre avec Stephane…

La critique

Disney revisité…
Ces dernières années, la mode est à la revisite des classiques de Walt  Disney (ou les Contes de Perrault, comme on veut… !) : Blanche Neige et le Chasseur (Rupert Sanders), Blanche Neige (Tarsem Singh)… Et maintenant, Maléfique, de Robert Stromberg,qui réalise ici son premier film. A noter sa participation par le passé à d’autres œuvres fantastiques telles que Le Monde Fantastique d’Oz ou Alice au Pays des Merveilles. Tiens, rien qu’en parlant de ce dernier, le parallèle avec Maléfique est réel : inspiré d’une œuvre de Walt Disney, environnement visuel ultra-léché, mais c’est tout. Maléfique n’est pas raté comme le fut Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton, bien au contraire. Cette revisite s’avère extrêmement inspirée et se laisse voir avec un plaisir coupable.

Effectivement, découvrir Angelina Jolie dans un tel rôle pouvait au premier abord paraître incongru mais l’épouse de Brad Pitt accomplit des merveilles en campant une Maléfique divine, à la fois démoniaque et touchante, sensible et féroce. Car sous l’unique motif de nous reraconter La Belle au Bois Dormants, Maléfique est aussi bien une préquelle qu’un film parallèle, permettant de découvrir le « monde merveilleux de Disney » d’un versant complètement différent.. Si le film est finalement sans surprise, il se laisse voir avec un plaisir certain, l’ambiance et le visuel tant travaillé y étant pour beaucoup. La 3D sert particulièrement bien l’histoire, et James Newton Howard nous livre une partition musicale plutôt honnête, mais encore à mille lieues que ce qu’il pouvait nous offrir à l’époque de l’âge d’or de Night Shyamalan. Toutefois, l’acteur incarnant le Roi Stephane, Sharlto Copley, est transparent comme ce n’est pas permis, ce qui est dommage quand on songe au potentiel d’un tel personnage et surtout à l’idée que Jude Law était pressenti pour ce rôle.

On dira assez justement que Maléfique est au final un film très honnête tout à fait dans l’ère/air du temps, aussi bien pour divertir petits et grands.

Verdict : 7/10
Une très agréable surprise et une belle revisite du conte de Disney.