Big eyes

Big eyes
Sortie: 18/03/2015
Pays: USA
Genre: Biopic
Durée: 1h45 Min
 
Réalisateur(s)
Tim Burton
Acteurs
Terence Stamp
Jason Schwartzman
Danny Huston
Amy Adams
Christoph Waltz

Big eyes

Verdict: Bon

par: Sebastien Keromen

Tim Burton s’était fait rare depuis 2 ans, mais voilà enfin son nouveau film. Une histoire originale, des grands yeux sur l’affiche, et des acteurs excitants, ça partait bien. Mais à l’arrivée ?

Big eyes
Titre original : Big eyes
USA, 2014
Réalisateur
 : Tim Burton
Acteurs : Amy Adams, Christoph Waltz, Danny Huston, Jason Schwartzman, Terence Stamp
Musique de : Danny Elfman
Durée : 1h45

L’histoire
Margaret est peintre, et a un style bien à elle. Son mari décide de se proclamer l’auteur de ses tableaux pour les vendre plus facilement. Combien de temps pourra-t-elle supporter ce mensonge ?



La critique

Tim Burton reste mon réalisateur préféré. Même si ses deux derniers films, il y a 2 ans, m’avaient pas mal déçu. Et malheureusement, si Big eyes est tout de même en progrès par rapport à Dark shadows (pas difficile) et Frankenweenie, c’est quand même encore loin du nirvana. Pourtant, l’histoire était a priori intéressante : dans les années 60, Walter Keane est devenu célèbre pour ses tableaux d’enfants malheureux avec des grands yeux. Mais en fait c’est sa femme qui les peignait. Convaincue par son mari que les tableaux d’une femme peintre ne se vendraient pas, elle a accepté de se taire, jusqu’au moment où elle ne s’est plus tue. Une histoire originale et prometteuse ? En fait pas tant que ça, car il n’y a absolument rien de plus à raconter que ce pitch. Tout le reste est du délayage, des scènes de ménage sans intérêt, et rien de vraiment passionnant. Ce qui fait instantanément de Big eyes un petit film, prisonnier de son sujet trop simple. Et dans ce petit film, Amy Adams et Christoph Waltz, pourtant a priori des excellents choix, vont en faire des tonnes, vraiment trop (surtout lui). Et on avait pourtant aussi des seconds rôles prometteurs, mais qu’on voit finalement très peu.



Big eyes n’est pas totalement raté pour autant, le gars Tim Burton sachant réaliser un film, le gars Danny Elfman sachant faire une jolie musique, et l’histoire reste tout de même intéressante dans son pitch principal. C’est sympathique par moment, pas assez souvent émouvant, parfois plat et répétitif, et le film n’aborde malheureusement quasiment pas le processus de création artistique, qui aurait pu combler une partie du vide de l’histoire. Pas totalement à déconseiller, mais tout de même un film très mineur et pas tout à fait réussi, malgré son histoire originale et ses acteurs séduisants. Zut alors.



À voir : pour l’histoire, sans en attendre trop
Le score presque objectif : 6,5/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +/-0, pas vraiment d’avis

Sébastien Keromen