Mother !

Mother !
Sortie: 13/09/2017
Pays: Etats-Unis
Genre: Thriller
Durée: 2h02 Min
 
Réalisateur(s)
Darren Aronofsky
Acteurs
Michelle Pfeiffer
Ed Harris
Javier Bardem
Jennifer Lawrence
Critique de Arnaud Weil-Lancry

Avec une telle réputation, Mother ! pourrait être bien compliqué à chroniquer, n'est ce pas… ? Finalement, peut-être que non…

L’histoire
Une femme vit dans une grande et belle maison avec son époux écrivain. Elle se consacre à sa demeure, pendant que son mari tente de (re)trouver l’inspiration…

La critique

Darren, Darren Darren…
Sans être aussi « accessible » qu’un Christopher Nolan, Darren Aronofsky sait faire parler de lui de manière toute similaire : thèmes proches redondants, patte cinématographique reconnaissable entre mille, que celle-ci soit visuelle ou scénaristique, soin délirant du détail… Et surtout, ne laisse jamais indifférent. Choquant, dérangeant, angoissant… Aronofsky aime faire parler de lui. Mother !, son dernier long métrage, ne déroge pas à la règle c’est certain, mais risquera d’en décevoir certains.



La Création…
Une jeune et jolie femme vit avec son mari écrivain qui cherche l’inspiration. Soudain, un individu sonne à leur porte. .. Le démarrage de Mother ! est vraiment excellent. Dérangeant et malsain, ça démarre clairement sur les chapeaux de roues avec ce couple d’étrangers qui débarquent dans une vie trop bien rangée. Ces étrangers sont parfaits, Ed Harris et Michelle Pfeiffer instillent ce qu’il faut de malaise pour permettre au drame de se mettre en place. Toutefois, le drame ne part pas dans la direction attendue mais plutôt dans une ambiance assez délirante de fin du monde dans laquelle Darren Aronovsky se lâche avec ses thèmes préférés, tout particulièrement celui de la Création. Dans toute sa splendeur et  toute sa démesure… Malheureusement… La première partie si brillamment mise en scène finit par complètement s’éclipser dans une seconde partie apocalyptique que n’aurait pas renié un George Miller. Jennifer Lawrence et Javier Bardem jouent leur rôle avec brio dans cette seconde partie survoltée aux frontières de la Création de toute chose, mais néanmoins, la dimension limite guignolesque qui est atteinte désamorce finalement tout le propos : trop, c’est trop.

Démence…
La démence créatrice qui a toujours fait la force de Darren Aronofsky échoue quelque peu dans Mother !. Là où un Black Swan ou un Requiem for a Dream évitaient sans trop de souci l’excès et la caricature, Mother ! se prend les pieds dans le tapis avec son revirement qui n'a rien à envier au Rosemary's Baby de Polansky. Quel dommage lorsque on s’attarde sur l’excellence de la première partie… Peut-être serait-il temps pour le réalisateur américain d’essayer de se renouveler…

Verdict : 6/10
Trop caricatural pour être efficace, Mother ! ne marquera pas les esprits…