Seven Sisters

What Happened to Monday ?
Sortie: 30/08/2017
Pays: USA, Fr, B
Genre: Science Fiction
Durée: 2h04 Min
 
Réalisateur(s)
Tommy Wirkola
Acteurs
Glenn Close
Willem Dafoe
Noomi Rapace
Critique de Arnaud Weil-Lancry

7 sœurs, 7 jours, 7 destins…

L’histoire
Dans un futur proche, la surpopulation mondiale condamne les familles à n’avoir plus qu’un seul enfant…

La critique

Anticipons…
Le cinéma d’anticipation n’est pas le genre le plus facile. Vaste et ouvrant des possibilités infinies, il n’est pourtant pas surpeuplé. On compte toutefois ses succès sur les doigts de la main : Bienvenue à Gattaca, Les Fils de l’Homme, Strange Days… Dans le cinéma récent du moins. Fréquemment, le scénario montre des carences agaçantes et une certaine incapacité à pouvoir être généralisé : on a souvent quelques difficultés à y croire... On cherche et trouve facilement les failles scénaristiques et on passe à autre chose en se disant que c’est un bon divertissement pour un samedi soir barré à la maison. Seven Sisters, malgré quelques bonnes idées n’échappe pas à cette norme un rien mortifère : c’est pas mal mais on s’ennuie un peu dans ce futur immédiat sans enfant et sans avenir. Bon… Et disons qu’on a tellement vu partout « vous ne devinerez jamais la fin » qu’on s’attend un peu à un nouveau Blade Runner. Un peu, certes, mais Tommy Wirkola finit par accoucher d’une souris. Mignonne et talentueuse, Noomi Rapace ne peut, à elle seule sauver tout le film.



7 frangines…
Il était une fois 7 sœurs qui étaient condamnées à n’être qu’une. Leur grand-père, impérial (inévitable) Willem Dafoe les condamne donc à ne sortir de chez elles qu’une fois par semaine. Bien sûr, cette programmation bien huilée dérape… Et seules contre tous, les sœurs tenteront de bouleverser le système… Notre jolie héroïne de Millenium a muri et a toujours un jeu aussi percutant, à la fois tout en énergie et tout en sentiment. Les sept facettes de la semaine sont plutôt bien interprétées mais c’est probablement le nombre de personnages principaux qui perd le film. Le concept de sept sœurs pour les sept jours est certes ingénieux mais d’un autre côté, une durée classique de film est trop faible pour qu'on puisse s’attacher à elles. Les diverses frangines ne sont qu’effleurées (mais honnêtement, peut on y faire quelque chose ?) et cet effleurement laisse un arrière-goût de frustration assez sec. D’autant plus que les seconds rôles sont franchement quelconques voire complètement insipides. Quelle ironie… Sept personnages principaux et quelques secondaires mais ces derniers n’opposent jamais un contre poids suffisamment solide aux sept sœurs. Vous me répondrez : en a-t-on vraiment besoin ? Mine de rien, oui… car Noomi Rapace reste quand même la « même » personne.

Donc finalement ce Seven Sisters se laisse voir malgré son côté sans surprise et ses personnages secondaires bons à passer par la fenêtre. Le pitch est sympathique les dix premières minutes, mais on en attendait tellement plus. Restent quelques scènes inattendues d’une extrême violence et d’une brutalité limite surannée comme un petit cri de désespoir de ne pas parvenir à nous marquer un peu plus. C’est malheureusement le cas : Seven Sisters sera très rapidement oublié.

Verdict : 5/10
Un petit film d’anticipation qui se distingue surtout par ses sept héroïnes et vraiment pas par son scénario ou ses personnages secondaires.