Rocketman

Sortie: 20/05/2019
Pays: USA
Genre: Biopic
Durée: 120 Min
 
Réalisateur(s)
Dexter Fletcher
Acteurs
Jamie Bell
Bryce Dallas Howard
Richard Madden
Taron Egerton
Critique de Emmanuel Galais
Rocketman nous raconte la vie hors du commun d’Elton John, depuis ses premiers succès jusqu’à sa consécration internationale. Le film retrace la métamorphose de Reginald Dwight, un jeune pianiste prodige timide, en une superstar mondiale. Il est aujourd’hui connu sous le nom d’Elton John. Son histoire inspirante, sur fond des plus belles chansons de la star, nous fait vivre l’incroyable succès d’un enfant d’une petite ville de province devenu icône de la pop culture mondiale.

Après « Bohemian Rhapsody », Dexter Fletcher, qui ne fut pas crédité au générique du succès mondial de l'année 2018, peux enfin tenir sa revanche avec « RocketMan », un biopic retraçant la vie de Sir Elton John. De la même manière que pour le film sur Freddie Mercury (Brian May et Roger Taylor), la star est impliquée dans la production, et a donné son autorisation pour que le réalisateur et son scénariste Lee Hall (Cheval de Guerre), puissent explorer les faces lumineuses et surtout les plus obscures de l'existence de la star planétaire. Du coup forcément, une question se pose, sachant que Dexter Fletcher fut appelé à la rescousse pour finir « Bohemian Rhapsody », est-il réellement à la hauteur d'un biopic sur une star planétaire, et a-t-il suffisamment les capacités de pouvoir mettre en lumière toutes les faces cachées d'un personnage aussi complexe qu’Elton John ? 

Et bien la réponse, est oui et mille fois oui ! Avec « RocketMan », le réalisateur signe une œuvre majeure, délirante, totalement à l'image du personnage, et surtout amène une certaine vision du Biopic, qui aurait certainement pu servir celui du groupe Queen. Car avant tout, Elton John c'est un chanteur exubérant, avec des costumes plus excentriques les uns que les autres, une certaine image de la prestation scénique, et surtout des chansons endiablées ou mélodieuses qui traversèrent les époques et furent sources d'inspirations pour des réalisateurs comme Baz Luhrmann, par exemple, dans son film « Moulin Rouge ». Si les chansons d’Elton John ont une résonnance dans nos vies de public, le réalisateur s’amuse à les faire cette fois-ci, devenir le miroir évident de son compositeur et rend ainsi hommage à la collaboration fructueuse et indéféctible d’Elton John et de son auteur Bernie Taupin.

Avec son film « Rocket Man », Dexter Fletcher a donc bien compris que se limiter à une narration linéaire de la vie d’Elton John ne suffisait pas. Et comme cela aurait pu être le cas dans « Bohemian », il en fait une sorte de comédie musicale endiablée, dans laquelle les sentiments se transforment en chorégraphies, en chant choraux ou en moments de grâce comme avec « Rocketman » où le public est littéralement cueilli. Avec un sens aigu de la mise en scène, le film à la capacité de passer de la folie à la tendresse, du délire à l'émotion et surtout de pouvoir utiliser chaque plan, chaque note des chansons de la star, et surtout chaque passage important dans cette vie qui suffit qui fut faite d'alcool, de drogue, de sexe, et surtout de recherche inlassable d'amour et de tendresse, et de nous faire découvriri avec beaucoup d’émotion les différentes d’une personnalité complexe.

Et puis surtout, il y a eu en 2018, Rami Malek en Freddie Mercury, en 2019, il y a Taron Edgerton en Elton John. L’acteur est époustouflant, éblouissant, renversant et toute une suite de mots finissant en « ant ». Il compose son personnage avec, certes, un mimétisme remarquable, jusqu’à chanter lui-même, les chansons (ce que ne faisait pas Rami Malek), et pour nous bluffer un peu plus, il impose une composition toute en sensibilité, montrant une facette de lui, que nous n’avions pas encore eut le loisir de découvrir. Si « Kingsman » nous a permit de découvrir cette acteur, « Rocketman » nous délivre toute l’étendue de son talent. Face à lui des comédiens comme Jamie Bell (Billy Elliott) ou Richard Madden (Game Of Thrones) viennent composer des personnages aussi différents que majeurs dans l’existence de l’artiste, Bernie Taupin pour le premier et John Reid, le manager et amant de la star. 

Elton John, a su nous toucher avec ses chansons, avec ses prestations scéniques, toutes plus incroyables les unes que les autres, a vendu des millions d'albums à travers le monde et remplir toute sortes de salles de spectacles, et même si ces 20 dernières années il a su se faire un peu plus discret pour pouvoir profiter pleinement de sa nouvelle vie amoureuse, il fallait un réalisateur et un acteur à la hauteur de toute sa folie contagieuse. Dexter Fletcher parvient avec « RocketMan » à nous faire découvrir une existence complexe, faites de désamour, de sensibilité et de recherche constante d’un idéal. Avec Taron Edgerton, Le compositeur de chansons comme « Your Song », « I'm still standing » ou encore la bande originale du dessin animé « Le Roi Lion » trouve un acteur sensible et talentueux qui lui rend un bien bel hommage tout en sachant trouver la bonne gestuelle et la bonne tonalité pour faire renaître ce parcours hors norme.