Sans un Bruit 2
A Quiet Place Part. 2
Sortie:
16/06/2021
Pays:
USA
Genre:
Durée:
97 Min
Réalisateur(s):
Acteurs:

Sans un Bruit 2

Verdict: Très Bon

par: Emmanuel Galais


Après les événements mortels survenus dans sa maison, la famille Abbot doit faire face au danger du monde extérieur. Pour survivre, ils doivent se battre en silence. Forcés à s’aventurer en terrain inconnu, ils réalisent que les créatures qui attaquent au moindre son ne sont pas la seule menace qui se dresse sur leur chemin.


Après un premier opus en 2018, dans lequel, le réalisateur John Krasinski, que l’on connait notamment pour être l’acteur principal de la série Jack Ryan, nous invitait à plonger dans une histoire, qu’il signait avec deux acolytes :  Scott Beck (Haunt) et Bryan Woods (XOXO) où des extra-terrestres, tuent au moindre bruit que font leurs victimes, « Sans un bruit 2» revient pour nous plonger dans la suites des événements. Cette fois-ci le réalisateur signe à lui tout seul le scénario et décide de reprendre là où le premier opus s’était arrêté, en n’omettant pas au passage de raconter comment tout cela avait commencé.


Force est de constater que Krasinski maitrise son sujet. Lui qui, durant le confinement prenait à contrepied les médias et leurs mauvaises nouvelles en faisant des chroniques de bonnes nouvelles, semble en route pour devenir une référence en matière de film d’angoisse. Car, ici, avec « Sans un bruit 2 » il enfonce le clou de ces humains aux prises avec des créatures extra-terrestres qui deviennent folles dès qu’elles entendent un bruit et « zigouillent » à une vitesse remarquable. Autant dire qu’il vaut mieux ne pas avoir mangé un Chili la veille, car cela peut avoir une incidence désastreuse. Après ce bon mot un peu douteux, il faut bien avouer que le postulat de faire un film où les acteurs n’ont quasiment pas le droit de parler, donc pas de texte à dire est assez intéressant. Car du coup, outre le jeu des acteurs, c’est la mise en scène qui doit d’un coup s’adapter à cette notion de silence et se mettre ainsi au service de la narration pour garder toute la tension nécessaire à ce type de film.


Et ce qui marchait déjà bien dans le premier opus, conserve toute son utilité dans ce deuxième. Car tout tourne autour de ces sons que l’on fait habituellement sans s’en rendre compte forcément, mais qui dans, ce type de situation, deviennent source de tension évidente. Le réalisateur laisse de temps en temps, le spectateur reprendre son souffle, mais c’est pour mieux créer à nouveau une tension qui ne le lâchera pas avant la fin du film. Et d’une excellente idée de départ vient une autre, assumée ou non, de mettre, cette fois-ci au cœur de l’intrigue, en tant qu’héroïne une jeune fille malentendante.


On l’aura compris, normalement prévu en sortie début 2020, le film fut l’une des premières victimes de la crise sanitaire, mais fort heureusement, Paramount a tenu quand même à lui assurer une sortie en salle et c’est une excellente idée, car si le film marque par le silence c’est aussi avec la qualité de ses effets spéciaux, sonores notamment que le film prend tout son sens. C’est assez rare, dans ce type de film, mais « Sans un bruit 2 » est une excellente suite, qui ne surpasse pas le premier opus, mais garde suffisamment de surprises pour ne pas être lassante.