Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Inside man (HD DVD)

Catégorie Cinéma
Titre Original Inside man
Genre Policier
Pays Usa
Date de sortie 04/12/2007
Réalisateur Spike Lee
Avec Denzel Washington, Jodie Foster, Clive Owen, Willem Dafoe, Chiwetel Ejiofor, Christopher Plummer
Format HDDVD
Boitier Amaray
Producteurs Brian Grazer
Scénaristes Russell Gerwitz
Compositeur Terence Blanchard

Critique de José Evrard
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 130 min
Support
   
   

Critique de Sébastien Keromen

L’histoire
Dalton Russel nous raconte le casse parfait, le casse qu’il a effectué. Et il ne répétera pas deux fois. Ce matin-là, quatre personnes ferment derrière eux les portes de la banque, et prennent en otage employés et clients…

La critique

Un film de " braquage parfait " (avec sans doute l’idée qui tue), mené par Clive Owen, combattu par Denzel Washington, et perturbé par Jodie Foster : qui ne signerait pas tout de suite pour aller voir le film ? Quand en plus c’est Spike Lee aux commandes, on n’imagine pas que ça puisse être raté. Et on a raison. D’un autre côté, des films avec cambriolage incroyable, on en a quand même déjà vu un paquet (Ocean’s eleven, récemment, par exemple), et il faut tout de même que Spike Lee ait trouvé quelque chose de nouveau pour nous surprendre. Et bien pas totalement. En fait, pour faire rapide, Inside man est un bon film de braquage, bien fait, mais qui ne justifie pas de faire une nouvelle fois le déplacement si on n’est pas inconditionnel.
Ne dramatisons pas, le film est au niveau où on l’attendait, et les acteurs se régalent dans des rôles sur mesure. Mais c’est vrai qu’on se retrouve en terrain plus que connu : le petit génie qui fait le casse, et qui bien sûr a un but et des moyens cachés, face au flic plus malin que les autres, qui ne se laissera pas mener en bateau (ou juste un peu). On ajoutera tout de même en plus de l’habitude le rôle de Jodie Foster, représentante d’intérêts privés et d’influences politiques qui change un peu, mais juste un peu, la donne. Le problème, c’est qu’à partir de là, le scénario avance un peu trop doucement (quasiment pas pendant la première heure), et les idées et surprises ressemblent un peu à des pétards mouillés, ou ne semblent pas très claires car pas très bien exposées, ou ne justifient pas l’attente qu’on avait mise en elles. Au moment de la surprise finale, vous ne vous lâcherez pas " Whaoo " ou " La vache " ou " J’y crois pas ", mais sans doute un " ah, tiens " un peu faible.

Si le scénario reste au minimum syndical, la réalisation est brillante. Spike Lee s’intéresse tout autant aux scènes qu’aux personnages, et brouille un peu les cartes en incluant dans le récit quelques scènes qui s’inscriront plus tard dans la chronologie. Pas révolutionnaire mais obligeant un peu le spectateur à réfléchir pour mettre les pièces en place dans son esprit. On a droit à quelques touches bien vues de social de notre temps et de discrimination raciale, parce que quand même c’est Spike Lee. Complétez avec un bon choix musical (avec une étonnante musique indienne (des Indes) pour ouvrir et conclure le film). On peut juste regretter un épilogue qui m’a semblé totalement inutile, 10 minutes de trop. Au final, pour les amateurs du genre, s’ils ne s’attendent pas à un film qui révolutionne le genre ou à un retournement final incroyable, un film à voir.

A voir : si vous aimez le genre
Le score presque objectif : 7/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +1, avec une meilleure idée pour le scénario ça aurait pu être incontournable



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une très belle image, très cinéma avec le grain déjà présent lors de la diffusion dans les salles. Beaucoup de détails et une profondeur assez bluffante dans les images.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais Dolby Digital Plus 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Moyenne
Français Dolby Digital Plus 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Moyenne

Les surrounds sont bien sages dans ce mixage HD. Mais comme il y a beaucoup de dialogues, les voix sont justes et bien découpées. Comme d’habitude , elles sont bien ieux intégrées dans le mixage originel en Vo.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Scènes coupées : au nombre de 5, on comprend pourquoi elles ont été coupées

Making of :  petit reportage promotionnel mais qui a au moins el mérite de montrer le travaild e bout en bout, de la lecture du scénario au montage.

Le quatrième : petite rnecontre entre Spike Lee et Denzel Washington autour de leur quatrièmme film ensemble. C’est assez bluffant de voir l’immense respect que montre Denzel Washington vis-à-vis du réalisateur.

Commentaire audio de Spike Lee

Un dernier mot sur les bonus : Il est évident que ce HD DVD est clairement sous-exploité en termes d’interactivité. On se croirait dans une édition simple de DVD. Le comble, tout de même vu les capacités de stockage du support.