Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Le jour où la terre s'arreta

Catégorie Cinéma
Titre Original The day the earth stood still
Genre Science Fiction
Pays Etats-Unis
Date de sortie 11/12/2008
Réalisateur Robert Wise
Avec Michael Rennie, Patricia Neal, Hugh Marlowe, Lock Martin
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Julian Blaustein
Scénaristes Edmund H. North
Compositeur Bernard Herrmann

Critique de Chanh Hong
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 92 min
Support
   
   

L’histoire est simple, un vaisseau spatial débarque un beau jour à Washington sans prévenir, semant la panique au niveau des habitants des Etats-Unis ainsi que ceux du monde entier. Le gouvernement tente de calmer les habitants, et en même temps envoie l’armée pour encercler le vaisseau spatial. Les portes du vaisseau s’ouvre, son passager extra terrestre en descend, accompagné d’un robot géant. L’extra terrestre prétend venir en paix, et vouloir délivrer un message à tous les habitants de la planète Terre.

Voilà le film de science fiction avec débarquement de vaisseaux extra terrestres, qui a influencé (souvent aussi imité et rarement égalé) de nombreux films de science fiction tels que «Independence day», «Mars Attacks», le remake récent portant le même nom «Le jour où la terre s'arrêta».
Mais contrairement à «Independence day» qui a copié honteusement tout le début de «le jour où la terre s'arrêta», et qui a ensuite transformé l'histoire en film Pop-corn pour adolescents sans grand intérêts. Le film de Robert Wise est réussi tant au niveau de la forme que du fond.
«Le jour où la terre s'arrêta» réussi le tour de force de faire un film de science fiction sérieux et divertissant. En effet, malgré le genre auquel le film est étiqueté, ça ne l'empêche pas de mettre le doigt sur des vérités et des problèmes qui sont toujours d’actualité du jour d’aujourd’hui. Notamment un regard très critique sur l'être humain: égoïste, irresponsable, stupide. Il nous met en garde également contre la prolifération du nucléaire et ses dangers sur l’environnement et la paix du monde.
Le sérieux du film vient également des effets spéciaux qui devaient être impressionnant pour l’époque, et qui sont loin d’être ridicules (ex: les plans de débarquement du vaisseau spatial). L'utilisation avec parcimonie des effets spéciaux évite au film de devenir Kitsch. Le réalisateur a préféré se concentrer sur l’histoire, l’atmosphère du film.
Le jeu des ac
teurs également contribue à la crédibilité du film. Ils jouent juste sans trop en faire.

Le côté divertissant est apporté par la réalisation et un montage très moderne. Les séquences s'enchaînent à un rythme dynamique, sans temps mort. Les plans, notamment ceux du vaisseau sont mémorables. L’esthétisme de l’ensemble du film également restent ancré dans les mémoires après une seule vision du film (ex: le Robot, le vaisseau, les plans vers la fin à l’intérieur du vaisseau). La musique de Bernard Herrmann (compositeur des films de Hitchcock) joue un grand rôle, renforçant le côté inquiétant et menace imminente au film.

Voilà un film à découvrir ou à redécouvrir pour ne pas oublier qu’un film de science fiction impliquant les extra terrestres ne se limite pas à «Independence day», mais peut être intelligent et sérieux et divertissant à la fois.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.33:1
   
   

L’image est tout simplement sublime pour un film de cette époque. La restauration et le transfert sont quasiment sans défaut, aucune trace  de poils, ou l’usure de la copie film n’est à déplorer. La définition est aussi superbe, apportant un grand nombre de détails aux images qui défilent à l’écran.
Ce transfert rend justice au film qui a été tourné en Noir et Blanc.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Moyenne Moyenne Moyenne
Français DTS 5.1 Oui Oui Oui Moyenne Moyenne Moyenne
Allemand Sous-Titrage Oui Non Non      

Le son est encodé en DTS HD MASTER 5.1 pour la V.O et DTS pour la V.F.
La V.O est à privilégier pour sa clarté, sa précision. Bien que ce soit en 5.1, les effets restent discrets (normal pour un film datant de 1952). Un bon point de la part de la FOX qui n’a pas essayé de moderniser la bande son et essayant de créer de nouveaux effets pour en faire un film d’aujourd’hui. Au contraire, la FOX est resté fidèle à la bande sonore originale.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

La Fox est plus que généreux en termes de Bonus à commencer par :

Le commentaire audio du réalisateur Robert Wise accompagné du réalisateur Nicholas Meyer(lui aussi a réalisé un «Star Trek»), un commentaire complet, très intéressant dans le sens où le réalisateur Robert Wise délivre tout le long du film des mines d’or d’informations et d’anecdotes concernant le film.

A cela s’ajoute un deuxième Commentaire audio  d’historiens et compositeurs qui se concentrent sur le compositeur Bernard Herrmann et son oeuvre.

la bande originale du film sur une piste DTS 5.1 isolée
: comme son titre l’indique, ce bonus permet de regarder le film avec seulement la bande son originale du film, sans dialogues ni autres sons et bruitages.

Mystérieux et mélodieux Thérémine: le compositeur Peter Pringle présente le fonctionnement du Thérémine, un instrument produisant des sons étranges qui ont contribué à donner une atmosphère terrifiante au film.

Interprétation du thème musical du film: le compositeur Peter Pringle rejoue le thème musical du film.

Enfin pour finir avec cet instrument, il y a Thérémine interactif: ce petit jeu interactif permet de composer ses propres notes de musique avec cet instrument mystérieux.

Gort Command, jeu interactif
: est un mini jeu de tir interactif avec Gort le robot du film.

Making of classique sur le film avec l’intervention du réalisateur et de certains comédiens du film, qui se remémore les souvenirs et anecdotes de tournage.

Décoder Klaatu Barada Nikto
: un documentaire qui revient sur les thèmes abordés dans le film, ainsi que l’explication apportée à la phrase mystérieuse prononcée en langage extra terrestre vers la fin du film.

Une brève histoire de soucoupes volantes
: comme son titre l’indique, il s’agit d’une compilation d’histoires de soucoupes volantes et de rencontres avec les extra terrestres, donnant la parole aux personnes ayant été témoins de ce genre de phénomènes.

L'étonnant Harry Bates : il s’agit d’une featurette dressant le portrait de l’auteur de la nouvelle qui a inspiré le film.

Edmund North : L'homme qui a fait s'arrêter la terre
: un autre portrait, cette fois sur le scénariste du film.
Accompagné ensuite du Court-métrage écrit et produit par Edmund North, qui a pour sujet    
un thème toujours d’actualité aujourd’hui: l’écologie.

Fox Movietonews : il s’agit d’un court documentaire d’époque diffusé avant le film.

Pour terminer, Il y a les habituels galerie photos et bandes annonces.