Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Ghosts of Mars

Catégorie Cinéma
Titre Original Ghosts of Mars
Genre Drame
Pays USA
Date de sortie 14/10/2009
Réalisateur John Carpenter
Avec Natacha Henstridge, Jason Statham, Ice Cube, Pam Grier
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Sandy King
Scénaristes Larry Sulkis, John Carpenter
Compositeur John Carpenter

Critique de Maxime Claudel
Editeur M6 vidéo
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 100 min
Support
   
   

Synopsis
En 2176, la Terre a fait de Mars une colonie minière où 640 000 personnes tentent de vivre dans un environnement hostile.
A Chryse, la capitale de la vallée sud, le lieutenant Melanie Ballard et son équipe reçoivent l'ordre de transférer James "Desolation" Williams, un criminel de la pire espèce, à la Cour de justice. Ils débarquent alors dans la ville abandonnée de Shining Canyon. Seuls Desolation et une poigné de détenus, enfermés dans leur cellule, semblent être les rescapés d'une terrible catastrophe. Des cadavres mutilés jonchent les couloirs de la prison.
Au même moment, au fond du cratère de la mine à ciel ouvert, un étrange rituel se déroule. Des milliers de guerriers en transe s'adonnent à des rites barbares et sanglants. Le Bien va s'allier au Mal pour combattre le Pire.

Critique artistique
Grande maître de l’horreur/épouvante, Carpenter transforme ici un pitch fort classique en une descente aux enfers allant crescendo. Si au début, il prend le temps de poser ses personnages, tous plus stéréotypés les uns que les autres, petit à petit une tension se crée jusqu’à exploser dans une bataille sanguinolente et épique. Cette atmosphère morbide nous la devons déjà à la planète Mars. Rougeâtre, les constructions y sont alambiquées et l’air y est irrespirable. Ce théâtre, peu reluisant, s’apparente donc à un véritable maelström. La mise en scène de Carpenter, utilisant des techniques simples, est également garante de ce climat infernal. Les musiques sont par exemple très soignées et des thèmes aux sonorités récurrentes nous imbibent dans cette ambiance malsaine.

Mars et ça repart
S’il y a bien un personnage qui se détache de l’intrigue c’est sans conteste celui incarné par Natasha Henstridge. Véritable combattante, elle puise sa force de son statut de femme dans un monde d’hommes et de son désir d’évasion. Il est fort dommage que les électrons qui gravitent autour de ce noyau ne soient pas aussi développés qu’elle. Jason Statham y joue le macho de base, Ice cube se plaît en bad-boy, les deux nouvelles recrues pêchent par leur inexistence, le méchant passe son temps à gémir… Les interactions entre ces différents personnages ne sont d’ailleurs pas aussi poussées que dans The Thing par exemple. La force du film est donc ailleurs…

Conclusion
Si l’on prend Ghosts of Mars pour ce qu’il est vraiment, à savoir un film qui fait la part belle à l’ambiance et ce au détriment du reste,  alors il remplit parfaitement son rôle en nous plongeant dans un véritable enfer.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

La photographie très sombre est assez difficile à mettre en exergue. Ce blu-ray, sans s’attirer les honneurs, s’en sort plutôt bien en nous proposant des noirs de bonne tenue. La compression est parfaitement exemplaire et pas une once d’artefact n’est à déplorer. Il apparaît juste dommage que le piqué ne s’envole jamais vraiment, se contentant du strict minimum pendant toute la durée du film.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne

En revanche, le son lui nous décolle les tympans. La richesse sonore du film de John Carpenter est sublimée par la piste DTS HDMA. Explosions, craquements, claquements, tout est parfaitement retranscrit et spatialisé avec brio. Cela rajoute au spectacle et nous permet de nous plonger dans cette ambiance si particulière. Peu de différence entre la VO et VF si ce n’est des voix plus soutenues en VO.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

• Commentaire audio de John Carpenter et Natacha Henstridge

 Making of (SD, 17 minutes) : très court et au final peu informatif vu qu’il se contente de nous montrer des prises. Cependant, on peut apprécier la façon dont les effets spéciaux « maisons » sont mis en place.

• Making of des effets spéciaux (SD, 6 minutes) : une succession d’images nous présente les incrustations numériques. En bref, rien de neuf à l’horizon…

 Interviews de John Carpenter et de l’équipe du film (SD, 8 minutes) : tandis que John revient sur les origines du projet (choix du lieu de tournage, orientation des effets spéciaux), les principaux acteurs du film reviennent sur leur participation.

• L’univers de Ghosts of Mars (SD, 3 minutes) : derrière ce nom évocateur se cache en fait une simple succession de croquis/photos sous fond de musique rock.

 Les projets d’affiche cinéma française

• Les bandes annonces
de Vampires et Emprise


Conclusion : La partie image est un peu trop lisse pour réellement marquer, le son s’en sort avec les honneurs. Quant aux bonus, ils sont courts, peu intéressants et pas du tout à la hauteur du support…