Les films par genre: Drame

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  +10 < > 
Infidel Le réalisateur de « Le Jeune Messie » enfonce le clou avec « Infidel », l’histoire vraie d’un prêcheur américain qui se retrouve prisonnier au Liban puis en Iran.
Contes Cruels de la jeunesse Le réalisateur Nagisa Hoshima fut l’un des maitres de la « Nouvelle vague » Japonaise. Il signe avec « Contes Cruels de la jeunesse », une œuvre qui marquera le style Oshima. 
Umberto D. Film préféré de son réalisateur : « Umberto D. » de Vittorio De Sica, est également considéré comme un des chefs d’œuvres du néoréalisme.
Seuls les Anges ont des Ailes Howard Hawks l’un des réalisateurs les plus iconiques du Hollywood d’entre-deux guerres signait avec « Seuls les anges ont des ailes » l’un de ses plus beaux films.
L'incompris « L’Incompris », le mélodrame signé Luigi Comencini, qui connut une carrière chaotique sort enfin en Blu-ray chez Carlotta, dans une édition soignée. 
Frères d'Arme Emilijan et son jeune frère Stanko sont liés par un secret d’enfance qui les a contraints à quitter leur pays natal. Aujourd’hui, Emilijan s’est parfaitement intégré en France. Il travaille dans la zone portuaire de Brest et vit une histoire d’amour avec Gabrielle. Stanko, lui, vit dans la nostalgie
Bella Premier long métrage d’Alejandro Monteverde, « Bella » est un film qui trait de l’avortement et prône la préservation de la vie.
La Femme et le Pantin 1929 Réalisateur majeur du cinéma muet, Jacques de Baroncelli, signa l’un de ses plus grands chefs d’œuvres avec « La femme et le Pantin » en 1929.
La Femme et le Pantin 1959 30 ans après l’adaptation de Jacques de Baroncelli , c’est à Julien Duvivier, réalisateur phare d’avant et d’après-guerre de s’attaque au roman de Pierre Louÿs : « La Femme et le Pantin ».
La peau douce Film majeur dans la carrière de François Truffaut : « La Peau Douce » surprend par son style très emprunté à Alfred Hitchcock.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  +10 < >