Les films par genre: Drame

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  +10 < > 
Le Sang à la Tête Gilles Grangier fut l’un des réalisateurs les plus emblématique du cinéma des années 50 et 60, avec des films comme « Le Cave se rebiffe » (1961) ou encore « La Cuisine au beurre » (1963). Avec « Le Sang à la tête » le réalisateur signe une satire sociale avec Jean Gabin au centre de son intrigue.
Sans Toi Antoine, la cinquantaine, négociateur international en vin, reçoit un appel téléphonique insolite de Moscou. Aucune voix, juste une respiration. Ebranlé, il plaque tout, son travail, sa compagne, pour se rendre immédiatement en Russie à la recherche de celle qu'il a aimée passionnément et qui a myst
Nevrland L’éditeur Idaho nous propose de découvrir ce film Autrichien « Nevrland » de Gregor Schmidinger (Homophobia) sur l’acceptation de soi.
Le Prince Première réalisation du directeur artistique, Sebastian Munoz, « Le prince » propose une plongée sans concession dans une prison chilienne.
Pandora Chef d’œuvre de Poésie et de romance, « Pandora » est une vision personnelle du mythe du Hollandais Volant par le réalisateur Albert Lewin.
Flag Day Un nouveau Sean Penn c'est un peu comme un nouveau Clint Eastwood...L’histoireJennifer mène sa vie comme elle peut entre un père malhonnête et une mère alcoolique...La critiqueAmérique profonde...En fait, on sait très bien qu'un nouveau film de Sean Penn va être au moins bon, quand ce n'est p
Infidel Le réalisateur de « Le Jeune Messie » enfonce le clou avec « Infidel », l’histoire vraie d’un prêcheur américain qui se retrouve prisonnier au Liban puis en Iran.
Contes Cruels de la jeunesse Le réalisateur Nagisa Hoshima fut l’un des maitres de la « Nouvelle vague » Japonaise. Il signe avec « Contes Cruels de la jeunesse », une œuvre qui marquera le style Oshima. 
Umberto D. Film préféré de son réalisateur : « Umberto D. » de Vittorio De Sica, est également considéré comme un des chefs d’œuvres du néoréalisme.
Seuls les Anges ont des Ailes Howard Hawks l’un des réalisateurs les plus iconiques du Hollywood d’entre-deux guerres signait avec « Seuls les anges ont des ailes » l’un de ses plus beaux films.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  +10 < >