Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Tout ce qui brille (Blu Ray)

Catégorie Cinéma
Genre Comédie
Pays France
Date de sortie 01/09/2010
Réalisateur Géraldine Nakache
Avec Leïla Bekhti, Géraldine Nakache, Virginie Ledoyen, Audrey Lamy
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Farid Chaouche
Scénaristes Géraldine Nakache, Hervé Mimran
Compositeur Jean-Philippe Verdin

Critique de José Evrard
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 109 min
Support
   
   

Synopsis
Ely et Lila sont comme deux sœurs. Elles se connaissent depuis l’enfance, partagent tout et rêvent ensemble d’une autre vie. Elles vivent dans la même banlieue, à dix minutes de Paris. Aujourd’hui, Ely et Lila ne veulent plus être à dix minutes de leurs vies. De petites embrouilles en gros mensonges, elles vont tout faire pour essayer de pénétrer un monde qui n’est pas le leur où tout leur semble possible. Mais tout ce qui brille.

Critique de Sebastien Keromen
La fraîcheur, au cinéma, c’est rare. Alors quand un film vous en offre une bonne tranche, on voudrait qu’il soit frais de bout en bout et sortir avec la banane.  Tout ce qui brille en Blu Ray, brillant évidemment

Tout ce qui brille bénéficiait, dès la bande-annonce, d’un énorme capital de sympathie. On avait instantanément envie de suivre les aventures des deux héroïnes, ça ne pouvait qu’être une éclate totale. Même si le film donnait comme contexte une banlieue pauvre et donc une vie de tous les jours un peu à l’arrache, on était prêt à l’accepter pour passer un bon moment. Sauf que la bande-annonce est trompeuse, et que le film tend plus vers la comédie dramatique que vers la comédie tout court.

Tout ce qui brille bénéficie, assez rapidement, d’un énorme capital de gens qui se prennent la tête à eux-mêmes, qui prennent la tête aux autres, et qui finissent par prendre la tête au spectateur. Moins d’une discussion sur deux se termine sans que les deux protagonistes ne s’embrouillent d’une façon ou d’une autre, et on rêve d’une option interactive qui permettrait, à la demande du spectateur, de mettre une baffe au personnage de notre choix qui nous gonfle trop à force de toujours prendre les mauvaises décisions. Inutile de dire que le capital de fun du film, même s’il refait surface de temps en temps, est mis en pièces par cette ambiance constamment crispée. Autre facteur assez calmant, le scénario. D’abord parce qu’il assez vide de toute évolution et de tout but. Les héroïnes sont pas trop bien dans leur peau, OK, mais on peine à voir comment le film fait avancer cette situation, et surtout vers quoi, entre la trop sage qui ne veut rien et la trop mytho qui veut tout. En plus, l’histoire de deux meilleurs ami(e)s dont l’un(e) va aller trop loin pour que l’autre suive, on a déjà vu ça plein de fois dans des tas de types de films, et on regrette le manque de fraîcheur de cet argument par rapport à la fraîcheur de ses interprètes.

Car s’il est bien un point sur lequel le film est inattaquable, c’est son casting. La sympathie instantanée qu’on a pour les héroïnes ne se démentira pas, et fera un peu passer la pilule de comportement trop n’importe quoi pour qu’on suive. Les joutes verbales réservent quelques répliques énormes, le franc-parler est de sortie, on ne mâche pas ses mots, enfin bref des dialogues vont vous faire kiffer votre race grave. Mais ça reste tout de même trop peu pour nous faire accepter ce scénario relou et déjà vu, ce piétinement de l’histoire, ces choix trop n’importe quoi, et cette envie latente de demander au réalisateur de refaire son film sans la dramaturgie exacerbée qui fait qu’on n’accroche plus. Dommage, sans renier le drame et la réalité sociale, il existe sans doute un juste milieu pour un film qu’on adorerait, et pas un film à qui on a juste envie de claquer sa grande gueule.

A voir : pour les héroïnes, les dialogues, et avec une bonne dose d’abnégation
Le score presque objectif : 6,5/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +1, si tout ne vous énerve pas autant que moi, vous passerez peut-être un excellent moment. Peut-être.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Une image bien définie qui fait honneur au Blu Ray, les scènes de contraste sont au top et les lézardes de la banlieue explosent en HD

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Moyenne

DTS Hd en français forcément avec une belle présence des voix et une très bonne répartition des surrounds et du caisson lors des scènes de boite de nuit et de vie nocturne parisienne

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 43 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- Making of :
- Clip vidéo : « Drôle de vie »
- Jeu « Touskib » avec Ely, Lila et les guests
- Bêtisier du Touskib
- Journal de bord
- Commentaires audio de l’équipe du film
- La rencontre avec Véronique Sanson

On retrouve le coté frais et spontané du film dans les bonus avec une mention spéciale pour le jeu et son bêtisier ainsi que le making of impromptu. La rencontre avec Véronique Sanson est un vrai moment d’émotion pour les deux jeunes actrices.