Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Sucker Punch

Catégorie Cinéma
Genre Fantastique
Pays Etats-Unis
Date de sortie 17/08/2011
Réalisateur Zack Snyder
Avec Emily Browning, Abbie Cornish, Scott Glenn, Jena Malone, Vanessa Hudgens, Jamie Chung
Format Blu-Ray
Boitier Coffret
Producteurs Zack Snyder, Deborah Snyder
Scénaristes Zack Snyder
Compositeur Tyler Bates
Critique cinéma Sucker Punch

Critique de Chanh Hong
Editeur Warner
Edition Ultimate
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 110 min
Support
   
   

L'histoire
Baby Doll est alternée dans un asile d'aliénés par son beau-père, après qu'elle lui ait tiré dessus pour défendre sa petite soeur. Sur le point d'être lobotomisée, Babydoll s'échappe mentalement dans un monde imaginaire en compagnie de quatre amies: Sweet Pea, Amber, Blondie et Rocket. Ensemble, elles combattent des dragons, des Samourais et des robots afin de retrouver leur liberté.

La critique
Sucker punch est le cinquième long métrage de Zack Snyder. Ses précédents films étant : L'armée des morts, 300, Watchmen, et Le royaume de Ga'Hoole. Tous avaient connu des succès critiques et publics à des degrés divers. Et tous étaient des adaptations ou remake.
Sucker Punch
est donc le premier film avec une histoire originale du réalisateur, mêlant l'univers du Manga et des Comics. Le résultat se révèle décevant.
Tout d'abord, le scénario est quasi inexistant, les dialogues du film peuvent se résumer sur deux ou trois feuilles de papier, c'est dire... Ensuite, les personnages ont été mal écrits, et manquent cruellement de profondeur. Par conséquence, le public n'a que faire de ce qu'il leur arrive pendant le film, surtout le personnage principal Babydoll.

Les images sont certes très belles, joliment photographiées et retouchées en post-production, mais la réalisation manque cruellement d'originalité. On retrouve les tics de Zack Snyder (ralentis, très gros plans...) dans les scènes d'action(trop longues), déjà exploités dans ses précédents films ex : 300, Watchmen.

Les comédiens ou plutôt les comédiennes qui composent la bande de guerrières proposent un jeu d'une platitude choquante(faute à la direction d'acteur). La palme d'or revient à l'actrice principale Emily Browning qui arbore la même expression tout le long du film quelque soit la situation (là encore faute surement au scénario, et à la direction d'acteur).

Il y a tout de même un point positif à retirer du film, c'est la B.O. Certaines chansons connues sont joliment réinterprétées par Emily Browning, qui pour le coup chante très bien, ex: Sweet dreams are made of this de Annie Lennox.

Conclusion
Malgré de beaux décors, des effets spéciaux convaincants et une réalisation tape à l'oeil, le dernier film de Zack Snyder est un échec aussi bien auprès de la critique exigeante, qu' aux amateurs de films d'action pop-corn.
Sucker Punch ressemble plus à un enchainement de gros clips vidéos qu'à un long métrage, faute à un scénario quasi invisible.

La version longue
La version longue n'améliore en rien la qualité artistique du film. Deux longues scènes sont rajoutées vers le début et la fin du film.
La première étant un numéro de danse sur la scène du cabaret (qu'on peut voir furtivement pendant le générique de fin sur la version cinéma). La deuxième scène rajoutée est un peu plus intéressante, mais ne sera pas dévoilé dans ce test pour ne pas spoiler le film.




Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Contrairement à son scénario, l'image de Sucker Punch est impeccable, avec son encodage en AVC, au débit élevé de 30 Mbps, avec des piques à 33 Mbps.

Le Blu ray reproduit avec fidélité l'image cinéma d'origine, en conservant le léger grain pour rappeler que le film a été tourné en 35mm sur pellicule. Le format de l'image en 2.40:1 est également respecté.
Le contraste s'avère excellent, les noires sont profondes sans être bouchées. Ainsi, bien que l'action se passe la plupart du temps dans une ambiance très sombre, aucun détail ne manque. On distingue chaque mèche de cheveux et chaque pore de la peau...
Il n'y a aucun artifact de compression, de DNR et d' Edge enhancement à déplorer.

Au final, l'image de ce Blu ray est digne du support Haute définition. On en attendait pas moins pour un film aussi récent.




Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Oui Bonne Moyenne Bonne

Sur la version cinéma, la VO se voit attribuer du DTS HD MASTER AUDIO 5.1 avec un débit de 2.0 Mbps, alors que la VF se contente du Dolby Digital 5.1 avec 640 Kbps.
Sur la version longue du film, qui ne dispose que de la VO en DTS HD MASTER AUDIO 5.1, le débit est plus important : 4.0 Mbps.

Le résultat des pistes DTS HD en VO est tout simplement "bombastique" pour les oreilles. L'équipement 5.1 est sollicité en permanence dès la première image du film. Aucun répit n'est accordé aux enceintes Surrounds. Quand ce n'est pas la musique, ce sont les effets sonores, les explosions...qui les mettent à rude épreuve ces dernières.

Le canal LFE est utilisé à pleine puissance lors des scènes de combats contre les Samouraïs, les robots ou les dragons...

Le mixage est parfait, précis, les différents effets sonores se détachent bien les uns des autres, mais aussi de la musique, et des dialogues.

Du très bon boulot de la part de Warner.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Sur le disque contenant la version Cinéma du film se trouve les bonus suivants :
- Court métrages animés Sucker Punch : Il s'agit de quatre court métrages animés réalisé par Zack Snyder, qui racontent la "genèse" des quatre scènes d'action principales du film, à savoir : "Les guerriers féodaux", "Les tranchées", "Dragons" et "Planète lointaine".

- Sucker Punch : le making-of de la bande annonce originale : un titre trompeur puisqu'il ne s'agit pas d'un making-of montrant les dessous de la fabrication des chansons qui accompagnent le film. A la place, ce sont le réalisateur et les compositeurs de la B.O du film qui interviennent pour s'auto-congratuler sur la façon dont ils ont ré-arrangé les chansons.

Sur le disque contenant la version longue du film, il n'y a qu'un seul bonus, il s'agit d'un commentaire audio en mode Picture-in-picture, rebaptisé ici par Warner en "Maximum Movie Mode".
Pendant le visionnage du film, le réalisateur intervient dans un petit carré d'image incrusté dans un coin de l'écran, pour expliquer en détail la réalisation de chaque scène. Le tout accompagné de storyboard, des images des coulisses du tournage,  et d'autres intervenants de l'équipe du film. Un bonus très complet et interactif qui vaut tous les making-of du monde.

Enfin pour terminer, il y a la fonction BD-live, qui permet d'aller sur le net sur le site officiel pour télécharger ou regarder en ligne d'autres contenus tels que bandes annonces, interviews...

Warner inclut aussi le DVD du film ainsi que la Copie Digitale.