Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The Blues Brothers

Catégorie Cinéma
Genre Comédie musicale
Pays USA
Date de sortie 17/09/2011
Réalisateur John Landis
Avec John Belushi, Dan Aykroyd, James Brown, Cab Calloway, Ray Charles, Carrie Fisher
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Robert K. Weiss
Scénaristes Dan Aykroyd, John Landis
Compositeur Divers

Critique de Simon Volant
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 120 min
Support
   
   

Un peu plus de 30 ans après sa sortie en salle, voici Les Blues Brothers qui nous arrivent en Blu Ray Disc par Universal.

L'histoire

Après avoir purgé quelques années de prison pour un braquage, Jake Blues retrouve son frère Elwood. Les 2 hommes vont se voir confier la mission de sauver l'orphelinat dirigé par Soeur Mary Stigmata où il apprit à apprécier la musique noire américaine. Il décide de remonter le groupe des Blues Brothers, mais pour cela, il faut retrouver les différents membres du groupe.

A l'origine du film "Les Blues Brothers", il y a un duo : John Belushi et Dan Dan Aykroyd qui prennent une seconde identité pour former un groupe de musique soul/funk/blues. Ainsi sous le nom de Jack Blues et Elwood Blues, ils participent à l'émission de télévision Saturday Night Live sur la chaîne NBC, enregistrent quelques disques et font quelques tournées. Le groupe des Blues Brothers est ainsi créé.

La Musique

Le film est avant tout un prétexte pour les 2 acteurs principaux (John Belushi et Dan Dan Aykroyd) de nos faire découvrir la musique qu'il aime et inviter des "guest stars" de renom. Ainsi, le film est ponctué par les apparitions de :
- Cab Calloway (qui change Minnie the Moocher, classique des années 30
- James Brown en révérend qui chante The Old Landmark (gospel)
- Boom boom par John Lee Hocker
- Aretha Franklin qui chante son tube Think
- Ray Charles avec Shake a Tail Feather
Quant au groupe des Blues Brothers, il interprète :
- Rawhide
- Stand by your man
- Sweet Home Chicago
- Everyboy need somebody to love
- Jailhouse Rock
(oui, oui, ce ne sont que des reprises)

De nombreux autres titres agrémentent la bande originale pour ponctuer l'action avec le thème de Peter Gun, un extrait de Sam&Dave, etc.

Les Acteurs

Bon, forcément, être un bon chanteur n'est pas automatiquement avec être un bon acteur et le making of du film vous expliquera pourquoi, par exemple, Aretha Franklin a eu autant de mal à interpréter sa chanson et sa chorégraphie.
En seconds rôles et apparitions, vous retrouverez Carrie Fisher (princesse Leia dans une trilogie célèbre), Frank Oz (acteur, mais surtout le marionnettiste de Yoda) et même Steven Spielberg en fonctionnaire du trésor américain.

Ce film réalisé est par John Landis. On lui doit quelques comédies (dont American House)  et surtout le clip thriller de Mickael Jackson. John Landis apparaît également dans son film avec une ligne de texte ("they broke my watch").

Les voitures

Au delà de la musique, les Blues Brothers c'est aussi le record absolu de voitures cassé dans une cascade avec 2 scènes d'anthologie de courses poursuites : la traversée de la zone commerciale en voiture et la course poursuite avec plus de 80 voitures dans Chicago.

Montage "1980"

Le film sur le disque HD est présenté dans son montage d'origine pour l'exploitation en salles. Une version allongée d'une vingtaine de minutes est sortie en DVD pour les 25 ans du film. Il n'y a quelques scènes supplémentaires qui n'apportent rien à l'histoire, mais surtout l'ensemble des numéros musicaux est sensiblement allongé. Par exemple, le "Boom Boom" de John Lee Hocker est un simple extrait le montage cinéma alors qu'il est complet dans la version étendue.  Le gospel du révérend Cleophus (James Brown) en est presque trop long.
La contrepartie de ce nouveau montage est que le doublage n'a pas été refait pour compléter du coup, les ajouts ne sont doublés sur le DVD.

Verdict

Excellent film qui était décalé dans les années 80 et n'a toujours pas pris une ride. On l'aime pour la musique, on l'aime pour son histoire prétexte à enchaîner des numéros musicaux et de mémorable scène d'actions et de comédie. On regrettera juste que la version longue ne soit pas disponible en option.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Un master HD très propre sans tâche ou rayure et qui offre à la fois une excellente définition, mais aussi de beaux dégradés, jeux de lumière et une colorimétrie assez renforcée qui ne choque pas pour ce film. Le grain de la pellicule est parfois bien présent dans les zones lumineuses.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS 5.1 Oui Oui Non Moyenne Bonne Bonne

Toutes les pistes sont encodées en DTS mi-débit. On aurait pu espérer un petit effort sur ce type de film vis-à-vis de la bande-son.
Il n’en reste pas moins que la VO rend une bonne dynamique et une excellente spatialisation. La VF est un peu plus étriquée lors des dialogues, mais reste de bonne qualité. 

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 100 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Reprise des bonus de l'édition DVD avec le reportage de 55 minutes sur le film où interviennent la plupart des protagonistes. Intéressant, mais un peu long surtout que tout cela manque cruellement de matière du côté illustration. On apprend que le studio a fait le grand ménage dans les archives après l'exploitation du film y compris pour les scènes coupées non montées.
Un reportage sur la musique dans la continuité du précédent et un hommage à John Bellushi (inédit) décédé d'une overdose peu de temps après la sortie du film (il aurait dû tourner SOS fantômes !) sans grand intérêt.